L'histoire peu glorieuse du mouvement Ortograf.NET et de ses appuis (2005-2012)

On va voir ici le professionnalisme de la manipulation pratiquée sans vergogne par certains pédagogues pour alimenter à gros torrents l'industrie de l'échec scolaire

L'histoire peu glorieuse du mouvement Ortograf.NET et de ses solides appuis (2005-2012)

par Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson), juin 2013

On va voir ici le professionnalisme de la manipulation pratiquée sans vergogne par certains pédagogues pour alimenter à gros torrents l'industrie de l'échec scolaire

Ceux qui infligent aux écoliers français l'apprentissage de l'orthographe la plus bête du monde possèdent en réalité toutes les données permettant de réussir impeccablement l'indispensable réforme. Mais ils ne s'engageront jamais sur cette voie s'ils n'y sont pas contraints et forcés

 

A – La réforme Ortograf.NET, conçue pour être ratée se situait dans le contexte d'autres réformes ratées

La vraie réforme de l'orthographe est très facile à la seule condition d'être précédée d'une actualisation la plus judicieuse possible de notre alphabet. Elle n'apportera alors que des avantages à toutes les étapes de sa mise en application.

Mais sur ce point, il n'y a rien à attendre de bon de la part des hauts responsables de l'apprentissage du français. La tentative de réforme,  manigancée par le mouvement Ortograf.NET dont on va parler ici n'est qu'un élément supplémentaire s'ajoutant à toutes les réformes de l'Education Nationale mises en place depuis les années 1960. Elles ont toutes été des réformes ratées, adoptées en parfaite connaissance de cause pour écarter dans toute la mesure du possible et sans en avoir l'air les français des savoirs fonctionnels qui, eux et eux seuls, sont synonymes de pouvoir

En ce qui concerne précisément la réforme de l'orthographe qui nous intéresse ici, voir par exemple :

« Saboter plus pour gagner plus: trois produits intellectuels faits pour être en panne: 1°) l'orthographe française, 2°) l'alphabet phonétique international (API) 3°) le projet de réforme Ortograf.net »

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d770-a06-1p-saboter-plus-pour-gagner-plus-tract.pdf

Plus largement, cela mérite d'être rappelé, c'est la réforme ratée de Christian Fouchet, entrée en vigueur à la rentrée 1967, qui est à l'origine de l'explosion de mai 68. Voir :

« Eclairages interdits sur mai 68 »

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/paj-400-804-eclairages-interdits-mai-68-f-tract.pdf

et son résumé sur une page:

« Mai 68 : la propagande officielle nous cache l'essentiel »

 http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f275-c04-1p-mai-68-propagande-officielle-tract.pdf

 "

«  L'explosion de mai 68 n'aurait jamais pu avoir lieu sans l'entrée en vigueur, à la rentrée 67, de la réforme Fouchet pour les universités.

Or, celle-ci ne pouvait qu'avoir été élaborée conjointement par le gouvernement du général de Gaulle ET par l'appareil pédago-marxiste qui dirigeait l'Education Nationale à la Libération »

 

B – En plus de ces réformes ratées, la même manipulation diabolise-ridiculise en même temps la perspective de la vraie réforme dont elle possède pourtant parfaitement la clé

Les deux principaux moyens mis en oeuvre pour faire durer indéfiniment l'orthographe actuelle et donc, de cette façon, un taux exceptionnellement élevé d'échec scolaire, ce sont, comme on l'a mentionné, 1°) l'alphabet phonétique international (API) et 2°) le projet de réforme Ortograf.net, qui nous intéresse ici.

Mais ils sont loin d'être les seuls. Voir le tract intitulé "Le chénie te la manibulazion: gonèzé-fou ? Pour diaboliser-ridiculiser l'idée de réforme, tous les moyens sont bons"

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d676-910x2-chenie-manibulazion-tract.pdf

(C'est dans le POLYCOP ORTOGRAF 2010, répertorié dans les blogs Mediapart)

http://blogs.mediapart.fr/blog/louis-rougnon-glasson/220513/polycop-ortograf-2010-recapitulatif-avec-tous-les-liens-en-attendant-la-suite

Mais venons en donc à l'histoire peu glorieuse et, en principe, terminée, du mouvement Ortograf.NET.

 

C – Fin 2012, le mouvement Ortograf.NET capitule, sans capituler, tout en capitulant

Ses deux principaux militants, Mario Périard au Québec et, Hans Jürgen Kolbe pseudonymé « Singe », en France, ont cessé le combat l'un après l'autre fin 2012.

Ils ont aussitôt fait disparaître les traces de leur capitulation, ce qui permet par exemple à Wikipédia de tromper ses lecteurs enseignants en leur faisant croire que le projet Ortograf.NET est toujours défendu quelque part.

 

D – En 2013, les hommes de l'ombre de Wikipédia cachent tout l'essentiel du mouvement Ortograf.NET

Ils en ont toujours caché les aspects négatifs pourtant évidents. Voir dans les blogs Mediapart l'article intitulé : « Orthographes alternatives du français: six flagrants délits de Wikipédia ».

http://blogs.mediapart.fr/blog/louis-rougnon-glasson/240413/orthographes-alternatives-du-francais-six-flagrants-delits-de-wikipedia

Cet article peut être chargé au format pdf, cinq pages, en cliquant ici

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f448-d04-5p-wikipedia-ortos-altern-tract.pdf

EN BREF:

1°) Wikipédia cache le simplisme de « l'ortograf altèrnativ ». Elle nie le fait que l'ortograf alternativ est une orthographe ultra-simplifiée, tout en indiquant par ailleurs qu'elle a été mise au point à l'intention d'un "public handicapé intellectuel"

Moralité: soit il n'existe pas d'enfants handicapés intellectuels, soit, comme semble le concéder Wikipédia, ce public existe, mais il n'a pas besoin d'objectifs adaptés à ses handicaps!!!

2°) S'agissant d'un mouvement déclarant vouloir faire adopter une réforme profonde de l'orthographe, Wikipédia « oublie » de signaler que les raisons de cette démarche pourraient être logiquement dans les complications abusives, surabondantes, à finalité ségrégationniste de cette pseudo-science. Des complications sans lesquelles la démarche de simplification annoncée n'aurait pourtant aucun sens

3°) Wikipédia « oublie » de dire que la "norme Ortograf.NET", annoncée comme devant être adoptée au terme de la réforme proposée, c'est bel et bien l'ortograf alternativ dont elle a déjà caché le simplisme

Explication: il s'agit de faire croire au public que l'adoption du code bébête du Professeur Singe n'appauvrirait pas notre langue

 

4°) Wikipédia « oublie » de faire remarquer la véritable finalité antisociale du projet Ortograf.NET

Mario Périard, Singe et leurs nombreux soutiens envisageaient délibérément d'infliger  l'ortograf altêrnativ  aux seuls milieux sociaux les moins portés sur la scolarisation.  Les nombreux soutiens en question ne pouvaient pas ignorer le  fait que l'écriture simpliste et appauvrissante Ortograf.NET ne pourrait absolument jamais être adoptée au terme d'une réforme.

Le rédacteur de l'article "orthographes alternatives" de Wikipédia n'a alors aucune excuse lorsqu'il cache à ses lecteurs que, à côté de ce cafouillage orthographique réservé aux milieux modestes dans le cadre d'innovations pédagogiques irresponsables, à l'opposé, les parents et éducateurs raisonnables ne consentiraient jamais à un tel massacre pour leurs enfants.

Les dégâts des expérimentations pédagogiques loufoques sont moins graves dans le cas où les enfants font l'objet d'un suivi convenable à la maison. L'article « orthographes alternatives" de Wikipédia ici mis en cause met en évidence les causes de l'accroissement des inégalités par une école qui ne manque pas, au contraire, de se réclamer de l'inégalité des chances.

Remarque : la même violation tacite de l'égalité des chances a déjà été démasquée bien des fois dans le cadre de l'opération Ortograf. Voir par exemple

a) « Fabriquer des crétins pour dynamiser la France »,

b) « Les deux heures de « soutien »scolaire : un calcul de voyous »

c) « Grève du 12 février 2013 : quand un mensonge des médias cache une coucherie des syndicats »

Une explication de fond de ce comportement est donnée par l'article : « Depuis trois siècles, l'école française est faite pour laisser le champ libre aux affairistes voyous »

 http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/paj-256-803-2a4-champ-libre-affairistes-voyous-tract.pdf

 

5°) Wikipédia cache à ses lecteurs l'existence de cette bataille des orthographes alternatives, et l'anéantissement du mouvement Ortograf.NET, qui avait été immédiatement évident à partir du moment où il a été attaqué par le mouvement Ortograf-FR, fin 2008

Cet « oubli » délibéré de la bataille des orthographes alternatives permet de gagner du temps, autrement dit de faire durer le plus longtemps possible un échec scolaire aux retombées juteuses

 

6°) Cet « oubli » de l'existence de cette bataille des orthographes alternatives permet de cachet aux lecteurs l'existence de deux réponses opposées et incompatibles à la question « comment réformer l'orthographe ? ». Or, sans cette question nouvelle qui est ainsi posée, la question trop bien connue : « faut-il réformer l'orthographe » est une question idiote qui a pour nos voyous l'avantage de toujours aboutir à une réponse négative

Les flagrants délits de cet article de Wikipédia s'intègrent par ailleurs eux-mêmes dans le cadre général du sabotage du débat sur la politique éducative.

