Mécénat et partnership entre Paoli City et la Corse.

A Paoli-City (7000 km de Morosaglia), des américains fêtent chaque année la naissance du Général de la Nation corse, tradition qui perdure depuis 292 ans avec bientôt des voyages pour les jeunes corses et des partenariats économiques et touristiques entre Corse et Pennsylvanie.

carte-paoli-corsica-aux-usa
To Paoli-City (7000 km of Morosaglia), Americans celebrate every year the birth of the General of the Corsican Nation, the tradition which continues for 292 years with soon journeys for the young Corsican and the economic and tourist partnerships between Corsica and Pennsylvania.

Internationalisation: cet axe majeur de la politique du Conseil Exécutif de Corse propose chaque semaine de nouvelles initiatives pour créer ou consolider les liens culturels et économiques entre la Corse et le monde. Ont été signées des coopérations effectives  avec Malte, Les Baléares, la Sardaigne. Pour les échanges diplomatiques avec les Etats-Unis, Pascal Paoli reste le meilleur ambassadeur (après Bonaparte), en effet 5 villes y portent le nom de Paoli. Internationalization: this major political axis of the Executive Board of Corsica proposes every week new initiatives to create or strengthen the cultural and economic links between Corsica and world. The cooperations with Malta, The Balearic Islands, Sardinia were signed. For the diplomatic exchanges with the United States, Pascal Paoli remains the best ambassador, indeed 5 cities bear the name of Paoli there. And Edward C. Auble of Paoli City increase the cultural and economic partnership beetwen Pennsylvania and Corsica. 

Marie-Antoinette Maupertuis (Conseillere Exécutive chargée des Affaires européennes et Présidente de l'Agence de Tourisme de la Corse) pilote des projets de mécénat culturel, économique et patrimonial entre la Corse et Paoli City en Pennsylvanie. 

paoli-city-intermodal
Les Corses et particulièrement les jeunes insulaires savent-ils que cette photo représente la gare de Paoli City, noeud ferroviaire qui dessert Philadelphie capitale de l’Etat de Pennsylvanie au nord-est des Etats-Unis ? C’est ici que fût d’abord fondée au XVIIIè siècle la discrête  « Taverne de Paoli » lieu de réunion des futurs constitutionnels américains en lutte contre la tutelle anglaise. Ces révolutionnaires admiraient tant le Général de la Nation Corse, au point de perpetuer le nom Paoli dans leur toponymie locale !
ouv-n-bacharan-jg-talamoni-gilles-simeoni-e-auble-c-sorba-copie
paoli-city-usa
welcome-to-corsica
paoli-plazza
Le plus extraordinaire ? La tradition et les liens diplomatiques se sont prolongés sans interruption et aujourd’hui encore les habitants de Paoli City sont soudés dans une association pour faire vivre la mémoire paolienne au coeur de l’est américain. 

re-groupe-paoli-colloque
Pour relancer cette amitié avec Paoli City, la Collectivité Territoriale de Corse a organisé une série d’événements sur trois jours. Les invités vedettes ? Mme Monique Quesada Consul Général des Etats-Unis et Edward C. Auble, Président émérite de la Paoli Business and Professional Association, maître d’oeuvre depuis des années de ces opérations entre Pennsylvanie et Corse. Déjà en 2015, il était venu à l’Université de Corté pour l’opération « Remember Paoli ! »: « la mémoire de Pasquale Paoli, qui a donné son nom à la ville, irrigue l’engagement de ses 80 membres et fonde leur responsabilité collective. ». Lors du colloque qui s’est déroulé le lendemain du 1er tour de la Présidentielle française et quelques mois après l’élection controversée de D. Trump Edward C. Auble a insisté sur « le volontariat efficace pour impliquer les jeunes dans une vision internationale du monde. En avril 2017, la communauté de Paoli, regroupée au sein de la Paoli Business & Professional Association (PBPA), a fêté le 292e anniversaire de la naissance de Pasquale Paoli. Chaque année depuis près de 50 ans, le rituel est respecté et il est aujourd'hui communément admis que cette communauté a été fondée en 1755, année où le Général Paoli a libéré la Corse ». A Bastia, Corté et Ajaccio : ces rencontres célèbrent 50 ans d’amitié, en marquant la commémoration des 210 ans de la mort de Pasquale Paoli, le mois de son anniversaire. Gilles Siméoni : « l’objectif de cet échange ? La connaissance, voire la re-connaissance de deux territoires, Paoli City et la Corse, qui, si éloignés soient-ils, se retrouvent tous deux, par leur héritage historique, dans l'idéal humaniste et politique du « Babbu di a Patria ». Au programme : une conférence historique « Paoli, une autre histoire de la Corse, une autre histoire de l’Amérique » lundi 24 avril  au Musée-Palais des Gouverneurs ( Palazzu di i guvernatori ) avec des historiens et politologues (Francis Beretti, Antoine-Marie Graziani, Nicole Bacharan, Dominique Simonnet) puis le film Looking for Paoli (Catherine Sorba et Francis Aiqui). 

mme-quesada
Le 25 avril visite guidée en Centre Corse « A Strada Paolina », pour remonter le temps à Ponte Novu, à Merusaglia ( Musée maison natale de Paoli) sur les traces du père de la Nation Corse. Seront évoqués in situ Ponte Novu la défaite de des Corses contre le Roi Louis XV ainsi que la présentation du projet de réhabilitation du site. Puis réunion à Aiacciu sur les thématiques de la diaspora corse aux Etats-Unis et des échanges inter universitaires. Marie-Antoinette Maupertuis Conseillère exécutive aux Affaires Européennes et Pde de l’Agence de  Tourisme de la Corse annonce « des actions pérennes à développer en partenariat avec la Pennsylvanie dans les domaines de l'éducation, du tourisme et du mécénat. »

Sur la coopération touristique, M.-A. Maupertuis : « on va essayer avec pragmatisme d’organiser des voyages avec les professionnels de Philadelphie et de Paoli City interlocuteurs du tourisme insulaire. Il y a en Pennsylvanie un grand appétit pour la Corse, pour la découverte du patrimoine historique de notre île et pour ce lien avec Paoli. Beaucoup d’habitants voudraient venir en Corse mais après Roissy il ne savent pas trop comment faire !  Il nous faut proposer des parcours

ma-maupertuis
historiques et touristiques avec du contenu patrimonial et des points forts, les étapes paoliennes à Bastia,
ppaoli
Morosaglia, Corté, Ile-Rousse. Et réciproquement, organiser des déplacements vers Paoli City. Cela aura du sens pour les Corses. » . 
constitution-us
paoli-constitution
unknown-3
C’est aussi l’objectif que souhaite atteindre tant Nanette Maupertuis que les amis américains de la Corse: « du point de vue économique la Pennsylvanie dispose d’une économie florissante, avec baucoup d’industries, des entreprises performantes, certaines sont des  multinionales . Des chefs d’entreprises de Paoli City et Philadelphie souhaitent établir de partenariats. Et ils ont besoin de ce lien filial avec la Corse, au-delà de la dimension économique et ils sont prêts à faire du mécénat. On envisage donc des relations avec les entreprises de Paoli-City, de Pennsylvannie et de Philadelphie. Des activités culturelles, des voyages d’étudiants et la réhabilitation de sites paoliens en Corse. » Tous les publics sont-ils concernés au-delà des étudiants de l’Université de Corte qui ont déjà des opportunités via Erasmus et les bourses ? « Oui répond Mme Maupertuis, c’est évident, on compte 54 000 jeunes en Corse, tous ne sont pas étudiants. Il y a ceux sortis du système scolaire après le Bacc et même après la Troisième et les chômeurs. Tous ont besoin de cette ouverture vers l’extérieur, ils ont le droit de découvrir d’autres pays, d’autres langues, d’autre peuples peuples et d’autres modes de fonctionnement, c’est un point important pour nous. Je soutiens l’idée forte du Pd de l’Exécutif. »

paoli-e-auble-edimondu-gilles-simeoni-copie-2
Gilles Simeoni Président de l’Exécutif de Corse
assoc-paoli-city
: «  donner pour nom de lieu, celui d'un Général révolutionnaire lointain, dans un « pays neuf » relève d'un choix politique. Et si tenu soit le fil de la mémoire, par-delà l'influence de Paoli sur l'imaginaire révolutionnaire des Colonies Britanniques qui allaient se révolter contre l'Angleterre ou encore les probables interactions des Constitutions Corse et Américaine, le fait que des femmes et des hommes, étrangers à toute réalité insulaire corse, choisissent de s'inscrire aujourd'hui encore, dans cette histoire partagée, et ainsi réaffirmer leur attachement aux valeurs humanistes et démocratiques véhiculées par la mémoire et l'action de Pasquale Paoli, ne peut que nous interpeler. ». Mécénats mobilisables auprès de la diaspora corse aux Etats-Unis, facilitation des retours de cette diaspora, internationalisation des échanges universitaires, déplacement en 2018 à Paoli City : ces initiatives vont relancer la coopération culturelle et économique entre la Corse et la Pennsylvanie.

 

 

LV

 

 

 

_________

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.