LINGUA
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 févr. 2018

Lettre ouverte à qui refuse le secours aux plus vulnérables

Lettre ouverte à Monsieur le Préfet de Paris et d’Ile-de-France et Madame la Maire de Paris

LINGUA
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

“En raison de la baisse des températures que la région d’Île-de-France va connaître la semaine prochaine (entre -6 et -7°C ressentis pendant au moins trois jours), les services de l'État se mobilisent pour amplifier leur action et offrir plus d'hébergement aux plus vulnérables.

Toutes les équipes de maraudes, pédestres, véhiculées, nocturnes (SamuSocial de Paris, Ville de Paris, associations etc.) seront renforcées pour aller à la rencontre de tous les publics et ce dans les zones les moins accessibles telles que le bois de Vincennes ou les quais de Seine.”

Plan grand froid déclenché le 5 février. Communiqué de la Préfecture de Paris et d’Ile-de-France, Paris le 2 février 2018.

Des migrants vivant à la rue, plusieurs centaines, adultes, jeunes et mineurs isolés, sont exclus du plan grand froid. De nombreux témoignages, photos à l’appui, articles et reportages (AFP, Libération, Le Point…) attestent de cette mise à l’écart. Le secours n'est plus conditionné par le devoir élémentaire de protection.

La loi, pourtant intangible sur ce point, précise:

“Toute personne sans-abri et en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence.”

Code de l’Action Sociale et des Familles, article L. 345-2-2

Les jeunes et mineurs, eux à qui l’Etat et la Mairie de Paris doivent une protection supérieure, ne sont pas mieux traités. La logique de tri ne connaît aucun répit, voire s’intensifie. Heureusement, les bénévoles et les associations suppléent à l’abandon radical auquel les jeunes sont exposés. Plan Grand froid ou pas, accrochés à leur tente ou sous un porche, les gens doivent vivre, vivent et ne renoncent pas.

L’Etat entend-il les faire céder aussi sur ce point ? Qu’ils abdiquent ? Que le Grand froid, Adjoint providentiel et fatal, les chasse ?

Quel est ce pays qui, ordonné par une règle si primitive séparant durement nationaux et étrangers, s’abaisse à refuser tout secours ? Ceux tenus, par lui, à la rue sont-ils ses ennemis héréditaires ? Faut-il appeler à la guerre contre eux puisqu’on les traite ainsi ?

Les autorités, devoir oblige, portent la responsabilité du sort fait à ces gens. Aussi est-ce à elles que nous adressons la demande expresse suivante :

Toute protection doit être apportée sans délai à qui vit à la rue, indistinctement français ou étranger, famille, jeune ou adulte.

Collectif Parisien pour la Protection des Jeunes et Mineurs Isolés Etrangers

cpmjie@gmail.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
L'extrême droite déchaînée contre Pap Ndiaye
Le violence des propos Pap Ndiaye, homme noir, annonce une campagne de criminalisation dangereuse, alors que les groupes et militants armés d'extrême droite multiplient les menaces et les crimes.
par albert herszkowicz
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON