LNC La Nouvelle Centrafrique
Agence de Presse
Abonné·e de Mediapart

21 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 juin 2016

France : L’armée française s’auto-amnistie de ses crimes en Centrafrique

LNC La Nouvelle Centrafrique
Agence de Presse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Gilles Deleuze

PARIS (LNC) – Le plus grand scandale affectant les forces armées françaises à l’étranger n’aura jamais de suite. Confidence sous anonymat d’une magistrate du parquet de Paris sur le sujet.

Viols sur mineurs, actes de bestialités sur des adolescents par des Sangaris ! Tout cela n’existe pas, si l’on suit les déclarations des pontes de l’armée, pour faute de preuves.

Interrogée par LNC, une magistrate de Paris répond, mais en exigeant l’anonymat complet :

Tout d’abord je tiens à préciser que, contrairement à ce que vous écriviez, il y a bien eu une ouverture d’enquête sur cette grave affaire. 5 militaires ont été auditionné, et il en est ressorti des éléments troublants. Par exemple, une adolescente dans un témoignage a déclaré en détail un tatouage sur le sexe d’un militaire. Ca, elle ne pouvait pas l’inventer. Un garçon aussi avait fait de même, il ne pouvait pas l’inventer non plus. Maintenant, nous ne pouvons pas aller plus loin, car l’Armée a repris la main sur le dossier, et l’essentiel des éléments est toujours classé “Secret défense” contrairement aux dires du ministre Mr Le Drian, ayant récemment déclaré avoir demandé sa déclassification. Ce qui est surprenant, c’est pourquoi classer secret défense une affaire de délinquance ?

S’agissant des manques de preuves sur lesquels l’armée s’arque boute pour se dédouaner, c’est très simple. En général dans des cas de viol, les tribunaux, autant que possible cherchent des traces biologiques sur les victimes pour les comparer aux ADN des éventuels violeurs. En Centrafrique, l’Armée ayant très volontairement fait traîner les choses, annulait cette possibilité qui serait irréfutable. Néanmoins, nous disposons de déclarations de certains de ces enfants qui peuvent faire foi et ouvrir des procès. Mais comme je vous l’ai dit, c’est devenu politique, et il n’y aura pas de suite du tout

L’enquête prévôtale à Bangui était une complète plaisanterie. Autant demander à la famille d’un truand de venir enquêter sur les crimes de siens. Cela me rappelle l’affaire Dreyfus en son temps.

Vous savez, avec peu souvent, de simples déclarations, on envoie en France des violeurs présumés en prison. Dans le cas des Sangaris, c’est l’impunité totale. Anders Compass cet ex haut fonctionnaire de l’ONU a démissionné pour cela, pour cette impunité accordée à des violeurs au sein des Forces armées françaises en Centrafrique. C’est ce qui est le plus choquant dans cette affaire. Et dire que cela se passe sous un pouvoir de gauche prônant la défense des droits humains et celui des enfants. Personnellement je suis complètement dégoûtée. Des pays dont je n’ai pas les noms en mémoire ont déjà puni leurs soldats coupables de viols en RCA, et nous Français, nous la France pays se disant des Droits de l’homme profitons de la déliquescence d’un pays pauvre, sans justice, miné par la corruption, bananier comme vous le dites, pour en faire de même ?  C’est une honte !

J’attendais beaucoup de la visite du Président Hollande à Bangui sur le sujet. Mais il avait soigneusement évité le sujet, et osait même parler comme les militaires “d’allégations”, ce qui est une contre-vérité. Les cas de viols par des Sangaris ne sont plus des allégations, mais des faits avérés. L’ONU ce me semble elle-même l’avait confirmé.

Est-ce comme vous l’alléguez le plus grand scandale de l’Armée ? Je n’irai pas sur ce terrain car je suis en ignorance des actes de ce type dans l’histoire de nos armées, notamment en Algérie. Là bas, l’armée a torturé des civils à tour de bras, avec l’aval et le consentement des pouvoirs civils. Le dossier centrafricain est à ma connaissance le plus honteux, car cela touche des enfants de moins de 15 ans, vous vous rendez compte, des enfants de moins de 15 ans.

Comment François Hollande peut-il faire semblant de nier ça ? Comment peut-on vivre avec ça ? Cet homme est-il aussi sans coeur qu’on le dit ? J’ai lu le livre de son ex parlant des “sans dents”, eh bien, pour Hollande, les enfants centrafricains ne sont que des ‘sans dents’ pour lui.

Vous me dites que Hollande a fait du chantage à l’argent avec Touadera le président centrafricain pour qu’il se taise sur le dossier. Je n’en sais rien, c’est votre affirmation de journaliste. Cependant, les faits sont là, Faustin Touadera à l’évidence n’aborde pas le sujet, ne l’a jamais fait, sans doute pour ne pas perdre les prébendes de la France. Une fois de plus, c’est honteux. Sacrifier le sort de ses propres enfants, refuser de leur rendre justice, pour de l’argent ?”

PENDANT CE TEMPS LA

La SANGARIS fait tout pour montrer ses plus beaux atours en multipliant les effets de communication.

Une étude de l’IFRI (Institut français des relations internationales), dénommée Retours sur Sangaris, Entre stabilisation et protection des civils, parue en mai dernier et signée par Rémy Hémez (commandant dans l’armée de terre) et Aline Lebœuf (chercheuse), lui fait la part belle.

Etude bien évidement téléguidée par l’Armée pour se donner belle contenance en Centrafrique. Tout y est formidable, la France avec son armée a sauvé la RCA du pire – ce qui est sans doute en partie vrai, mais son armée aussi y a violé ses enfants, mais ça, vous ne le lirez pas dans cette espèce fausse étude promotionnelle à la coréenne.

Juin 2016 LAMINE MEDIA

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des Etats-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX