Lionel Deschamps
Agacé chronique, agitateur intermittent, dilettante professionnel
Abonné·e de Mediapart

52 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 mars 2017

CONSTITUONS !

Retour du Candide à propos de constitution

Lionel Deschamps
Agacé chronique, agitateur intermittent, dilettante professionnel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des USA, on entend le chœur des démocrates et républicains raisonnables assurer que la doctrine des checks and balances (littéralement : poids et contrepoids) jouera à plein -comme le préconisait Montesquieu- pour « que par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir. » (De l’esprit de lois).

Il n’empêche que certaines décisions récentes de la maison blanche ébranlent les plus confiants.

Le fameux deuxième amendement qui garantit à tout citoyen américain le port d’armes, édicté dans un contexte historique particulier n’est-il pas devenu l’exemple du respect abusif porté sur un droit infiniment contestable de nos jours ?

Si l’on peut -à juste titre- estimer que l’esprit ET la lettre président à l’interprétation des textes, la sacralisation de la constitution, érigée telle une table de la loi biblique reste un sujet de préoccupation particulièrement inquiétant dans le contexte actuel.

Le droit romain qui a influencé peu ou prou l’ensemble de nos législations occidentales n’a pas empêché la République antique d’être balayée par l’Empire, comme nos propres républiques françaises successives, elles-mêmes remplacées à la faveur de coups d’état ou de circonstances militaires défavorables (1er Empire, 1ère et 2ème Restauration, Monarchie de Juillet, second Empire, Etat de Vichy…).

N’oublions pas que la majorité des constitutions des régimes démocratiques contemporains est adossée à la constitution américaine de 1787…

Aussi s’agirait-il de revoir cette rigidité proprement cadavérique qui permet aujourd’hui certaines bonnes consciences de faire une confiance aveugle à nos institutions en vertu d’un bien-fondé gravé dans le marbre.

Les mêmes beaux esprits de droite ou de gauche, droit dans leurs bottes (ou dans celles du voisin) se gaussent volontiers des projets de constituante proposés par des mouvements citoyens pourtant dignes de ce nom.

Quoi de plus démocratique que de soumettre au peuple la nécessaire remise en cause d’une organisation politique en grande partie obsolète ?

L’affirmation formalisée solennellement d’un certain nombre de principes fondamentaux doit nécessairement accompagner les modifications sociétales et actualiser les nouvelles donnes provoquées par les incessantes innovations humaines.

Les dernières décennies ont été profondément bouleversées par l’évolution des rapports sociaux dans le cadre d’un scientisme et d’une technologisation débridés, mais également celui de la mondialisation, de l’inflation des moyens de communication, du consumérisme et des questionnements existentiels qui en découlent.

La préservation de l’environnement, la prise en compte de la révolution numérique, des progrès de la génétique, des considérations bioéthiques, la révision radicale des systèmes électifs (représentativité, durée, cumul, révocation des mandats) doivent aboutir à une refonte complète des concepts rassembleurs de la chose publique.

Pour que le terme anticonstitutionnellement ne reste qu’un des mots les plus longs de la plupart des langues.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier
Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement