liligaby
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 mars 2020

DARMANIN EST UNE INJURE AU PERSONNEL DES HOPITAUX

Darmanin ose déclarer triomphalement que "les heures supplémentaires seront payées "!!!

liligaby
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Darmanin est une immonde injure aux personnels des hôpitaux . Avec son petit aire chafouin et suffisant il déclare triomphalement que chaque heure sup sera payée !!! il a osé ce petit sinistre au comportement plus que trouble .

et de rajouter que la seule prime pour les personnels soignants est de respecter "les gestes sanitaires",et de" respecter le travail des personnels soignants"" de ne pas faire la fête" "de ne pas encombrer inutilement les service de médecine de ville et des urgences" "quand il y a une guerre, une invasion" "il faut d'abord regarder les choses en urgence"

Quel pauvre type irresponsable et cynique!

Comme Pénicaud qui menace de ne pas payer le chômage partiel pour ceux qui n'iraient pas travailler.

Comme Macron qui dit qu'on est en guerre mais exhorte les français à aller voter et travailler tout en restant confinés chez eux.

On marche sur la tête.

On a affaire à une bande de dangereux drogués aux dividendes et aux potions du néolibéralisme qui ont sciemment décidé de nous envoyer tous au casse pipe, puis qui rétropédalent vaguement quand c'est déjà trop tard sans rien lâcher de leur morgue, de leur aveuglement , de leur lobotomisation capitaliste.

On est dans l’œil du cyclone de l'épidémie. Il faut surtout penser à se protéger pour l'heure et protéger les médecins les infirmières les aides soignants, les ambulanciers, les brancardiers, les pompiers, les aides à domiciles, tous les libéraux de la santé, les caissières les livreurs, les postiers, les commerçants des biens de première nécessité, les boulangers, les facteurs, les ouvriers obligés au travail, tous ceux des usines agro-alimentaires, les chauffeurs routiers, les employés des stations service, les employés des banques etc.

Mais ensuite, il faudra bien que l'heure des comptes sonne, il faudra bien que justice passe, il faudra bien que les Macron, Pénicaud, Darmanin, Buzyn, Philippe soient mis aux arrêts et répondent de leurs actes  devant la Cour de Justice  de la République , qu'ils soient sanctionnés, et punis à la hauteur de leur forfait, de leur crime.

Ce sont des assassins.

En d'autres temps, la justice populaire a su être expéditive vis-à-vis de grands criminels comme Mussolini , Ceucescu et d'autres.

Qu'ils se méfient de la colère qui gronde et pourrait bien un jour exploser.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé