Obligation vaccinale : vers une pénurie de personnels de santé en septembre ?

Le vaccin anti-covid-19 sera obligatoire pour les soignants et personnels de santé le 15 septembre 2021. 40 % des personnels travaillant en Ehpad ou en USLD ne seraient pas vaccinés. Problème : sur Doctolib, une majorité de sites n'annonce aucun RDV disponible, ou des délais d'attente pour un premier RDV au plus tôt à fin août, et pour certains septembre ou octobre.

Lors de sa volte-face du 12 juillet, le Président Emmanuel Macron a annoncé l'instauration d'une vaccination obligatoire au 15 septembre pour « les personnes travaillant de manière régulière dans certains établissements : les établissements de santé mais aussi certains établissements sociaux et médico sociaux; les professionnels de santé travaillant hors de ces établissements et leurs collaborateurs; les professionnels employés par des particuliers employeurs effectuant des interventions au domicile de personnes bénéficiant d’une allocation dépendance ou autonomie ». Les pompiers, pilotes et ambulanciers sont aussi concernés.

Selon Santé publique France et la Haute autorité de santé qui reprend une partie de ces chiffres, 40 % des personnels travaillant en Ehpad ou en unités de soins de longue durée n'auraient pas reçu une seule dose de vaccination. Et ce serait le cas  de 46 % du « personnel non médical » en structures hospitalières, à savoir les infirmières et aides-soignant(e)s. 

Doctolib propose sur son site des prises de RDV spécifiques à cette catégorie de personnes (anciennement dite « prioritaire »), a priori destinées aux personnels des Ehpad, USL et aides à domicile, car on peut supposer que les hôpitaux sont capables de se débrouiller en interne.  La presse a repris les chiffres des délais annoncés par ce site pour la population moyenne : de 17 jours désormais en moyenne, avec un unique département, l'Ille-et-Vilaine, nécessitant 35 jours pour un premier RDV, selon les chiffres recueillis par Ouest-France

Seulement voilà : il suffit de tenter de prendre un RDV sous différents critères permettant l'accès au vaccin Pfizer ou au Moderna pour réaliser que Doctolib a une façon toute particulière de faire ses moyennes. Quelques exemple : à Marseille, l'IUHM propose un premier RDV pour le 31 août, tandis que deux autres sites affichent un premier RDV pour le 6 octobre. Et la plupart des autres sites de vaccination affichent « Aucun rendez-vous n'est disponible pour le moment mais de nombreux créneaux vont être mis en ligne dans les jours à venir. Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un autre lieu de vaccination.» Et ce, depuis lundi dernier au moins.

Copie d'écran Doctolib, Prise de RDV vaccin covid-19, catégorie Personnel de santé et médico-social, 17 juillet 2021 © A. Loiseau Copie d'écran Doctolib, Prise de RDV vaccin covid-19, catégorie Personnel de santé et médico-social, 17 juillet 2021 © A. Loiseau

  

Marseille n'est pas une exception, même si l'on arrive à trouver quelques dates plus rapprochées ailleurs. Avignon affiche les mêmes délais :

Copie d'écran Doctolib, Prise de RDV vaccin covid-19 Avignoon, catégorie Personnel de santé et médico-social, 17 juillet 2021 © A. Loiseau Copie d'écran Doctolib, Prise de RDV vaccin covid-19 Avignoon, catégorie Personnel de santé et médico-social, 17 juillet 2021 © A. Loiseau

et parmi les villes consultées, Paris fait un peu mieux, avec un premier RDV proposé par l'un des centres le 17 août. 

Lorsqu'Olivier Véran annonce que les centres de vaccination sont ouverts partout, il omet juste de préciser qu'il n'y a pas de places disponibles

 https://twitter.com/olivierveran/status/1414703302302908419

Le plus étrange, dans cette volonté de stigmatiser les professionnelles de la santé (car les infirmières et aides-soignantes, tout comme le personnel des Ehpad sont très majoritairement des femmes), c'est que les courbes de progression de la vaccination en Ephad et unités de soins de longue durée sont en progression régulière, et ne montrent aucun fléchissement :

Ephad et USLD : couverture vaccinale complète - synthèse, évolution temporelle https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&i=vacsi_prof.pro_couv_complet&s=2021-07-09&t=a01&view=map1 © Santé publique France Ephad et USLD : couverture vaccinale complète - synthèse, évolution temporelle https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&i=vacsi_prof.pro_couv_complet&s=2021-07-09&t=a01&view=map1 © Santé publique France

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'étrange sentiment d'assister au remake de la comédie sur les masques disponibles, au début de la pandémie. Bref, peu de chances que les professionnels de santé dans ces conditions arrivent à se faire vacciner. Ni d'ailleurs qu'ils en aient l'envie. Et pour ceux et celles qui ont prévu de prendre leurs vacances en août, c'est double peine : ils peuvent bien économiser sur leur budget resto/musées/shopping comme les autres Français non vaccinés, puisqu'ils ne seront plus payés au 15 septembre. 

Autres personnes prévisiblement touchées : les personnes âgées en Ehpad, les handicapés et personnes âgées se faisant aider à domicile. Enfin, celles qui  bénéficient d’une allocation dépendance ou autonomie, pour les autres, la vaccination de leur personnel n'est pas une obligation. Le but affiché de tout ceci est pourtant de les protéger.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.