A propos de la mise en garde à vue de Sarkozy ce mardi matin 20 03 2018

On pose ici la question du financement des médias, pour une opération d'entrisme en faveur de Sarkozy et contre Chirac, à l'intérieur de l'UMP, juste après la réélection de Chirac en 2002

La rédaction de cet article est amenée par un actualité qui était prévisible depuis longtemps pour ceux qui ont accès aux vérités interdites de Mediapart. Je la découvre ce soir avec l'article du Point intitulé :

« Financement libyen : pourquoi Sarkozy a-t-il été placé en garde à vue ? »

http://www.lepoint.fr/politique/financement-libyen-pourquoi-sarkozy-a-t-il-ete-place-en-garde-a-vue-20-03-2018-2204050_20.php

 

A - Il y a déjà un problème en 2002, peu de temps après l'élection de Jacques Chirac avec une gauche absente au second tour des présidentielles

 

Deux fois coup sur coup à quelques semaines d'intervalle, L'Est Républicain a présenté une pleine page de pub, avec, en très gros, le message :

« Adhérez à l'UMP »

Auparavant, dans sa caricature quotidienne, le journal nous présentait un Jospin en petit futé, et un Chirac plutôt balourd : dans son mandat précédent, il avait fait la gaffe de dissoudre l'Assemblée Nationale en raison d'une majorité insuffisante, ce qui avait donné la majorité à ses adversaires et imposé une cohabitation

Après la publication de ces deux pleines pages, les caricatures du joursont devenues plus favorables au président en place, mais ça ne l'a pas empêché de se faire rouler par ce qu'on appelle actuellement le sarkommunisme

 

Il n'y a pas de raison que la pub invitant à adhérer à l'UMP se soit limitée à un seul journal régional. Logiquement, cette campagne d'adhésions s'est faite au niveau national, ce qui représente certainement un coût considérable

 

Se posent alors simultanément deux questions :

1°) d'où pouvait bien venir le financement ?

2°) à quoi pouvait-il bien servir ?

 

Impossible de répondre à la première, mais on a des indices intéressants pour la deuxième

 

B - Le recrutement des nouveaux adhérents recrutés par cette campagne  s'est fait avec un filtrage savant visant à favoriser le tandem Sarkozy-Fillon au détriment du tandem Chirac-De Villepin.

C'était une opération d'entrisme qui a réussi, avec, comme conséquence, un président réélu qui n'était plus maître dans son parti

 

La suite explique tout ça : De Villepin, c'est  l'homme qui a refusé d'engager la France dans la seconde guerre d'Irak

Dans la perspective des présidentielles de 2012, il a misé sur le CPE, Contrat Première Embauche, pour réconcilier les universités avec les entreprises et donc, plus largement, la droite avec la gauche

Des universitaires ont alors lancé leurs étudiants dans la rue pour protester contre la mainmise du patronat sur les universités, tandis que le patronat faisait la moue devant la démarche conciliatrice de Dominique de Villepin

La combinaison d'un effet de loupe des médias et de la répétition jour après jour des manifestations étudiantes a excité une véritable caisse de résonance.

De Villepin a ainsi été déstabilisé par des trompettes de Jéricho, et coulé avant le début des présidentielles

 

Des intellectuels communistes ont ainsi déroulé le tapis rouge au futur chanoine-président Sarkozy pour les présidentielles de 2007

 

En signe de reconnaissance, le nouveau président sitôt élu a ordonné de lire dans les écoles la dernière lettre de Guy Môcquet.

Voir :

« Sarkozy et la lecture de Guy Môcquet : un baiser de Judas sans s'en apercevoir »,

http://docplayer.fr/34330673-Un-baiser-de-judas-sans-s-en-apercevoir-mais-ce-n-est-pas-tout.html

« 2007 : la gaffe de Sarkozy qui finira par sauver la France », pdf, 6 pages

http://alrg.free.fr/DEMASKYAVELISME/f972-f09-6p-sarko-en-2007-gaffe-qui-sauvera-la-france-tract.pdf

« Baiser de Judas, péché de Judas : le sens des mots, la drôlerie des accusations »

http://alrg.free.fr/DEMASKYAVELISME/f980-f10-fly-baiser-de-judas-drolerie-des-accusations-b-tract.pdf

 

Par ailleurs, sitôt élu président, le chanoine au karcher s'est dépêché de faire plus et mieux que Bush the Shame pour engager la France dans le bourbier de la guerre

 

Les ruses de la science du mensonge ("désinformatsia") qui interviennent dans cette affaire sont, finalement

- alliance secrète: avec un financeur inconnu

- alliance secrète: avec les marchands de canons

- alliance secrète: du patronat avec les communises

- effet de loupe

- caisse de résonance (trompettes de Jéricho)

- opération d'entrisme

Remarquer tout de même que ce génie de la tromperie s'est terminé par une gaffe qui restera dans l'histoire laughing

 

Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) doc g422-i03 mars 2018

.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.