A.P.I. contre méthode syllabique : les dessous d'une vieille histoire

Comment ceux que le Nouvel Obs appelle « les assassins de l'école » s'y sont pris pour casser la méthode syllabique

En se lançant dans la refondation de l'école, le ministre Jean-Michel Blanquer s'attaque à plus fort que lui, et il le sait, en raison de l'expérience de 2006

 

A - L'expérience de 2006

Notre actuel ministre de l'Education Nationale était dans l'équipe du ministre Gilles de Robien, lorsque celui-ci s'est attaqué à la «  méthode globale », en 2006

Ceux que le Nouvel Obs appelle maintenant « les assassins de l'école » n'ont eu aucun problème à esquiver le coup

Spécialistes de la tromperie et de la manipulation, ils ont tout simplement utilisé le fait que les méthodes de lecture réellement utilisées étaient des méthodes "semi-globales", ou "mixtes"

Le mot « méthode globale », pouvant désigner tout et n'importe quoi, n'était alors plus qu'une invention chimérique des détracteurs du Mammouth

 

B - C'est pourquoi le ciblage actuel du ministre est plus précis

Ce qu'il attaque, c'est :  « les méthodes à départ global trop long», c'est à dire « toutes les méthodes qui font commencer l'apprentissage de la lecture par une approche globale, et font intervenir trop tard l'apprentissage syllabique »

 

C - Deux facteurs augmentent la probabilité de dégâts de la méthode globale :

Ce sont:

- la confiance trop grande que les enseignants peuvent mettre dans les directives pédagogiques qui leur sont données

- la confiance trop grande que les parents peuvent mettre dans les bonnes intentions du Mammouth

 

Conséquence : les élèves bénéficiant d'un bon suivi des parents et en même temps d'un grand bon sens de leurs enseignants échappent en principe au massacre

 

Grâce à cette réussite des uns, l'échec des autres peut alors très facilement être mis sur le compte des enseignants et des parents, par le microcosme qui a lui-même astucieusement programmé cet échec

 

Quant aux syndicats, ils se font forts de protéger les enseignants par rapport à la multiplication des attaques dont ils peuvent être l'objet et qui peuvent venir soit des parents, soit des élèves, soit de leurs supérieurs hiérarchiques

 

D – Les assassins de l'école ont plus d'un tour dans leur sac

Le ciblage plus précis du ministre face à l'enfumage de la méthode globale a fait reculer quelque peu les assassins de l'école, mais il est très loin de les avoir fait capituler.

Voir par exemple l'arrogance d'Alexis Corbière, le lieutenant de Mélenchon, contre le ministre de Macron à l'Emission politique du 15 février 2018

 

Ceux qui veulent à tout prix empêcher la méthode syllabique ont deux autres astuces principales qui sont :


- l'adoption officielle, mais en catimini, vers 1975, d'une écriture phonétique du français faite pour ne pas marcher : elle utilise l'A.P.I. : Alphabet Phonétique International

- le cercle vicieux de la sacralisation de l'orthographe

 

E - Le cercle vicieux de la sacralisation de l'orthographe

a) En quoi il consiste:

- A partir du moment où l'orthographe s'impose en tant que norme collective nécessaire pour une communication commode par écrit, sa sacralisation se met en place automatiquement. Elle est en effet  indispensable pour motiver les élèves dans leur laborieux apprentissage

- A partir du moment où l'orthographe est suffisamment sacralisée, le fait qu'elle puisse être efficacement réformée devient inconcevable, l'évoquer est considéré comme un sacrilège, une idée d'hurluberlu

 

b) Les assassins de l'école n'ont pas manqué d'étouffer le fait que l'on peut valablement réformer l'orthographe. Pour cela ils ont multiplié les opérations de ridiculisation de cette idée

Voir par exemple le site : « Francopolis. Une lang unik pour l'Europe »:

Citation :

« Un foi ze plan de zink an achefé, l'ortokraf zera defenu lochik, et les chen pouron ze komprendr et komunike »

http://www2.hu-berlin.de/francopolis/germanopolis/db/sisdb.cgi?userid=guest&pw=guest&login=Gast&db=fr&view_records=1&ww=on&ID=634&lang=fr

L'avantage de cette opération de ridiculisation, c'est le fait qu'elle est relayée spontanément par les populations trop naïves dont les enfants sont justement les victimes

 

c) Ainsi s'est constituée la religion nationale orthographique

Elle nous a donné un magnifique exemple de martyr reconnaissant pour ses bourreaux : François de Closets, à la fois écrivain et dyslexique

Il déclare par exemple :

« La nécessité de l'apprentissage de l'orthographe a mobilisé le peuple dans une sorte d’union sacrée autour des grandes valeurs

L’orthographe française est une sorte de cathédrale linguistique. Pour ériger cette cathédrale, il a fallu faire de l’orthographe une religion »

 

Grandes valeurs???  Visiblement, François de Closets ne connait visiblement pas l'histoire de cette très vieille dame aux règles nauséabondes

 

Ce qui est sûr, c'est qu'on est pris dans le cercle vicieux de la réforme soi-disant impossible.

