L'Intersyndicale SFR
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 sept. 2021

Des bénéfices « sur mesure » et des suppressions d’emplois « quoi qu’il en coûte »

C’est l’histoire d’une entreprise qui ne connaît pas la crise. Son chiffre d’affaires a progressé de 2,4% à 10,6 milliards d’euros en 2020, puis de 3,8% au premier semestre 2021. C’est l’histoire d’une entreprise dirigée par un homme qui préfère racheter 12 % du capital de British Telecom plutôt que maintenir l’emploi qualifié en France. Cette entreprise c’est SFR et cet homme c’est Patrick Drahi.

L'Intersyndicale SFR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est l’histoire d’une entreprise qui ne connaît pas la crise. Son chiffre d’affaires a progressé de 2,4% à 10,6 milliards d’euros en 2020, et de nouveau de 3,8% au premier semestre 2021. Quant à son Ebitda, il est en hausse de 3%, atteignant 4,2 milliards d’euros en 2020, et de nouveau de 1,7% au premier semestre 2021.

C’est l’histoire d’une entreprise qui a bénéficié à plein du « quoi qu’il en coûte » présidentiel. Au total, en 2020, elle aura économisé, sans aucune contrepartie, plusieurs dizaines de millions d’euros en mettant au chômage partiel 4.500 de ses salariés.

C’est l’histoire d’une entreprise qui assume des responsabilités essentielles en matière de télécommunications : opérateur d’importance vitale, en charge de la couverture du territoire et du déploiement de la fibre, titulaire de licences d’exploitation nationales, elle est au service de plus de 20 millions de clients.

C’est l’histoire d’une entreprise indispensable pour la souveraineté numérique du pays qui, en pleine crise sanitaire, alors que le télétravail explose, décide pourtant de supprimer, du jour au lendemain, 2.000 emplois partout en France.

C’est l’histoire d’une entreprise, rachetée en 2014 au prix d’un endettement massif, dont le propriétaire aura supprimé 7.000 emplois en 7 ans.

C’est l’histoire d’une entreprise dont les bénéfices auront servi pendant toutes ces années à augmenter les dividendes de son actionnaire principal et à supprimer des emplois, même pas à se désendetter.

C’est l’histoire d’une entreprise dirigée par un homme parmi les plus riches de France qui s’enorgueillit publiquement de ne pas aimer payer ses salariés et qui a été plusieurs fois condamné par les tribunaux pour non-paiement de ses fournisseurs.

C’est l’histoire d’une entreprise dirigée par un homme qui préfère racheter 12 % du capital de British Telecom plutôt que maintenir l’emploi qualifié en France.

Cette entreprise c’est SFR et cet homme c’est Patrick Drahi.

Sur les chaînes d’information en continu qu’il détient, on se garde bien d’évoquer, même furtivement, ce plan de suppression d’emplois qui va toucher 2.000 familles françaises.

On préfère raconter l’histoire d’un pays qui doit à tout prix se réindustrialiser, en faisant semblant d’ignorer que les décisions prises par cet homme vont affaiblir un peu plus une entreprise stratégique pour la relance nationale et européenne.

Etrange myopie qui consiste à ne pas voir ce qu’on a sous les yeux.

Etrange convergence d’intérêts entre un homme qui supprime des emplois sans états d’âme et bénéficie « en même temps » des largesses de l’Etat.

Etrange défaite d’un pays qui abandonne chaque jour un peu plus son appareil productif, ses compétences, ses savoir-faire et ses salariés dans le silence et l’indifférence de son gouvernement.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Palestine
Israël envoie l’armée contre sept ONG palestiniennes et provoque un tollé
En pleine campagne électorale, le ministre de la défense israélien a donné son feu vert à une opération militaire en Cisjordanie contre sept organisations majeures de la société civile palestinienne. Des consuls européens et des experts de l’ONU réaffirment leur soutien aux organisations ciblées.
par Sarah Benichou
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal
Rénovation thermique des bâtiments : les bailleurs sociaux à la peine
Un rapport que vient de publier l’Agence nationale de contrôle du logement social montre que seuls 6,8 % du parc social ont fait l’objet d’une rénovation thermique ces dernières années, avec des résultats en matière de performances énergétiques encore très insuffisants.
par Lucie Delaporte
Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine