Lola Potaulait
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 avr. 2016

Lola Potaulait
Abonné·e de Mediapart

Une deuxième lettre de Daniel Bouton

Une deuxième lettre de Daniel Bouton a été mystérieusement retrouvée pour la partager avec générosité et pour le plus grand plaisir du comité de rédaction de ce blog

Lola Potaulait
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Commission d’Instruction de la Cour de Révisions et de réexamen des condamnations pénales sursoit à statuer ce lundi 21 mars 2016 et considère donc avec sérieux, circonspection et attention la demande de mon ancien opérateur de marché, Jérôme Kerviel.

 Je suis bien embarrassé alors je viens vous dire, moi, ex-patron de la Société Générale, tristement et tragiquement, au nom de la liberté d'expression, que je jette l’éponge.

 J'avoue.

 J'avoue que la Société Générale n'a pas perdu les 6,3 milliards d'euros allégués sur les ventes colossales du débouclage des 21, 22 et 23 janvier 2008, mais ceux-ci avaient disparu fortuitement de toute façon bien avant.

 J'affirme personnellement que la Société Générale a perdu en réalité 12 milliards d'euros (3 x 2²) sur les subprimes que nous avions achetés par l'intermédiaire des banques américaines via nos diverses filiales et en particulier, la SGAIME laquelle avait égaré des milliards évidemment et sûrement bien planqués aux Bahamas ou dans une île paradisiaque engloutie au Luxembourg, si vous voyez ce que je veux dire.

 J'avoue avoir contacté personnellement le Président de la République et lui avoir demandé de faire quelque chose pour la Société Générale.

 Je crois ne jamais vous avoir dit que je suis un ami personnel de l'ancien ministre du budget, ce qui a facilité le règlement de mes problèmes de grande banque systémique, laquelle, de ce fait, n'a jamais rien eu à débourser naturellement même au cas d'erreur ou de faute lourde. Celui-ci a donné des ordres à ses services et j'ai obtenu gain de cause facilement avec l'aide de mon ami de trente ans le Ministre du Budget qui est un homme très sympathique et fort compréhensif ; Et une déduction fiscale spectaculaire des pertes de débouclage que nous avons attribuées à Jérôme Kerviel. Grâce à la dédiée, dévouée et fidèle ministre de l’Économie de l'époque, la Société Générale a pu ainsi recevoir deux petits milliards d'euros supplémentaires en défiscalisation, il nous fallait bien cela pour faire moins peur aux marchés et aux investisseurs et ne pas nous trouver à terre.

 Car il est vrai, j'avoue aussi que cette crise fut un véritable tsunami financier sur toute la planète et je savais qu'il faudrait des années pour que les États qui subventionnent les banques s'en remettent, et dans notre cas particulier, l’État français.

 Imaginez que sans vous, les citoyens, nous finissions torpillés comme Lehman Brothers qui s'est fait découper comme un poulet dodu mal rôti, qui s'est fait déchiqueter et lacérer par les charognards du VIX, du BX4 et des CDS ; Alors deux petits milliards pour un pauvre banquier comme moi, ça faisait plaisir la solidarité.

 Comprenez bien là, que je suis solidaire des Français et des Françaises, et je vous remercie pour votre aide, vraiment.

 Pour me faire pardonner, je vais instaurer une fondation pour l'aide aux victimes de la justice, pour les grands brûlés du trading et aux pauvres étranglés sauvagement par les  banques. Cette fondation s'appellera la fondation Kerviel.

 Pour me faire pardonner, je vous assure que je veillerai personnellement également à contacter rapidement les services de justice compétents pour mettre de l'ordre dans cette affaire, et faire cesser toute poursuite à l'endroit de Jérôme Kerviel, qui a été un bon soldat dans le fond, à bien y réfléchir. Sincèrement. Et tout compte fait. Bien sûr.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Europe
Poutine entérine l’annexion de quatre régions ukrainiennes
Après une allocution au Kremlin, le président russe a signé l’annexion des régions ukrainiennes de Kherson et de Zaporijjia, ainsi que des autoproclamées « Républiques » de Donetsk et de Louhansk. Et il a prévenu que la Russie protègerait ses terres « en utilisant toutes [ses] forces ».
par Laurent Geslin
Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff