Impunité des multinationales : ATTAC bloque une station service TOTAL à Marseille

Dans le cadre d'une semaine d'action mondiale visant à dénoncer l'impunité des multinationales, des militants d'ATTAC (dont quelques gilets jaunes) ont bloqué le samedi 12 oct. une station service marseillaise appartenant au groupe TOTAL. Quelques quatre vingt actions étaient prévues un peu partout en France dont une devant le siège social du groupe à Paris-La défense

Des militants d'ATTAC à Marseille disent STOP à l'Impunité de TOTAL © L. Gaignebet Des militants d'ATTAC à Marseille disent STOP à l'Impunité de TOTAL © L. Gaignebet
Il est 11 H 30 ce samedi 12 octobre à Marseille quand quatre vingt militants d'ATTAC se regroupent pour participer au blocage d'une station service "TOTAL Access" située à l'angle du Bd Sakakini et du Bd Chave. L'action est organisée et a été minutieusement préparée. Elle doit durer 30 minutes au maximum et se dérouler sans aucune dégradation et de façon pacifique. Certains sont chargés d'aller au contact des usagers et des responsables de la station dans un but d'explication de l'action, d'autres de porter des banderoles, des drapeaux à l'effigie de l'association, des panneaux "STOP" en carton ou des slogans imprimés.


D'autres encore s'occupent
 © L. Gaignebet © L. Gaignebet
de la sono, de la distribution de tracts aux piétons et automobilistes, de prendre des photos ou de filmer pendant que la station est joliment emballée dans un film de plastique noir qui fait le tour des quatre piliers sur une hauteur de 1m80.

 

Une fois le dispositif bien en place commencent les chants et les slogans repris en chœur.

"Total, Total, totalement criminel! (ad lib)
Honte à Total
Pollueur
Spollieur
Fraudeur Fiscal"

Ou encore :

"Evasion fiscale / Où est la justice ?
Les multinationales / Hors service
Crime environnemental / Où est la justice ?
Les multinationales / Hors service
Impunité TOTAL / Où est la justice ?
Les multinationales / Hors service"

 © L. Gaignebet © L. Gaignebet

Au Sommet Climat à NewYork au mois de septembre, pour justifier les dividendes records versés aux actionnaires, le groupe a fait le communiqué suivant : 

"La mise en œuvre d'une stratégie de croissance durable et rentable dans le pétrole et le gaz donne une visibilité accrue sur le futur du groupe Total"

On croit rêver ! Si quelque chose est durable, ce sont bien les profits de Total.

 (Voir à ce sujet l'article du monde : Total augmente les dividendes pour ses actionnaires en plein sommet pour le climat )

Selon le porte-parole d'Attac qui s'exprime au micro : 

"Pour arrêter le réchauffement de la planète, on sait bien qu'il il faut arrêter d'extraire les énergies fossiles. L'activité de Total n'a rien de durable mais ce sont bien ses profits qui sont eux, durables. Total est une spécialiste de l'évasion fiscale avec 160 filiales dans les paradis fiscaux. C'est aussi une spécialiste de la corruption qui a été prise la main dans le panier plusieurs fois en Irak, en Libye, en Angola, en Tanzanie ou en Iran.
Et enfin c'est une spécialiste du lobbying qui dépense des millions d'euros pour arriver à ce que les états prennent des mesures fiscales favorables aux intérêts du groupe plutôt qu'à l'intérêt général.

 © L. Gaignebet © L. Gaignebet

Nous sommes là aujourd'hui car c'est une semaine d'action mondiale contre l'impunité des multinationales.
Du 14 au 18 octobre auront lieu deux sessions très importantes de négociations :

Tout d'abord  en Autriche, concernant les tribunaux d'arbitrage, c'est à dire les droits octroyés aux multinationales pour attaquer les états qui prennent des mesures qui leur sont défavorables. Il est hors de questions qu'à Vienne les états leur octroient des droits supplémentaires. Il faut, au contraire, mettre fin à ces tribunaux d'arbitrage.

Dans le même temp à Genève ( Suisse) va avoir lieu à l'ONU un appel à mettre en place un cadre contraignant. En effets aujourd'hui existent 3400 traités de libre-échange qui donnent des droits aux multinationales avec les tribunaux d'arbitrage mais il n'existe aucun traité qui les oblige a respecter les droits humains et l'environnement.

Tant que les états ne feront rien pour empêcher les multinationales comme Total d'échapper à l'impôt, d'exploiter leur salariés et de détruire la planète, nous, les citoyen(ne)s, nous serons là pour multiplier les actions de désobéissance civile"

 © Attac France © Attac France
Stop impunité

ATTAC France déclare : "Les multinationales, leurs dirigeants et leurs actionnaires profitent de toutes les opportunités qui leurs sont offertes pour accroître leurs pouvoirs et leurs avoirs au détriment du reste de l’humanité. Il est urgent de mettre un terme à leur impunité en faisant primer les droits humains et de la nature avant les profits.

Avec 150 organisations de 16 pays européens nous lançons une pétition demandant aux dirigeants européens de mettre fin au système de justice d’exception dont bénéficient les multinationales et d’introduire des régulations contraignantes pour qu’elles respectent les droits humains et l’environnement."

"Pour appuyer cette pétition, nous nous préparons à mener de nouvelles actions citoyennes qui cibleront des multinationales prédatrices. Des premières actions seront organisées le 12 octobre."

VID 20191012 114514 © lgaignebet
 

 © L. Gaignebet © L. Gaignebet

VID 20191012 114945 © lgaignebet

 © L. Gaignebet © L. Gaignebet
 © L. Gaignebet © L. Gaignebet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.