Lincunable
Abonné·e de Mediapart

134 Billets

1 Éditions

Billet de blog 27 mars 2011

Lincunable
Abonné·e de Mediapart

La foire du Troll et l’Autruchon gris

Lincunable
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je n’aime pas trop cette expression de « troll » pour désigner les parasites récurrents du club. Parasite me semblerait plus approprié : « perturbateur de réception d’un signal empêchant d’entendre le message émis », ou encore « être vivant qui vit au dépends d’un autre sans rien lui apporter ni produire en échange ».

Les parasites ne sont pas drôles. Ils sont destructeurs, lentement mais sûrement, surtout si on les laisse faire. Les trolls, eux, sont des lutins nordiques plutôt sympathiques et farceurs, naïfs plutôt que méchants, habitants gnomiques des forêts dont ils maîtrisent les forces naturelles et nous en font part.

Le parasite, donc, vit par les billets des autres qu’il conspue. lui-même n’en produit pas ou peu. Son objectif n’est pas d’échanger ou de partager mais de dénigrer, diffamer, insulter, casser, rabaisser, étouffer. Or, à force de dénigrer, diffamer, insulter, casser, rabaisser, étouffer, il en reste toujours quelque chose. Certaines bonnes âmes aux postures de lotus qui pensent se prémunir des agressions extérieures en se fermant les yeux et se bouchant les oreilles prétendent alors que l’agressé provoque l’agression, qu’il récolte ce qu’il a semé. La victime est toujours accusée par son bourreau de l’avoir provoqué.

Ne pas répondre ! Voilà le maître-mot. Or, ne pas répondre, c’est laisser le parasite accomplir son œuvre en toute mauvaise foi, et ce malgré la loi qui prétend l’interdire tout en s’interdisant de se faire respecter au besoin par la contrainte organisée de la sanction (cf. la charte).

C’est une faute. La non-réponse n’a jamais empêché la progression du parasitisme, elle a toujours fait fuir en revanche ceux qui la refusent.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Iran : l’hymne à la révolte qui galvanise la jeunesse
À l’heure où les affrontements se font de plus en plus violents, comme à l’université Sharif de Téhéran et qu’une autre jeune fille a été battue à mort, la chanson « Pour », qui raconte simplement les désirs de liberté des manifestants, a recueilli plus de 40 millions de vues en deux jours.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Moyen-Orient
« Les foules iraniennes exigent de séparer le gouvernement de la religion »
Pour le philosophe Anoush Ganjipour, les manifestations en Iran exigent que le pouvoir des mollahs abandonne sa mainmise sur l’espace public. Une telle revendication d’une sécularisation, moderne, procède des injustices commises par la République islamique.
par Antoine Perraud
Journal — Extrême droite
« Le RN veut se distinguer du FN, mais il garde le même fond xénophobe »
Le parti lepéniste s’en tient à un colloque à l’Assemblée nationale pour fêter ses 50 ans. Un anniversaire qui sied mal à la dédiabolisation affichée, quand bien même, rappelle l’historienne Valérie Igounet, ses fondamentaux restent inchangés : « immigration, insécurité, priorité nationale ».
par Christophe Gueugneau
Journal
#MeToo, 5 ans après : notre émission spéciale
Le 5 octobre 2017, un mot-dièse va faire le tour de la planète : #MeToo (« moi aussi »), une expression pour dire haut et fort les violences sexistes et sexuelles. Cinq ans plus tard, les rapports de domination, de pouvoir, ont-ils vraiment changé ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Après les élections, vers le post-fascisme
Aujourd'hui, en Italie, l'institutionnalisation du fascisme va porter l'agression raciste et patriarcale à un niveau supérieur. Avec cette combinaison du fascisme et de la technocratie, le gouvernement Meloni ne sera probablement pas simplement un gouvernement Draghi plus raciste. Nous verrons dans quelle mesure les alliances internationales, l'Union européenne et la Présidence de la République pourront limiter et contenir les dégâts. 
par Bruno Montesano
Billet de blog
La grande nostalgie
Les nostalgiques de l'ère fasciste s'en donnent à cœur joie pour ressortir les reliques de l'époque. Dimanche matin à Porta Portese, le plus grand marché aux puces de la capitale, j'ai trouvé un choix impressionnant de memorabilia de l'ère Mussolini.
par D Magada
Billet de blog
Ouvrir les yeux sur le fascisme qui vient
Un peu partout, « la loi et l’ordre » s’imposent, sous une forme directement inspirée des années 40 comme Italie, ou de façon plus insidieuse, comme chez nous. De L’écofascisme au post-fascisme en passant par l’autoritarisme policier ultra-libéral, c’est cinquante nuances de brun. Et il va falloir commencer à sérieusement s’en inquiéter, si on ne veut pas voir nos gosses grandir au son des bottes.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
L'Italie post-fasciste : en marche vers le passé
La victoire du post-fascisme, déflagration annoncée, menace nos systèmes démocratiques imparfaits et l'Europe qui subit une guerre de conquête et un bouleversement interne avec ces extrêmes-droites qui accèdent au pouvoir. Faut-il attendre les catastrophes pour crier ? La remise en cause de vieux réflexes ne demandent-elles pas une actualisation pour agir sur notre époque sans se renier ?
par Georges-André