Sécurité, attentats : le double jeu de Fillon, Genevard et Compagnie

Le parti de Fillon a toujours été parfaitement solidaire de la gauche intellectuelle pour diaboliser et étouffer les alertes sur la montée du terrorisme, alertes qui , pourtant, ne provenaient pas toujours du Front National. Quand il nous joue Tartarin tueur de terroristes, Fillon est donc exactement dans un rôle de pompier-pyromane

A - L'attentat des Champs-Elysées pendant le débat du 20 avril avec les onze candidats a été du pain bénit pour Marine Le Pen et François Fillon :

« Le seul sujet qui comptait pour lui était « l’attentat », « la lutte contre le terrorisme » qui devait être « la priorité du futur président ». Cinq bonnes minutes d’introduction sur ce seul thème, visage grave et fermé, avec la promesse de etc.

Rebelotte avec le moment de sa "carte blanche" : « cinq nouvelles minutes à répéter ce qu’il venait de marteler, en pimentant son propos d’« informations » alarmantes

Et enfin, au moment des deux minutes de conclusion accordées à chacun, « François Fillon condensait son propos au point de l’interrompre : « Il n’y a pas lieu de poursuivre une campagne électorale. »

Le tout corroboré par « le directeur de la rédaction de Valeurs actuelles et chroniqueur au Figaro Yves de Kerdrel, qui lançait ce message sur Twitter, à 23 h 22 : «Honte à Macron qui poursuit sa campagne quand les autres candidats la stoppent par respect pour le policier tué. Aucun sens de l’État.»

(Les propos cités sont de Hubert Huertas dans son article intitulé : « Croquis. Et soudain un douzième homme… », sur Mediapart

Pour son public, le candidat de la droite est ainsi le seul homme fort capable de sauver la France!!!  Mais...

 

B – Mais les supporters de Sarkozy risquent d'être fort déçus quand ils ouvriront les yeux et découvriront

- le secret de sa force

- et la manière dont son parti et lui-même ont déjà contribué au développement de la délinquance et du terrorisme

a) le secret de sa force

La force du régime actuel est fondée sur la parfaite complicité entre une droite se réclamant du gaullisme, et ses pseudo-adversaires de tradition communiste, qui contrôlent les médias, la distribution de la presse, et l'Education Nationale

b) développement de la délinquance et du terrorisme : Fillon et compagnie sont les complices des complices

En raison de cette complicité avec ses pseudo-adversaires issus du communisme, le parti des Sarkozy, Fillon, Genevard a toujours été parfaitement solidaire de la gauche intellectuelle pour diaboliser et ridiculiser les alertes sur la montée de la délinquance et du terrorisme, alertes qui provenaient en général du Front National, mais aussi parfois de milieux n'ayant rien à voir avec le parti des pestiférés

 

C - En contradiction totale avec son discours sécuritaire actuel, le parti de Sarkozy, Fillon, Genevard a ainsi contribué magistralement à l'étouffement d'une alerte datant de 2006 et qui était prémonitoire de la vague de terrorisme inaugurée avec l'attentat contre Charlie Hebdo

Cette alerte, lancée par le mathématicien Laurent Lafforgue, catho mais en parfaite conformité avec la laïcité de Jules Ferry, était occasionnée par sa rupture d'avec Jean-Paul Brighelli, le journaliste pseudo-laïque qui s'est par ailleurs chargé de mettre en piste Annie Genevard pour qu'elle soit ministre de l'Education Nationale après les prochaines élections

Voir l'article d'une page intitulé

« Comment Annie Genevard et Jean-Paul Brighelli attisent le troisième conflit mondial »

 

D - Le fait que François Fillon et Annie Genevard caressent sans cesse les thèses d'un Front National dont ils encouragent par ailleurs la diabolisation et l'exclusion est donc une parfaite ignominie.

Si, alors, un noyau de français s'obstine à parier sur un tel tandem, c'est la preuve de l'efficacité de l'armée du mensonge qui fait cause commune avec eux, et prend grand soin de ne pas révéler leurs incohérences, leurs mensonges et leurs gaffes

Quand il nous joue Tartarin tueur de terroristes à l'occasion d'un attentat qui arrive juste à point, François Fillon est donc rigoureusement dans un rôle du pompier-pyromane

Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) doc g284-h04 21 avril 2017

.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.