Au creux des nuques une ligne d'horizon

Texte à dire, né grâce à la liégeoise Lisette Lombé et à la librairie bruxelloise Pépite blues, qui valent le détour.

Au creux des nuques souffle la brise
Souffle-moi une bise
Au creux des nuques siège le stress
La détresse

La maitresse a imposé 
Que l'on s'expose à la critique
Mais elle crie si l'on tique

La maitresse a refusé
Que l'on s'expose à l'histoire
Blanche et noire de nos aïeux
Restée au creux de nos nuques

Pourtant
Café Thé Chocolat Pétrole Aguacate
Diamant Mandragore Calathea
Pourtant
Pépite Tabac Sucre et Hamac
Guerre et pollution.
Esclavage et révolution

Nos vies s'effritent s'abritent s'affrontent
S'effondrent.
Par incompréhension

La maitresse a accepté
Après avoir beaucoup pleuré
D'interroger le passé qui arme nos réflexes
Et nos stéréotypes
Pour que la réflexion
Nous mène à changer d'idée-types
Reçues en héritage du fond de l'âge
Moderne. Mode terne

Au creux de nos nuques souffle
La brise d'un nouvel horizon
De messages en massages de l'âme
D'altérité en altération joyeuse

Dessiner un autre horizon
Réflex Réflexion Émotions
Compassion Espérance
Reconnaissance Révolution

Qui a faim et soif d'une longue vie
Qui sème en ville la mélodie
Du bonheur politique 
Réinventé.

Au creux de nos nuques une ligne d'horizon
Nouvelle. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.