Molex, manifestation aux Etats-Unis au siège social

Après avoir finalement accepté le plan social le15 septembre dernier la mort dans l'âme suite à un chantage intolérable de la direction et un enfumage en règle du ministère de l'industrie, une partie des salariés de Molex ont reçu illico leur notification de licenciement le 1er octobre dernier
Après avoir finalement accepté le plan social le15 septembre dernier la mort dans l'âme suite à un chantage intolérable de la direction et un enfumage en règle du ministère de l'industrie, une partie des salariés de Molex ont reçu illico leur notification de licenciement le 1er octobre dernier

(Lire ici : Molex: les premiers salariés reçoivent leur lettre de licenciement - AFP le 01.10.2009)

 

 

Mais malgré tout, les salariés ne se laissent pas abattre pour autant. Ils vont continuer à tout faire pour que le combat qu'ils ont mené durant 11 mois ne soit pas vain.

 

Une expertise montre que l'usine est viable et que l'entreprise a opéré illégalement en refusant de se conformer à la législation française régissant les restructurations des entreprises, et que ce faisant, Molex a été condamné à quatre reprises par les tribunaux français. Mais ce n'est pas pour autant que Molex a respecté les décisions de justice, bien au contraire, et le tout sous les yeux d'un gouvernement qui n'a pas joué son rôle de garant des lois de la république.

 

Et c'est dans ce contexte que les syndicats américains ont pensés inviter la CGT à se rendre aux Etats-Unis pour manifester et être entendu à l'occasion de la réunion annuelle du conseil des actionnaires de la société Molex. (lire ici : Les syndicalistes de Molex France vont manifester aux USA - Reuters le 12.10.2009)

 

Denis Parise (Secrétaire du CE Molex-CGT) et Guy Pavan (Délégué Syndical CGT Molex) sont donc invités à participer à ce conseil des actionnaires, ils devraient pouvoir s'exprimer en séance devant la direction américaine pour dénoncer les agissements de la société à Villemur/Tarn (et certainement ailleurs...)

 

Molex impose une "charte d'éthique", tout les salariés doivent l'approuver par signature. Et dans cet imposant document de propagande, Molex fait référence au respect des lois dans tout les pays où ils sont implantés. A Villemur/Tarn, on a pu constater que ça n'a pas été le cas !

 

C'est pour ces raisons que la CGT et les syndicats américains ont eu l'idée de se réunir pour la première fois ensemble aux Etats-Unis près de Chicago, un bel élan de solidarité mondiale même si nous savons tous que c'est une démarche purement symbolique...

 

 

 

Je joint à ce billet 2 documents (en anglais, avec des traductions approximatives en suivant) :

 

- une lettre de soutien de l'UE (United Electrical, Radio and Machine Workers of America) adressée à Denis Parise :

 

 

 

united_electrical.jpg

Cliquez pour ouvrir le .pdf

 

 

Traduction approximative :

 

C'est avec enthousiasme que nous avons suivi les nouvelles de plusieurs centaines de courageux travailleurs de Molex qui ont retenus la direction de l'usine et ont refusés de permettre simplement à l'entreprise de fermer le site dans la ville de Villemur-sur-Tarn, Molex faisant valoir que l'usine n'était pas suffisamment rentable.

Nous avons à cet effet été bouleversés d'apprendre récemment que, malgré votre vaillant combat et le large soutien des syndicats Français et des mouvements sociaux en France, Molex a fermé votre usine, a envoyé les lettres officielles de licenciements à tous les anciens employés et a abandonné une partie des machines.

Toutefois, nous comprenons qu'une étude montre que l'usine est viable et que l'entreprise a opéré illégalement en refusant de se conformer à la législation française régissant les restructurations des entreprises, et que ce faisant, Molex a été condamné à quatre reprises par les tribunaux français.

Nous sommes enthousiastes de voir que vous n'avez pas abandonné la lutte, et que vous continuez à vous battre pour rouvrir l'usine. Nous sommes de tout coeur avec vous, et nous ferons ce que nous pourrons pour porter cette lutte à l'attention des travailleurs Américains ainsi qu’aux actionnaires de la société à l’occasion de leur réunion à la fin du mois.

 

 

 

- le tract de l'AFL-CIO (American Federation of Labor (AFL) ou Fédération américaine du travail - Congress of Industrial Organizations (CIO) ou Congrès des organisations industrielles) appelant les travailleurs américains à venir rejoindre la délégation française de la CGT devant le siège social de Molex à Lisle dans l'Illinois.

 

 

afl_cio.jpg

Cliquez sur l'image pour ouvrir le .pdf

 

 

 

Cliquez ici pour lire une traduction approximative (fichier .pdf) :

Solidarité Globale, Maintenant !

 

 

 

 

Berth-solidarite-Mac-Do_0.jpg

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.