L'opération Ortograf, situation début 2013

Partis il y a 8 ans du problème de la nécessité de réformer l'orthographe, on en est maintenant au problème des motivations et des  ruses utilisées pour empêcher cette réforme en réalité très facile. Un seul moyen de contourner ces blocages est abordé ici: c'est celui de la création d'états de faits grâce au publicités préphonétiques utilisant l'alphabet-U (universel). Remarque. En dehors d'une initiative gouvernementale qui ferait faire un grand bons en avant, un autre contournement des blocages est dans la mise en place un alphabet gréco-latin universel, qui répondrait à un besoin de l'informatique et de la communication internationale. Voir: "Alphabet gréco-latin universel" dans l'encyclopédie Laroussse en ligne.http://www.larousse.fr/encyclopedie/article/Laroussefr_-_Article/11026546 

Partis il y a 8 ans du problème de la nécessité de réformer l'orthographe, on en est maintenant au problème des motivations et des  ruses utilisées pour empêcher cette réforme en réalité très facile.

 

Un seul moyen de contourner ces blocages est abordé ici: c'est celui de la création d'états de faits grâce au publicités préphonétiques utilisant l'alphabet-U (universel).

 

Remarque. En dehors d'une initiative gouvernementale qui ferait faire un grand bons en avant, un autre contournement des blocages est dans la mise en place un alphabet gréco-latin universel, qui répondrait à un besoin de l'informatique et de la communication internationale. Voir: "Alphabet gréco-latin universel" dans l'encyclopédie Laroussse en ligne.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/article/Laroussefr_-_Article/11026546

 

A – Des articles en surabondance

Facile à trouver sur internet, l'information Ortograf-FR est désormais plus que suffisante pour répondre à tous les contradicteurs et pour montrer comment l'indispensable réforme peut être en réalité très facile, pourvu qu'elle soit précédée d'une actualisation préalable la plus judicieuse possible de notre alphabet.

 

B – Résistances intestines et société mafieuse

Le problème n'est donc pas du tout celui de la réforme elle-même, mais celui des résistances intestines qui empêchent cette réforme : c'est un problème de société.

Il est dû à un très grand professionnalisme de la manipulation, à coups de censure et d'information biaisée, chez ceux que l'on appelle désormais « les marchands de béquilles de l'échec scolaire ».

Il a pour conséquence une immaturité de notre fonctionnement politique, avec la médiocrité de notre information et de nos programmes scolaires, avec la corruption, la désindustrialisation, et la régression sociale.

 

C – Elargissement du débat

Pour cette raison, les cibles visées par l'opération Ortograf se sont multipliées. Ce sont désormais :

- les enseignants détachés qui imposent la pensée pédagogique unique sur tous les forums internet consacrés à l'éducation et sur Wikipédia.

- l'association qui a mis en place la réforme ratée de 1990, dite « réforme Rocard »

- les médias

- le mouvement « concurrent » Ortograf.NET, mis en place pour faire diversion au mouvement Ortograf-FR et en même temps pour ridiculiser l'idée de réforme.

Ce mouvement semble avoir officiellement capitulé, mais il en reste un énigmatique militant, qui prolonge indéfiniment sur le forum Education de France2 un combat perdu depuis longtemps.

La seule explication possible de cette obstination, c'est celle d'une bataille de retardement servant à couvrir pour un temps les complices que l'on vient d'évoquer

Un bref aperçu d'ensemble des différents chantiers actuels est donné par le tract d'une page intitulé : « Sept batailles contre l'exploitation intellectuelle »

 

D - Les orthographes publicitaires sont appelées à narguer la nomenklatura du Mammouth

Bien qu'étant sur la défensive, les résistances intestines énumérées ci-dessus risquent de s'éterniser. Elles proviennent en effet du microcosme des « pédagos », qui a su imposer sa loi à tous les gouvernements successifs depuis un demi-siècle

Une opération de contournement de ces blocages consiste alors à créer des états de faits sans attendre de décision officielle, en multipliant les orthographes innovantes dans les affichages publicitaires

Dans ce sens, un exposé a été fait le 22 juin 2012 à la salle des fêtes de Montlebon, sur le thème : « Publicités préphonétiques et prononciation soignée du français ». La date était inadéquate mais les encouragements reçus à cette occasion confirment que la situation finira forcément par basculer.

L'ensemble des personnels de l'Education Nationale est tout particulièrement attaché au grand principe voltairien de la liberté d'expression. Il est bien conscient du fait que, si les conditions de travail des enseignants se sont dégradées, c'est à cause d'un microcosme qui viole ce principe de la liberté d'expression, empêche tout vrai débat sur la politique éducative, et participe secrètement au démantèlement du service public d'éducation.

Pour un système éducatif tenu d'une main de fer par les marchands de béquilles de l'échec scolaire, la multiplication des orthographes publicitaires préphonétiques pourrait bien être le signal libérateur inaugurant la refondation de l'Education Nationale.

Les annonceurs publicitaires judicieusement novateurs ont ainsi l'occasion de jouer un rôle décisif dans le sauvetage de l'école française et de la langue française.

Le présent article peut être chargé au format pdf sur une page en cliquant ici :

http://alrg.free.fr/makyavel-2013/f362-d01-1p-bilan-2012-tract.pdf

 Ortograf, F-25500-MONTLEBON louis.rougnon-glasson(à)laposte.net sites : 1°) Makyavel 2013 2°) Alfograf 3°) Ortograf chez free 4°) ortograf .nouvelobs 5°) http://www.mediapart.fr/blog/193651

 doc F 362 – d01 janvier 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.