 

d) Ce piège du cercle vicieux de la sacralisation de l'orthographe est encore corroboré par la réforme ratée de 1990, dite réforme Rocard

On a la preuve que ceux qui l'ont mise en place savaient parfaitement d'avance qu'elle serait ratée. C'était dans un article intitulé : « Orthographe, AIROE : ceux qui ont mis en place la réforme ratée de 1990 l'ont fait en parfaite connaissance de cause »

Pour un bref aperçu, voir :

« Orthographe : la vieille voiture et les charlatans »

http://alrg.free.fr/ortograf/d600-906x2-vieille-voiture-et-charlatans-tract.pdf

Citation :

«3°)  D'autres charlatans voudraient vous faire croire qu'en emmenant votre voiture au garage tous les deux jours, vous finirez par avoir une voiture neuve: pensez à la réforme Rocard de 1990 »

 

F – Remarque : en raison de cette nécessaire sacralisation de l'orthographe, le système éducatif français est en permanence dans un flagrant délit de violation de la laïcité

Voir :

« Violation constante et systématique de la laïcité dans toutes les écoles de France » pdf une page, mai 2008)

http://alrg.free.fr/politikograf/format-a4/paj-060-805-1a4-violation-laicite-tract.pdf

Citation :

« Dans la scolarité de chaque élève, c'est l'équivalent de trois années scolaires qui est gâché à cause des difficultés inutiles en lecture et en écriture !

Jamais aucune secte au monde n'a pu mobiliser une population aussi nombreuse, pendant un temps aussi long, sur un objectif aussi stupide !

Et au final vingt pour cent d'analphabètes! On n'a jamais rien trouvé de plus efficace pour fabriquer des parias, tout en prétendant faire de la promotion sociale ! »

 

G – L'autre grande ruse des assassins de l'école pour casser toute possibilité d'adoption d'une méthode syllabique, c'est l'adoption officielle, mais en catimini, vers 1975, d'une écriture phonétique du français faite pour ne pas marcher

Elle utilise l'A.P.I. : Alphabet Phonétique International, mais c'est tout juste si ses rares utilisateurs connaissent cette dénomination. Quand ils y ont recours pour connaître la prononciation normale d'un mot, ils disent qu'ils regardent sa « phonétique »

En dépit de son adoption officielle datant déjà d'une quarantaine d'années, les meilleures méthodes d'apprentissage des langues utilisent un autre code pour faire connaître la prononciation des mots de telle ou telle langue

 

H – Autre remarque : l'idée d'une éventuelle écriture phonétique du français est inconcevable pour nos Vaillants Défenseurs de la Langue Française. Si bien qu'ils n'ont même pas vu que les assassins de l'école ont bel et bien mis en place une telle écriture à leur nez et à leur barbe

En adoptant l'écriture phonétique en question, les assassins de l'école ont pris toutes les précautions possibles pour être sûrs que l'écriture phonétique en question ne puisse jamais être adoptée. Pour cela ils ont utilisé une ruse archi classique de la désinformatsia : l'amalgame du meilleur et du pire

- le meilleur : c'est le principe d'une écriture phonétique ;

- le pire, c'est d'abord le plus mauvais choix imaginable pour les lettres adoptées, c'est aussi un inventaire des sons constitutifs normaux de la langue française qui n'a même pas été fait correctement

Conclusion au passage: dans la gestion désastreuse de la langue française, il est difficile de savoir où s'arrête l'incompétence et où commence le sabotage délibéré

 

Voir :

« Dyslexie à cause de l'API : la preuve du sabotage en bande organisée, c'est l'enfumage qui va avec », pdf, une page :

http://alrg.free.fr/SOULMANTAU-2015-A/f545-d09-1p-dyslexie-api-sabotaj-enfumaj-tract.pdf

En bref :

a) les lettres de l'API sont apparues sans tambour ni trompette, dès le début des années 1980, dans les livres d'apprentissage de la lecture et de l'écriture

b) pour un aperçu du très mauvais choix de ces lettres :

L'API utilise en effet, par exemple :

- la lettre y pour indiquer le son u,

- la lettre u pour indiquer le son ou,

- la lettre e pour indiquer le son é,

- une espèce de z pour indiquer le son j,

- plus diverses lettres incongrues arrivées là comme pour créer la confusion

Au total, sur la quarantaine de lettres utilisées pour indiquer les sons constitutifs normaux de la langue française, on en trouve péniblement une quinzaine seulement dont l'usage soit conforme à nos habitudes !

c) sans même avoir été informé de l'introduction de ces lettres dans les manuels scolaires, l'orthophoniste suisse David Guignard découvre un décuplement des cas de dyslexie qui en est de toute évidence la conséquence

- il lance l'alerte en 2001 dans un livre intitulé : « Dyslexie : le scandale du y »

- en 2006, soit cinq ans après la parution de son livre, il adresse un constat au ministre Gilles de Robien.

- aucune retombée concrète de cette lettre ouverte

- aujourd'hui, début 2018, soit 17 ans après sa parution, ce livre n'a toujours eu aucun écho : ni chez les fédérations de parents d'élèves, ni dans les médias, ni chez les syndicats d'enseignants

On est donc de toute évidence dans une situation où les médias pratiquent la stratégie du silence et trahissent l'intérêt général, pour ménager les choux gras de l'industrie des marchands de béquilles de l'échec scolaire

 

Et, pour changer la situation, il ne faut surtout pas compter sur celle qui ambitionnait de devenir la ministre de l'Education Nationale de Fillon

- la farouche pratiquante de la stratégie du silence,

- la secrète partisane de l'éternel remplissage du tonneau sans fond, avec l'objectif:  l'orthographe pour tous à 77 ans,

- la triomphante chevalière de Waterloo de la défense de la langue française

 

Voir aussi :

« Interdiction de l'A.P.I. demandée pour nos écoles, lycées et collèges » pdf, une page : c'est une lettre ouverte, adressée à la même époque, au ministre Gilles de Robien.

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d155-904-1p-interdiction-api-tract.pdf

Citation :

« En conclusion, les très graves défauts de cet outil appelé A.P.I., et de l'usage qui en est fait, contribuent de toute évidence à la dégradation de la prononciation du français que l'on peut constater actuellement.

Un effet négatif indirect parmi beaucoup d'autres, c'est l'augmentation du nombre des dyslexiques et des difficultés à traiter la dyslexie »

Répétons-le : comme tous les ministres successifs de l'Education Nationale de la Cinquième République, Gilles de Robien n'était pas maitre de la situation face à la mafia de ceux que le Nouvel Obs appelle «les assassins de l'école », et dont il précise même qu'ils habitent rue de Grenelle

 

H - Les avantages d'une écriture phonétique ne se limitent pas à ceux liés à la méthode syllabique :

 

1°) avec une écriture phonétique, simple comme b-a-ba, les enfants du CP sont autonomes pour lire et pour écrire au bout de quelques mois seulement

- une preuve en a été donnée avec la méthode appelée Alfonic, expérimentée sur les enfants-cobayes d'André Martinet (voir Wikipédia)

- une autre preuve en est donnée par les avantages de l'apprentissage de la langue turque par rapport à l'apprentissage du français

Voir :

« Atatürk donne des sueurs froides à nos voyous »

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d359-904x2-ataturk-sueurs-froides-tract-b.pdf

 

2°) avec une écriture phonétique, il suffit de connaître la prononciation normale d'un mot pour pouvoir l'orthographier correctement. Donc, pas besoin de dictée

 

3°) réciproquement, quand on découvre un mot dans une lecture, on sait automatiquement comment il se prononce, ce qui n'est pas le cas pour la langue française

 

I - Jean-Michel Blanquer contre les assassins de l'école : le calcul de David contre Goliath

En s'attaquant à la méthode globale, le ministre Jean-Michel Blanquer s'attaque à beaucoup plus fort que lui, et il le sait. Comment a-t-il pu alors calculer ses chances dans son pari ?

Pour répondre à cette interrogation, Jean-Michel Blanquer ne peut pas ignorer ce point fondamental :

 

Les vraies motivations de ses adversaires les assassins de l'école ne risquent pas d'être rapportées par les médias

Les trois principales d'entre elles sont en effet les suivantes :

a) dans la mesure du possible, empêcher les enfants des classes moyennes et populaires d'accéder aux savoirs fonctionnels, qui, eux et eux seuls, sont synonymes de pouvoir

b) alimenter aussi largement que possible l'industrie des marchands de béquilles de l'échec scolaire

c) fournir des troupes aux chefs de guerre de la révolution ou du djihad

 

J - Un premier atout du ministre est dans le fait que ces motivations peu glorieuses sont déjà largement démasquées sur internet

Voir par exemple le mini-tract intitulé :

« Fabriquer des crétins pour dynamiser la France ! La gaffe d'un pédago-marxiste qui avoue involontairement une mission peu glorieuse » actualisé janvier 2018

http://alrg.free.fr/DEMASKYAVELISME/g020-f12-fly-recette-secrete-ecole-fse-du-djihad.pdf

 

ou encore :

« Comment la dictée de Pivot a fabriqué nos voyous » (2009)

Citation :

« Trains et autobus saccagés, Marseillaises sifflées, incendies de voitures, d'autobus, d'écoles, de gymnases, de magasins, d'églises, agressions de voyageurs et d'enseignants:

Les Championnats d'orthographe ont orienté l'enseignement vers un univers

intellectualiste et sans véritable contenu culturel, au moment où il fallait justement

faire le contraire, tant pour motiver des élèves aux tempéraments très variés que

pour leur apporter un avenir professionnel valorisant »

 

ou encore

 

« Comment la dictée de Pivot a fabriqué nos djihadistes » (2015)

On montre ici:

- la responsabilité des médias dans le développement du conflit entre le monde occidental et le monde arabo-islamique,

- leur même responsabilité dans les errements de la politique éducative,

- le fait qu'ils utilisent dans les deux cas les mêmes techniques d'informations biaisées et tronquées,

- et le fait que ce n'est pas par hasard s'ils servent à la fois l'industrie des marchands de canons et celle des marchands de béquilles de l'échec scolaire 

 


K - Deuxième atout du ministre  : les médias, qui ont toujours étouffé tout débat sur la politique éducative et sur la gestion de la langue française, sont maintenant en crise de crédibilité à cause de la concurrence d'internet, et ils se mettent à publier des vérités qu'ils auraient complètement étouffées naguère

 

C'est ainsi que le Nouvel Obs a lancé fin 2016 l'expression « assassins de l'école », qui n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd

 

C'est aussi à cause de cette perte de crédibilité si les médias se sont mis à relayer l'affaire Pénélope. Voir:

"C'est la guérilla de l'information qui a coulé François Fillon", pdf, une page:

http://alrg.free.fr/PLCP-2016-06-MME-ORTHOGRAPHE/g271-h03-fly-1p-c-est-guerilla-de-l-info-qui-a-coule-fillon-tract.pdf

 

L – troisième atout du ministre

Le Mammouth n'a plus l'autorité pour s'imposer comme un bloc monolithique

Il s'effondre de lui-même, d'une manière qui fait penser à la chute des régimes communistes dans les pays de l'Est à partir de la chute du Mur de Berlin en 1989

C'est ainsi qu'on a pu savoir que la réforme imposée en 1989 par Najat Vallaud-Belkacem était désapprouvée par 80% des enseignants

 

M – Conclusion

Lors de l'Emission politique du 15 février 2018, la justesse des analyses et la force des convictions dont Jean-Michel Blanquer a fait preuve s'est traduite par un taux d'adhésions qui a crevé les plafonds, y compris chez les Insoumis de Mélenchon : 69%, à peine inférieur à sa valeur globale de 71%

Jean-Michel Blanquer a donc toutes ses chances pour réussir son pari de David contre Goliath, autrement dit pour démarrer favorablement le long chantier de la reconstruction de l'école française

 

Certains assassins de l'école (les mélenchonistes) ne vont pas manquer de lui faire obstruction. D'autres, Annie Genevard en tête, ne vont pas manquer de prétendre lui donner des leçons

Ca fait partie du jeu, mais il revient maintenant aux classes moyennes française de river leurs clous à ceux qui se sont entendus secrètement depuis 60 ans pour faire descendre l'école française sur un interminable chemin de l'enfer

 

En ce qui concerne la langue française, les attaques féroces de Ortograf-FR contre la corruption et l'incompétence de sa gestion pourront cesser dès que le problème de la modernisation de l'alphabet français sera mis en chantier, mais pas avant

 

Voir à ce sujet le courriel tout récent intitulé :

« L'alphabet-U : son intérêt pour le développement de la méthode syllabique ( C) »

et le document pdf d'une page intitulé :

« Alphabet universel : principe et possibilités d'utilisation »

http://alrg.free.fr/PLCP-2016-06-MME-ORTHOGRAPHE/g398-i02-1p-alfabet-u-presentation-rapide-tract.pdf

 

Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) doc g397-i02-E  A.P.I. : comment les assassins de l'école s'y sont pris pour casser la méthode syllabique (E)

.

.

 

 

.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.