Passheureuses

Les passheureuses, vers une nouvelle figure de l'alliance en politique. Je parle en blanc-cassé aux Blanc·hes candides et à leurs survivant·es.

Chaque Passheureuse se plait à 

Se tenir aux frontières,

Pour passer

Le contact, l'info, le filon, la main et le relai

Surtout le relai. 

Pour tisser du lien

Entre les mots et les choses

Entre les humain·es* d'ici et d'ailleurs,

D'ici, d'ailleurs. 

Pour semer, par amour révolutionnaire

Les pommes de la concorde

Les graines de malice

Et tendre humblement la deuxième joue,

Lorsqu'une claque vient sonner

Le reproche d'une domination imposée

Par soi, même malgré soi.

Et recommencer mieux, chaque fois,

Pour passer le relai, en chantant - ya no pasarán. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.