Loïc Digaire
Irréductibles Indignés du Pays de Morlaix.
Abonné·e de Mediapart

21 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 oct. 2014

Question à Mme Le Brun, Maire de Morlaix, sur les dégâts causés par les agriculteurs.

Loïc Digaire
Irréductibles Indignés du Pays de Morlaix.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  Ces gros propriétaires, pollueurs qui n'hésitent pas à tuer l'écosystème, endossés d'une tenue les protégeant d'une mort certaine à court terme, empoisonnant les populations par des épandages de produit phytosanitaires autorisés à trois mètres des rivières, sont pris au piège d'un système productiviste que vous défendez Mme Le Maire. Vous défendez ce système au nom d'une production, servant soit disant à nourrir le monde, qui n'a jamais éliminé la faim et ses victimes du capitalisme. Vous allez même plus loin en nous annonçant que vous « comprenez » le désarroi de ces producteurs d'un marché appelé à disparaître (celui de la surproduction à outrance), sans même condamner ces actes de violences dignes d'une guérilla urbaine !!! Vous étiez présente ce soir du 19 septembre Mme Le Brun, ainsi que Mr Guilcher, vers 22h15 quand les premiers tracteurs sont arrivés. Vous avez vu le peu de forces de police et gendarmerie assistant à cette organisation digne d'une intervention militaire, s'éclipser dès la mise à feu du centre des impôts. Vous n'êtes pas sans savoir que l'arrivée des secours a été entravée par des déchargements de remorques sur leur passage, et que des projectiles ont été lancés sur des pompiers en intervention ! Beaucoup de nos concitoyens se questionnent sur l'efficacité des services de nettoyage de la ville, de plus avec l'aide d'une entreprise privée, et surtout sur leur soudaine mobilisation comme s'ils avaient été « d'astreinte » , donc prévenus d'avance ! Ces pollueurs, qui ont démontré leur désolidarisation des petits paysans pratiquant souvent une agriculture raisonnée ou biologique, par la destruction d'un bâtiment abritant leur propre sécurité sociale et celle de leurs employés, sont aussi désolidarisés du peuple français dans sa totalité par le refus de l'impôt, comme certains de ces agriculteurs nous l'ont montré, en incendiant volontairement et avec préméditation le centre des impôts de notre ville. Nous vous demandons Mme Le Maire, au nom de la population morlaisienne : « Avez-vous déposé plainte pour dégradation matérielle et incendie volontaire, auprès du commissariat de Morlaix contre les auteurs de ces actes criminels, ou contre X si ceux ci ne sont pas retrouvés » ?

Question rédigée au titre des Irréductibles Indignés du Pays de Morlaix.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour prendre une photo de famille, tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire de la politique française », contrairement à ce que pensent ses participants.
par Ellen Salvi
Journal — France
La FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk