Allo Docteur. "Porter un masque de protection est inutile" Euh, vraiment ?

Depuis quelques jours, une question me taraude. Sur les chaines d'infos en continu les médecins nous répètent sans cesse que porter un masque de protection lors de nos sorties en l'absence de symptômes ne sert à rien. Ok mais dans ce cas, à quoi sert un masque de protection ? Serait-ce une erreur de langage ou bien une façon de dédramatiser l'absence de ces fameux masques ?

Si je suis contraint d'aller faire la queue devant un supermarché ou un autre commerce vital et que les gens ne respectent pas la distance de sécurité réglementaire de 1 ou 2 m, dois-je donc accepter de pouvoir être contaminé, quant bien même la probabilité serait très faible ?

Si une telle distance est à respecter, c'est quand même bien que le virus peut se transmettre à distance par les voies respiratoires. Mais cela est peut être inexact et dite moi si je me trompe. Je ne suis pas expert en la matière alors comment savoir ?

Un simple principe personnel de précaution n'est-il pas légitime avec tout ce que l'on nous balance à longueur de journée comme injonctions paradoxales ?

Et si je n'ai pas de symptômes mais que je suis quand même susceptible de contaminer mes voisins sans le savoir, me protéger est-il vraiment inutile ?

Hum, pas très clair tout ça.

Alors je veux bien que la priorité soit donnée aux personnels soignants et à ceux qui sont obligés de travailler et de rester en contact avec la population mais de là à nous persuader que porter un masque ne sert à rien...

Ne serait-ce pas plutôt encore une fois une manière de nous culpabiliser en nous faisant porter la responsabilité du manque criant de ces malheureuses protections en tissu ?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.