Grâce à cette manipulation, le Mammouth a eu depuis quelques décennies tout le loisir d'imposer la pensée pédagogique unique et d'avancer comme un âne qui recule à chaque nouvelle réforme miraculeuse qu'il nous inventait

 - Une sérieuse interrogation est dans la manière dont Singe, un universitaire allemand installé en France, a pu être récupéré par nos pédago-marxistes pour être le kamikaze d'une sale besogne contre la langue française et contre l'école française

 

E – La revalorisation de la profession enseignante passe par le démasquage de ses faux amis

Voir un article de mars 2012 intitulé : « Bataille des orthographes alternatives: la désinformation de Wikipédia est un piège pour les enseignants », au format pdf, une page

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f249-c03-1p-ortos-altern-piege-wiki-tract.pdf

On l'a vu, l'article « orthographes alternatives" de Wikipédia est une manipulation tendant à accréditer l'idée qu'une orthographe appauvrissante pourrait être pratiquée dans des classes normales.  Cette suggestion a été encore renforcée par la présentation ambigüe, par Ortograf.NET, de livres imprimés tels que « Le Peti Prins » dont ce mouvement a soigneusement camouflé le fait qu'ils n'ont jamais été destinés à des enfants à scolarité normale.

En laissant entendre le contraire - ce qu'aucun adulte responsable ne consentirait jamais à faire - la confusion pratiquée par le mouvement Ortograf.NET est censée envoyer élèves, parents, enseignants au casse-pipe.

Explication: la stratégie adoptée par Ortograf.NET, et doctement présentée par Wikipédia, fonctionne sur le chimérique  espoir que leurs victimes arrivent un jour à créer l'état de faits d'un cafouillage orthographique suffisant pour justifier l'adoption de leur code appauvrissant.

 

La caution ainsi apportée alors par Wikipédia à Ortograf.NET, sous le couvert de l'objectivité qui revient normalement à une encyclopédie, est par ailleurs doublement une peau de banane pour les enseignants :

- à cause d'elle, un grand nombre d'enseignants  sont confortés dans l'aventure irresponsable et à haut risque qui développe le gâchis orthographique actuel et la multiplication des attaques contre la profession,

- en outre, parmi eux, les plus désespérés par le sale boulot qui leur est dévolu vont être tentés d'adhérer à un projet condamné d'emblée à une impasse totale

 

F – Le mouvement Ortograf.NET en 2005, ou l'histoire d'un loup déguisé en agneau

Le mouvement Ortograf.NET a été créé par le québécois Mario Périard en 2005, comme par hasard alors que le mouvement Ortograf-FR reprenait le flambeau d'une initiative qui avait eu un premier succès une vingtaine d'années auparavant et permis la création d'une association dénommée Ortograf-ADEC

La politique Ortograf.NET était identique à celle qu'un certain François Sébastianoff avait imposée, pour la torpiller, à l'association Ortograf-ADEC dont il était vice-président.

Ses deux caractéristiques essentielles:

a) refus d'une actualisation de l'alphabet. Pour cette raison, le projet était forcément condamné à l'échec. Si la vraie réforme de l'orthographe a la réputation d'être impossible, il n'y a sûrement pas trente-six façons de la réussir.

Voir: "Opération Ortograf:  l'alphabet qui fait la différence"

http://ortograf.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/12/12/operation-ortograf-l-alphabet-qui-fait-la-difference.html#more

b) l'autre caractéristique essentielle qui condamnait à l'échec le mouvement Ortograf.NET après avoir fait la même chose vingt ans plus rôt pour Ortograf.ADEC, c'est un militantisme loufoque servant à ridiculiser l'association et à en faire un club de doux dingues fonctionnant en cercle fermé

 

A cause de la leçon du sabotage de l'association Ortograf-ADEC en 1986, les deux mouvements Ortograf de 2005 n'ont pas fusionné.  Les suffixes .NET et -FR ont simplement été mis en place pour les distinguer.

De la part de Ortograf-FR, la solidarité a d'abord été la règle pendant trois ans. Un simple réflexe de sauvegarde des groupuscules ultra-minoritaires fait qu'ils se serrent les coudes. C'était la moindre des choses, dans un contexte où le fait de remettre en question l'orthographe française vous faisait passer pour un farfelu auprès de la quasi-totalité du public.

Fin 2008, le militantisme fort maladroit du mouvement de Mario Périard et du Professeur Singe est apparu comme étant intentionnellement contre-productif. Autrement dit, Ortograf.NET n'était là que pour fonctionner comme un épouvantail, pour faire passer le message «c'est l'orthographe actuelle ou le chaos».

Une politique identique à celle pratiquée vint ans plus tôt par François Sébastianoff était sous-tendue par un objectif identique : diaboliser-ridiculiser l'idée de réforme de l'orthographe, de manière à faire le plus longtemps possible les choux gras de l'industrie des marchands de béquilles de l'échec scolaire.

Pour faire cesser la confusion entre les deux mouvements Ortograf, pour démasquer le piège qui se cachait derrière l'agneau bêlant Ortograf.NET, Ortograf-FR a alors déclenché la bataille des orthographes alternatives.

Au niveau de l'argumentation, mais à ce niveau seulement, le mouvement Ortograf.NET y était immédiatement anéanti.

En revanche, au niveau de l'image qui en était donnée sur les forums consacrés à l'éducation et sur Wikipédia ce mouvement continuait et continue encore à bénéficier de la désinformation orchestrée par les panzers de la pensée pédagogique unique.

 

G - Conclusion

L'histoire, en principe terminée, du mouvement Ortograf.NET met ainsi en évidence des complicités et un véritable professionnalisme de la manipulation pour faire durer une orthographe qui « détruit notre école, notre jeunesse, notre langue, et notre avenir dans le monde » (J. Maire)

Vouloir régler le problème de l'orthographe sans toucher à la corruption qui nous l'inflige, c'est appliquer un cautère sur un jambe de bois.

D'où le ton de plus en plus mordant des articles Ortograf-FR L'opération Ortograf n'en reste pas moins un jeu fondé sur la logique simple : « dans l'absolu, une orthographe qui consiste à écrire ce qui ne se prononce pas est totalement indéfendable »

Articles mordants récents :

« Incompétence, incurie, suffisance et corruption dans la gestion de la langue française »

http://blogs.mediapart.fr/blog/louis-rougnon-glasson/190313/incompetence-incurie-suffisance-et-corruption-dans-la-gestion-de-la-langue-francaise

« Quand on vous tire un tiroir pour en sortir un inspecteur général de français »

http://blogs.mediapart.fr/blog/louis-rougnon-glasson/140513/quand-vous-tire-un-tiroir-pour-en-sortir-un-inspecteur-general-de-francais

« Vocabulaire nouveau contre régression sociale : branleurs de dindons et compagnie »

http://ortograf.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/05/06/vocabulaire-nouveau-contre-regression-sociale-branleurs-de-d.html

« C'est une gestion complètement godiche de la langue française qui est la cause de son déclin »

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d665-910-4p-gestion-godiche-langue-fse-tract.pdf

Voir aussi:

"Homonymes : le coup de génie des VDO se rendant aux os, au zoo, aux eaux"

Il s'agit ici de casser l'autorité intellectuelle dont s'affublent les marchands d'orthographe, parallèlement à leur incapacité d'avoir une vision claire de ce que peut être une vraie politique linguistique »

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d343-906x2-coup-de-genie-vdo-au-zoo-tract.pdf

« Sept batailles contre l'exploitation intellectuelle »

http://ortograf.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/10/30/sept-batailles-contre-l-exploitation-intellectuelle.html

Voir :

"0rthographe française: les ficelles d'une des plus gigantesques manipulations de l'histoire"

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f300-c06-4p-ficelles-de-la-manip-tract.pdf

 

Remarque: à côté de la bataille des orthographes alternatives, il y a aussi celle des alphabets. Voir:

« Bataille des alphabets: Wikipédia désinforme ses lecteurs ».

" Bataille des alphabets:  AFF contre API: la comparaison qui accuse "

 

Ortograf-fr, F-25500-Montlebon tél: +(33)(0)3 81 67 43 64 louis.rougnon-glasson(à)laposte.net sites: 1°) alfograf 2°) ortograf nouvelobs 3°) ortograf chez free 4°)  blog mediapart louis rougnon glasson

doc f493-d06 juin 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.