Un mini-tract narquois contre les fossoyeurs de la langue française

.Un mini-tract narquois contre les fossoyeurs de la langue françaiseAvec l'intitulé : « Petites fleurs alphabétiques: l'enchainement fatidique », l'article qui suit montre tous les effets en cascade qui vont être induits par l'apparition ici ou là de nouvelles lettres, montrant ainsi ce que peut être une actualisation judicieuse de notre alphabetIl avait été posté le 25 06 2012 à 12h34 pour le forum Education de France2, et censuré d'emblée.Pour visualiser correctement l'aspect réel des « petites fleurs alphabétiques », c'est à dire des nouvelles lettres en question, il est nécessaire de charger la version pdf, deux exemplaires sur une page, en cliquant icihttp://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f468-d05-a5x2-petites-fleurs-alphabetiq-tract.pdfLes constatations à faire :

.

Un mini-tract narquois contre les fossoyeurs de la langue française

Avec l'intitulé : « Petites fleurs alphabétiques: l'enchainement fatidique », l'article qui suit montre tous les effets en cascade qui vont être induits par l'apparition ici ou là de nouvelles lettres, montrant ainsi ce que peut être une actualisation judicieuse de notre alphabet

Il avait été posté le 25 06 2012 à 12h34 pour le forum Education de France2, et censuré d'emblée.

Pour visualiser correctement l'aspect réel des « petites fleurs alphabétiques », c'est à dire des nouvelles lettres en question, il est nécessaire de charger la version pdf, deux exemplaires sur une page, en cliquant ici

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f468-d05-a5x2-petites-fleurs-alphabetiq-tract.pdf

Les constatations à faire :

1°) En lui-même, le fait d'utiliser ces nouvelles lettres est parfaitement innocent. Si l'initiative en était venue de l'appareil du Mammouth, comme cela a été le cas par exemple pour l'alfonic d'André Martinet, personne n'y aurait rien trouvé à redire.

Mais comme par hasard, ça ne s'est pas produit. Il faut dire que ça aurait ouvert des perspectives de modernisation de notre école et de notre langue un peu trop belles

 2°) chargés d'interdire tout vrai débat sur la politique éducative, les panzers de la censure se trouvent, là comme ailleurs, piégés par une guérilla dont ils n'arriveront jamais à se dépêtrer, compte tenu de la situation dans laquelle ils ont mis le Mammouth

Au pays de Voltaire, la censure évoquée est déjà elle-même équivalente à la réaction d'une vipère mordue par un hérisson, un spectacle fascinant dont l'issue est évidente.

On ose espérer une autre réaction du même style. Ce serait un morceau de bravoure de Valérie Pécresse ou de quelque autre marchand d'orthographe montant sur ses grands chevaux pour pourfendre le frêle et virginal brûlot en question.

C'est le coup de pub dont on rêve sans trop y croire, hélas.

Mais, dans la pire des hypothèses, si notre cavalerie de Waterloo de la langue française s'enfuit à notre appel bienveillant, l'apparition aléatoire des petites fleurs alphabétiques sur les affichages publics aura tout le charme d'une révolution silencieuse.

Pour l'honneur de la profession, un appel est fait aux enseignants pour qu'ils prennent à cette opération la place qui leur revient.

 

Par leur simple apparition dans les affiches publicitaires et les enseignes commerciales, les nouvelles lettres de l'alphabet-U(universel) vont développer dans le grand public les idées suivantes:

1 – L'alphabet français actuel n'a pas sa forme définitive.

2 - Les programmes scolaires nous ont caché son histoire, ce qui nous laissait croire le contraire

3 – Un alphabet phonétique français judicieusement choisi fait connaître la prononciation normale des mots de manière confortable et rigoureuse, ce qui n'est pas le cas de l'API utilisé officiellement dans ce but depuis les années 1970

4 – Une écriture phonétique rigoureuse contient exactement autant d'information que le message oral correspondant, et donc elle n'occasionne aucun appauvrissement par rapport au même message énoncé oralement. Ceux qui nous ont fait croire qu'une écriture phonétique appauvrirait la langue nous ont donc manipulés

5 – Avec un alphabet phonétique choisi le plus judicieusement possible (AFF), la réforme de l'orthographe devient très facile. Or, les milieux compétents nous ont au contraire fait croire que cette réforme était impossible. L'idée de réforme a été diabolisée-ridiculisée de deux manières complémentaires:

a) projet bancal et militantisme loufoque du mouvement Ortograf.NET, avec un code qui rejette à priori toute actualisation de notre alphabet.

b) effet d'épouvantail du fameux API, dû au très mauvais choix des lettres utilisées pour représenter les différents sons de notre langue, à quoi il faut ajouter que l'inventaire des phonèmes de notre langue rendus par cet alphabet n'a même pas été fait correctement

6 - le simple fait d'utiliser ici ou là les nouvelles lettres du système AFF-alphabet-U est une occasion privilégiée de faire progresser la chose sans attendre un feu vert qui n'arrivera jamais Les autorités habilitées sont au contraire bien décidés à maintenir leur blocage le plus longtemps possible.

7 – cette manière de narguer la manipulation qui nous fait gober l'orthographe est par ailleurs un excellent moyen de donner un mauvais coup à la manipulation globale qui cherche à nous faire gober la régression sociale comme une fatalité

 

Ortograf-FR 25500-Montlebon sites: 1°) Alfograf 2°) Ortograf Nouvelobs 3°) Ortograf chez free 4°) Mediapart louis rougnon glasson

courriel : louis.rougnon-glasson(à)laposte.net

 doc F 468-d05 mai 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.