La corruption au sommet droite-gauche sous les projecteurs de Médiapart

.On résume ici l'article de Médiapart signé Fabrice Arfi,et intitulé : « Cahuzac : les étranges rapports du professeur Terneyre », du 15 janvier 2013. Les enquêtes qui y sont rapportées concernent les « bonnes relations » entre le ministre socialiste du budget Jérôme Cahuzac, son prédécesseur UMP Eric Woerth, et le professeur de droit public Philippe Terneyre. Intérêt primordial face à l'immaturité du fonctionnement politique français, cet article montre que la division actuelle droite gauche - attisée comme par hasard par la bataille autour du « mariage pour tous » - sert essentiellement à faire diversion, le véritable problème étant un fossé qui s'élargit, entre un microcosme de dirigeants voyous inspirés par Machiavel, et des classes moyennes et populaires de plus en plus fragiliséesAu format pdf,  le présent récapitulatif tient sur une page, de manière à pouvoir être imprimé et photocopié, notamment à l'intention des publics qui ne vont pas encore sur internet. 

.

On résume ici l'article de Médiapart signé Fabrice Arfi,et intitulé : « Cahuzac : les étranges rapports du professeur Terneyre », du 15 janvier 2013.

 

Les enquêtes qui y sont rapportées concernent les « bonnes relations » entre le ministre socialiste du budget Jérôme Cahuzac, son prédécesseur UMP Eric Woerth, et le professeur de droit public Philippe Terneyre.

 

Intérêt primordial face à l'immaturité du fonctionnement politique français, cet article montre que la division actuelle droite gauche - attisée comme par hasard par la bataille autour du « mariage pour tous » - sert essentiellement à faire diversion, le véritable problème étant un fossé qui s'élargit, entre un microcosme de dirigeants voyous inspirés par Machiavel, et des classes moyennes et populaires de plus en plus fragilisées


Au format pdf,  le présent récapitulatif tient sur une page, de manière à pouvoir être imprimé et photocopié, notamment à l'intention des publics qui ne vont pas encore sur internet.

 

 A - Avant d'avoir des problèmes en raison de son compte bancaire secret en Suisse, le ministre socialiste du budget, Jérôme Cahuzac, avait déjà eu des problèmes avec la justice pour les faits suivants.

 

En octobre 2001, en marge de la construction d’un parking dans le quartier d’Eysses, la commune de Villeneuve-sur-Lot vend une parcelle de terrain communal au profit d’une société privée, D2S Construction.

 

Or, deux des trois principaux associés de cette société privée sont les frères d'Alain Soubiran, qui a supervisé l’opération immobilière en tant qu'adjoint au maire Jérôme Cahuzac,

 

Conformément à la loi, les élus de l’opposition, dont l’ancien maire Michel Gonelle, détenteur d’un enregistrement accablant pour Jérôme Cahuzac dans l’affaire du compte suisse, saisissent le procureur de la République

 

A cause de ces premiers ennuis avec la justice en février 2005, Jérôme Cahuzac commande un rapport, à Philippe Terneyre, professeur de droit public à l’université de Pau.

 

Mediapart a obtenu une copie de ce rapport. Sur ses huit pages, sept sont du baratin. La huitième contient d'abord une argumentation bien sympathique par sa naïveté : Ni le maire, ni son adjoint « n’ont pris, reçu ou conservé d’intérêts dans cette vente. Cela va de soi pour le maire qui n’a aucun intérêt, direct ou indirect, dans la société D2S (…) »

 

Mais l'argumentation du professeur Terneyre en faveur plus précisément de l'adjoint mérite de rester dans l'histoire :  "M. Soubiran n'a donc pas pris, reçu ou conservé d'intérêt dans cette vente étant donné que... les faits sont prescrits » ! ! !

 

L'argumentation inédite du professeur de droit public n'a décidément pas fait l'unanimité: après une condamnation en mai 2006 par le tribunal correctionnel d’Agen, la culpabilité d'Alain Soubiran est confirmée lors du recours en appel, ce qui lui vaut une amende de 5000 euros.


Remarque annexe: de bien curieuses prestations de service demandées par Jérôme Cahuzac au professeur Terneyre  :

Le professeur Terneyre est devenu depuis un spécialiste des études pour l’actuel ministre du budget » Il se trouve que « dans un tout autre domaine, l’universitaire avait réalisé en octobre 2005, toujours à la demande de la commune de Villeneuve-sur-Lot, quand Jérôme Cahuzac en était le maire, une étude sur… les carburants à base d’huile végétale

 

B - Mais le point le plus croustillant de l'article de Fabrice Arfi dans Médiapart, c'est quand il montre la façon dont l'actuel ministre socialiste du budget a volé au secours de son prédécesseur du gouvernement Sarkozy, Eric Woerth.

 

On sait que celui-ci est soupçonné d’avoir bradé les terrains forestiers et l'hippodrome de Compiègne, en les faisant céder par l'État à la Société des courses du même lieu, en mars 2010.

 

Au printemps 2012, sitôt nommé ministre du budget du nouveau gouvernement, Jérôme Cahuzac a commandé au professeur Terneyre une consultation juridique sur le sujet.

 

Il se trouve que, neuf mois plus tôt, trois experts mobilisés par la Cour de Justice de la République avaient conclu que les terrains de Compiègne avaient été bradés à moins du tiers de leur valeur.

 

Le court document du professeur Terneyre n'en concluait pas moins sans broncher que la cession des parcelles était licite.

 

Ortograf-FR sites : 1°) Makyavel 2013 2°) Alfograf 3°) Ortograf chez free 4°) blog ortograf .nouvelobs 5°) blog mediapart lrg

doc f393 -d01 janvier 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.