Lincunable
Abonné·e de Mediapart

134 Billets

1 Éditions

Billet de blog 24 juil. 2010

Conflit de canard

Lincunable
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce matin-là, le radio-réveil me tirait du sommeil un peu plus tôt que d’habitude avec une nouvelle extraordinaire, à peine croyable. Elle venait tout juste d’être annoncée par flash spécial : « Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a démissionné de ses fonctions. Sa décision prend effet aujourd’hui même à midi. Conformément à l’article 7 de la Constitution, M. Gérard Larcher, Président du Sénat, assure l’intérim et expédie les affaires courantes jusqu’à l’élection du prochain Président de la République dans les 20 jours au moins et les 35 au plus ». Suit un programme de musique ininterrompue qui commence avec Henry Purcell : L’Enterrement de la reine Mary. Je me lève aussitôt, m’habille illico presto, et me précipite sur la porte d’entrée où le facteur, le facteur, sonne toujours deux fois après avoir déposé dans la boîte aux lettres Le Petit Gersois Près De Chez Soi auquel je suis abonné. Je l’attrape avec vigueur, referme la porte et cours à la cuisine préparer le petit déjeuner. Des plats chauds et des chats de Léautaud m’y attendent devant un bol de lait, certains les pattes en rond, d’autres croisées, d’autres encore en repose-tête pour faire école boule. L’eau du café bout. Je suis à bout. A la Une du Petit Gersois, pas un mot sur Nicolas Sarkozy. C’est vexant à la fin. A croire qu’il a été élu pour inaugurer les chrysanthèmes, non pour suivre les cortèges funèbres des altesses royales. En revanche, tout sur le marché de la truffe : la blanche et la noire, le poids à l’unité et le prix à la tonne. En pages intérieures, on se lèche les babines avec quelques recettes de foies gras : poëlé aux poires, brioché aux figues, etc…L’entre-filet sur la capitale consacré au contre-filet de Jo-Wilfried Tsonga fait à peine allusion à l’épidémie de sarkose survenue la semaine dernière à Matignon en contaminant tous les ministres à la sortie du conseil, mais sur la démission de Nicolas Sarkozy : silence radio. Tout en beurrant une tartine puis en la confiturant d’abricots maison, je me décide alors à allumer la télévision pour regarder le JT. On y parle abondamment des époux Woerth, couple modèle, et du rapport mère/fille chez les Bettencourt, genre coup de grisou, mais de la démission de Nicolas Sarkozy, pas un mot, pas même une allusion. Dépité, je sors mon téléphone portable et appelle tous azimuth autour de moi depuis le 1er cercle jusqu’aux 500 millions d’amis de Face Book :

« - Allo ? Alors, tu as entendu la nouvelle ? »

« - Laquelle ?

« - Sarko a démissionné !

« - Non, c’est une blague… »

« - pas du tout, je t’assure, ils l’ont dit au radio-réveil .»

« - alors là, je comprends mieux, tu l’as rêvé sans vérifier tes sources. Va donc faire un tour sur Médiapart où tout est en ligne »

Effectivement, j’avais complètement oublié d’ouvrir mon ordinateur. En me branchant sur Médiapart, je comprends alors mon erreur : la démission du Président de la République, même si elle a pu être évoquée ici ou là, au fil de l’eau, des blogs, articles et éditions, n’a jamais été vraiment considérée comme une hypothèse sérieuse, voire un scénario plausible. J’en ai donc informé immédiatement mon psy qui m’a rassuré à ce sujet :

« - oui, ce n’est pas bien grave, vous faîtes ce qu’on appelle un conflit de canard en prenant vos désirs pour les réalités. Partez un peu en vacances, cela vous fera beaucoup de bien, vous verrez… »

Si jamais Elisabeth Roudinesco me lit, je suppose qu'elle acquiescera à son diagnostic.

A tous, portez-vous bien, car, comme disait Robert Lamoureux dans un sketch célèbre : « le lundi matin, le canard était toujours vivant ».

http://www.dailymotion.com/video/x7inum_radio-robert-lamoureux_fun

Lincunable, 24 juillet 2010

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ».
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis