Lirina Bloom
Collectionneuse de souvenirs.
Abonné·e de Mediapart

127 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 janv. 2013

Lirina Bloom
Collectionneuse de souvenirs.
Abonné·e de Mediapart

98. Les osselets

Lirina Bloom
Collectionneuse de souvenirs.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je me souviens de Fali. Nous habitions Le Village du Bord de l'Eau, cette petite maison de fonction aux deux appartements jumeaux.

Les appartements étaient le pendant des deux salles de classe en préfabriqué dressées au fond d'une cour qui servait aux récréations.

La maison était posée sur une dalle qui la débordait et faisait un espace dont la surface lisse permettait de jouer aux osselets.

Quand Fali venait, Sara lui demandait de nous occuper et pouvait se consacrer tranquillement aux soins à donner à son nouveau né.

Fali ouvrait sa main qui, sous son menton, avait servi de fibule au tissu coloré qu'elle portait sur la tête. Elle libérait sa chevelure.

Fali s'asseyait à même le sol, nous indiquait de la main nos places, la Petite Sœur et moi. Toutes trois assises en tailleur.

Nous, face à elle, cette enfant nubile que nous voyions déjà grande et nos jambes, à toutes trois, délimitaient l'aire de jeu circulaire.

Fali sortait les cinq osselets.

Fali rassemblait les osselets dans le creux de ses deux paumes réunies, elle secouait les mains jointes en rythme pour favoriser le hasard.

Fali séparait ses bras brusquement et les osselets roulaient un moment sur la piste de jeu.

Certains osselets tombaient sur bosse, d'autres sur creux, roi ou valet. C'est Sara qui avait nommé pour nous les faces du petit os.

Fali se saisit d'un osselet, le lance en l'air et en prend un autre de la même main pendant la course du premier au dessus de nos têtes.

Les deux osselets s'entrechoquent au cœur de sa main qu'elle referme avant de la rouvrir pour poser l'osselet pris au jeu, à côté d'elle.

Fali saisit ainsi chacun des quatre osselets un par un. Il faut utiliser le temps du vol pour ramasser les osselets.

Fali, à cette phase du jeu, n'utilise qu'une seule main, mais nous autorise à utiliser les deux, quand nous tentons de l'imiter.

C'est un jeu d'adresse où Fali excelle. Elle ramasse les objets par deux, trois puis quatre, sans en laisser échapper.

Nous passons des heures assises à quelques centimètres de la porte d'entrée.

Fali arrive chaque jour après le repas de midi, nous sortons sur le pas de la porte avec Sarah alors que le bébé dort.

Les sons de la langue arabe. Cette musique et la fascination pour les modulations de gorge que je m'exerce à prononcer en secret. 9:04am Fali et

Sarah parlent un moment. Voix légères, pour moi, détachées du sens. Elles rient, rires de gorge.

Sarah parle deux langues et rit de deux rires. Avec Fali, Sarah rit de son rire de langue arabe, plus rond, plus chaud, un peu plus grave.

Lorsqu'elle parle avec Fali, la voix de Sarah descend au fond de sa gorge et résonne dans sa poitrine.

Quand elles se taisent, Sarah rentre dans la maison et nous nous asseyons avec Fali à l'ombre du seuil sur la dalle tiède.

Fali installe le voile de couleur autour de sa taille et sort les osselets.

Dans les salles de classe, au delà des grillages et de la cour, les voix des enfants qui scandent chaque syllabe d'un claquement de mains.

La voix du Père qui, lui aussi détache chaque syllabe. Les élèves répètent en chœur. Ils apprennent à parler, lire et écrire à la fois.

Un jour Sarah a dit : Fali ne viendra plus. Son père veut la marier.

(à suivre...)

LB

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri

La sélection du Club

Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez