A nos chères têtes blondes et leur parents, confinés

"Chers parents qui n'arrêtez pas de critiquer les professeurs qui s'occupent de vos gosses DISceci ou DIScela, vous avez un petit aperçu, depuis le confinement, de leur travail quotidien."

Et encore, vous pouvez multiplier par 10, 20 ou 30 !

Allez, quelques réactions pour la route :

sans-titre-9

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.