Lettre d'Ortograf-FR à un annonceur publicitaire

.Lettre d'Ortograf-FR à un annonceur publicitaireobjet : proposition d'un slogan faisant intervenir quelques nouvelles lettres de l'alphabet universelLes circonstances:Mars 2013, on est à nouveau dans une situation où les syndicats d'enseignants dictent leur volonté au ministre de l'Education Nationale, s'opposent à la nécessaire « refondation » qu'il a annoncée, et travaillent à le déstabiliser, dans la perspective de bénéficier dès que possible des complicités que le camp politique adverse leur octroie généreusementMais, dans leur obstination à faire croire aux français que notre alphabet et notre orthographe ont atteint leurs formes immuables et définitives, ils pourraient bien recevoir un camouflet de la part d'annonceurs publicitaires qui leur montreront exactement le contraire.La lettre dont il est question ici arrive après divers autres documents invitant à innover dans ce sens. Sa version pdf, cinq pages, est nécessaire pour avoir une vue exacte des nouveaux graphismes proposés, en revanche la copie qui en est faite ci-après a l'avantage de fournir les liens vers les nombreux documents cités.http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f425-d03-5p-lettre-a-mercedes-france-tract.pdf 

.

Lettre d'Ortograf-FR à un annonceur publicitaire

objet : proposition d'un slogan faisant intervenir quelques nouvelles lettres de l'alphabet universel

Les circonstances:

Mars 2013, on est à nouveau dans une situation où les syndicats d'enseignants dictent leur volonté au ministre de l'Education Nationale, s'opposent à la nécessaire « refondation » qu'il a annoncée, et travaillent à le déstabiliser, dans la perspective de bénéficier dès que possible des complicités que le camp politique adverse leur octroie généreusement

Mais, dans leur obstination à faire croire aux français que notre alphabet et notre orthographe ont atteint leurs formes immuables et définitives, ils pourraient bien recevoir un camouflet de la part d'annonceurs publicitaires qui leur montreront exactement le contraire.

La lettre dont il est question ici arrive après divers autres documents invitant à innover dans ce sens. Sa version pdf, cinq pages, est nécessaire pour avoir une vue exacte des nouveaux graphismes proposés, en revanche la copie qui en est faite ci-après a l'avantage de fournir les liens vers les nombreux documents cités.

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f425-d03-5p-lettre-a-mercedes-france-tract.pdf

 

Mouvement Ortograf-FR

le 18 mars 2013

à Mercédès – France,

objet : suggestion d'un slogan publicitaire

 

Sur le site internet du journal local « C'est à dire », j'ai le plaisir de découvrir une page combinant une publicité d'une grande marque automobile avec une présentation des débats d'idées concernant

- les batailles de l''orthographe

- le nécessaire développement de la cogénération, « chauffage à faible production d'entropie », loin devant la pompe à chaleur, pour une bonne gestion des ressources énergétiques utilisées pour le chauffage. On est ici dans « les batailles de l'entropie »

- l'absurdité de la régression sociale dans un contexte de fulgurant progrès des techniques, absurdité en liaison avec un professionnalisme de la manipulation inspiré secrètement de l'écrivain italien de la Renaissance, Nicolas Machiavel

 

Dans le domaine particulier du choix des graphismes dans les affichages publics, cette combinaison de la publicité et du débat d'idée est vivement préconisée par notre mouvement Ortograf-FR, parce qu'elle peut jouer un rôle moteur essentiel pour la modernisation de l'orthographe, avec tous les avantages qui peuvent en découler pour « notre école, notre jeunesse, notre langue, et notre avenir dans le monde (J. Maire).

L'expression « refonder notre école » a été une audace significative du ministre Vincent Peillon en butte à certaines intimidations, elle montre en elle-même et en dehors de toute polémique, l'intérêt de l'initiative qui vous est suggérée ici.

Pour jouer un rôle pionnier dans l'apparition des nouveaux graphismes dans la publicité écrite, le nom « Mercédès » se prête tout particulièrement au démarrage d'un riche débat d'idées, parce que les voyelles qu'il comporte appartiennent toutes les trois à la famille du e. On peut alors faire apparaître les trois autres sons-voyelles de la même famille avec le très bref slogan suivant :

 

M ε r ç é d ê s,

k œ r    d e    f eu

 

Cette expression apporte trois messages également riches :

- le premier est naturellement dans le sens des mots utilisés, au premier et au second degré

- le deuxième tient à l'innovation au niveau des graphismes utilisés

- le troisième message tient au progrès humaniste et social que finira forcément par constituer l'adoption de tels graphismes

 

A – Le message apportés par les nouveaux graphismes utilisés

L'orthographe du slogan est ici une orthographe préphonétique de transition. Elle utilise le très large vivier de ressources graphiques que constitue l'alphabet gréco-latin universel, et sa souplesse d'utilisation est bien adaptée à des applications dans la publicité.

 

a) Dans cette écriture préphonétique, le ç tel qu'on le voit dans « M ε r ç é d ê s»,  est une écriture possible utilisée pour remplacer les lettres c et t lorsque celles-ci sont prononcées s.  Ce ç est une écriture provisoire pour remplacer le s, qui sera seul retenu pour la norme orthographique définitive. Selon convenance, pour une écriture préphonétique du même son, le double s peut aussi être utilisé.

 

b) les six voyelles du slogan complet donnent l'inventaire exact des six timbres des sons de la famille du e. Ceci met en évidence une certaine incurie des gestionnaires de la langue française, qui refusent de voir que les deux sons, écrits ici, respectivement ε ,et  ê, sont en réalité nettement différents.

 

Cette erreur dans l'inventaire des sons utilisés dans notre langue révèle une incurie qui est à l'origine d'une inquiétante déliquescence de la prononciation de notre langue. L'affichage du slogan proposé aurait alors une connotation quelque peu révolutionnaire, en apportant le message d'une véritable motivation pour la défense et le renouveau de la langue française.

 

 

c) le digramme lié "eu" (voir version pdf) donne une première idée de l'alphabet gréco-latin universel ou alphabet-U. Celui-ci devrait logiquement être adopté tôt ou tard, compte tenu du développement de la communication internationale et de la mondialisation du marché de l'informatique. Faire dans Google : alphabet-U Larousse

 

d) en écriture préphonétique, on a vu que le c est remplacé par s, ss, ou ç chaque fois qu'il est prononcé s. La lettre c, n'étant alors jamais prononcée s, est alors utilisable sans restriction ni réserve pour le son « ke », mais ce son peut aussi être rendu, selon convenance, par la lettre k, par le lettre q, voire par le digramme lié  qu.

 

L'écriture

k œ r    d e   f eu

peut donc être remplacée par :

c œ r   d e    f eu,

en fonction de l'impact escompté. Les deux orthographes sont possibles. On peut aussi créer un graphisme qui serait un compromis entre celui du k et celui du c

 

B – La clé d'un progrès humaniste et social

Concernant les points de vue sur l'orthographe actuelle et donc sur  l'échec scolaire, un rapide survol d'internet montre une impossibilité de trouver un compromis entre prises de positions opposées :

- d'un côté, une dédramatisation des fautes. Celle-ci est à la fois nécessaire et irresponsable, compte tenu de la nécessité de se conformer tous à une même norme d'écriture pour communiquer correctement par écrit,

- le point de vue opposé sacralise l'orthographe. Il serait bien incapable de tenir le choc face à un argumentaire qui montre l'énorme handicap que l'apprentissage de la pseudo-science représente pour toute la jeunesse francophone.

L'impuissance de ces éternels discours à régler le problème du gâchis scolaire, humain et social dû à l'orthographe a une bonne excuse. Le chemin très facile de l'indispensable réforme a été soigneusement caché aux français par les autorités intellectuelles compétentes. Celles-ci ont présenté comme soi-disant « impossible » un problème dont, en réalité, elles connaissaient parfaitement la solution.

La vraie réforme de l'orthographe est en effet très facile à la simple condition d'être précédée de l'actualisation la plus judicieuse possible de notre alphabet. Elle n'apporte alors que des avantages à toutes les étapes de sa mise en application.

Ainsi, l'utilisation de quelques nouvelles lettres de l'alphabet universel dans des messages publicitaires est une clé qui peut ouvrir le chemin très facile de la modernisation de notre alphabet, donc de la réforme qui permettra de sauver « notre école, notre jeunesse, notre langue, et notre avenir dans le monde » (J. Maire)

 

Déjà diverses invitations à utiliser les ressources de l'alphabet-U ont été lancées par notre mouvement, d'une part, en direction du système éducatif, d'autre part, en direction des annonceurs publicitaires.

Les blogs Mediapart proposent à ce sujet un article récent. intitulé : « Passage à l'ortograf : les meilleurs seront les premiers »

 

L'initiative qui vous est suggérée avec le slogan proposé ici serait tout le contraire d'une attaque contre la profession enseignante.

Un tract intitulé : « La revalorisation de la profession enseignante passe par l'opération Ortograf   a déjà été adressé de longue date aux intéressés, et, si une partie d'entre eux n'en connait pas encore l'argumentation, la faute en revient à un véritable sabotage du débat sur l'éducation, qui est lui-même à l'origine de tous les autres problèmes jamais réglés.

Par rapport à la basse besogne et à la mission impossible de l'apprentissage de l'orthographe qui leur est imposée, les enseignants, dans leur quasi-totalité, verront un immense message d'espoir et la fin d'une chape de plomb infligée par les gens d'appareil du Mammouth.

Ils verront aussi la fin d'une division sociale dont ils sont les victimes, qui est mise en évidence et analysée dans le tract intitulé : « Marchands d'orthographe, fabricants de haine »

 

C – Documents chargeables sur internet :

 

a) documents concernant l'histoire interdite de notre alphabet, la bataille des alphabets : AFF contre API, voir

« L'alphabet français : histoire et situation fin 2012 »

« Histoire interdite de l'alphabet français » 7 pages

« Bataille des alphabets, AFF contre API : la comparaison qui accuse », une page

« Interdiction de l'API demandée pour nos écoles, lycées, collèges » (dans le polycop Ortograf 2010)

 

b) documents montrant comment on peut utiliser immédiatement et avantageusement l'alphabet-U (universel) et son sous-ensemble l'alphabet phonétique français AFF

"Publicités préphonétiques: les fleurs pour le dire" une présentation détaillée des graphismes proposés et de leurs utilisations possibles, 8 pages, en version pdf

« Pour en finir avec une orthographe qui n'est même pas digne du moyen âge, écrir intëlijaman dan la pub »

Ce tract est dans la deuxième partie du polycop Ortograf 2010 

« Utilisez l'écriture Alfograf avec vos enfants » (dans le polycop Ortograf 2010)

« L'alphabet-U donne du relief à vos annonces » + « Bataille des alphabets »: les repères 2012 »

« Publicités préphonétiques: une subversion prometteuse contre les blocages du Mammouth »

(sur le forum Education de France2)

en version pdf:

"Publicités préphonétiques et prononciation soignée du français"

 

c) concernant la manière dont cette initiative s'intègre avec les principes de base indispensable pour une bonne refondation du système éducatif

1°) l'enseignement à la carte qui a déjà fait ses preuves quelque part, est esquissé dans le tract intitulé :

  « Les excellentes raisons de l'excellence finlandaise »

2°) le handicap infligé par les perversions de la langue française est démontré dans

« Orthographe et santé : l'exploitation intellectuelle nuit gravement à la longévité »

 « Débâcle francophone : au Québec aussi »

 

d) dans l'opération Ortograf, les références à l'automobile sont parfois utilisées pour opposer une certaine modernité à l'archaïsme ou à la corruption, voir :

« Orthographe : la vieille voiture et les charlatans »

« Un concours du meilleur charlatan pourrait terminer la journée nationale de l'orthographe »

 

D - Remarque.

En ce qui concerne l'inventaire des phonèmes de la famille du e qui interviennent dans notre langue, chacun des exemples suivants fait apparaitre six timbres de sons de la famille du "e". Il est suivi de la liste des écritures phonétiques de ces voyelles, dans l'ordre où elles apparaissent. Dans chacun de ces exemples, on peut vérifier que chaque timbre de voyelle rencontré est différent des cinq autres:

a) "Mes deux belles soeurs se gênent" (é, eu, ε, œ, e, ê)

b) "Peu de fleurs, mais des belles" (eu, e, œ, ê, é, ε )

c) "je peux faire des erreurs" (e, eu, ê, é, ε, œ)

d) "les peurs bleues de cette fête" (é, œ, eu, e, ε, ê)

ou aussi "peurs bleues de guerre des chefs » (œ, eu, e, ê, é, ε)

on y ajoute donc :

e) « Mercédès, coeur de feu » , dont l'écriture est alors :

M ε r ç é d ê s,    k œ r    d e    f eu

 

Dans l'assurance que la priorité des performances technologiques ne vous empêche pas de contribuer aussi par d'autres moyens à la défense de l'intérêt général, et donc que la présente lettre fera l'objet de votre plus grande attention, je vous prie d'agréer mes sincères salutations

 

Ortograf-fr, tél: +(33)(0)3 81 67 43 64

louis.rougnon-glasson(à)laposte.net

sites:

1°) http://www.alfograf.net

2°) http://ortograf.blogs.nouvelobs.com/ 

3°) http://alrg.free.fr/ortograf

4°) blog mediapart lrg :

http://www.mediapart.fr/blog/193651

 

doc f425-d03 mars 2013

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.