L'argent, les médias, le pouvoir

L'argent, les médias, le pouvoirLes présentes infos et interrogations sont suggérées par l'article:« L’affaire Karachi ou la raison d’Etat contre la démocratie »  dans "Les carnets libres d'Edwy Plenel" Quelques mois avant les présidentielles de 2002, j'ai constaté par deux fois, dans l'Est Républicain,  une demie page de pub avec le gros titre:

L'argent, les médias, le pouvoir

Les présentes infos et interrogations sont suggérées par l'article:

« L’affaire Karachi ou la raison d’Etat contre la démocratie »  dans "Les carnets libres d'Edwy Plenel"

 Quelques mois avant les présidentielles de 2002, j'ai constaté par deux fois, dans l'Est Républicain,  une demie page de pub avec le gros titre:

"L'allocation personnalisée d'autonomie"

Au premier degré, le gouvernement Jospin utilisait les deniers de l'Etat pour une information utile concernant l'APA, une aide mise en place pour les services à domicile au bénéfice des personnes qui en ont besoin, par la députée socialiste Paulette Guinchard Kunstler

Par la plus pure des coïncidences (?), dans ce journal, la caricature quotidienne, signée Delestre, montrait alors un Jospin futé face à un gros balourd de Chirac, étiquette qui lui pesait depuis qu'il avait donné le pouvoir au camp adverse à cause d'une dissolution hasadeuse de l'Assemblée Nationale

Mais il arrive de plus en plus souvent qu'un journal complaisant ne fait plus l'électeur. La gauche a été éliminée au premier tour des présidentielles de 2002

 

(Entre parenthèses, deux remarques:

1°) Les faux alliés de François Hollande s'acharnent à vouloir rééditer à tout prix cette situation. On l'a vu avec

- la mise en place de la bataille du  mariage pour tous, voir: "Les dessous du mariage miraculeux qui divise", pdf, deux pages

- les grèves contre Vincent Peillon et pour le maintien d'une semaine scolaire écourtée sous  Sarkozy en 2008

- le piégeage d'Emmanuel Valls par les bonnes âmes complices de l'immigration clandestine

2°) Entre les deux tours des présidentielles en question (2002), la télé a réussi à nous montrer un super-héros de la lutte contre le fascisme qui faisait un aller-retour en avion depuis New York pour venir mettre son bulletin dans l'urne!!!  pas un écolo j'espère???. Plus bête que moi, tu meurs.

mais revenons à notre sujet: l'argent, le pouvoir, les médias. Fin de la  parenthèse)

 

Avec le signal d'un centre de gravité de l'électorat se situant désormais entre la droite et l'extrême droite, les grands seigneurs qui téléguident l'appareil politique par médias interposés pouvaient désormais augmenter le rythme de mise en place de la régression sociale, toujours en pavant le chemin de l'enfer avec les meilleures intentions du monde

 

Pour faire financer par le contribuable une partie de leur pub, ils pouvaient faire la réponse du berger à la bergère, c'est à dire financer le même journal avec une pub gouvernementale de la nouvelle majorité.

J'ai vu alors une pleine page de pub dans l'Est Républicain avec le gros titre: "Le gouvernement va sauver les retraites"

Naturellement, pas un mot sur le handicap financier, économique et social du gâchis scolaire dû à l'apprentissage du français.

C'était peut-être encore excusable parce que le tract intitulé

« Orthographe et santé: l'exploitation intellectuelle nuit gravement à la longévité »  n'existait pas encore.

Mais actuellement, onze ans plus tard, le problème des retraites est toujours à l'ordre du jour et celui de la responsabilité du système éducatif dans la régression sociale n'est toujours pas abordé.

 

La suite est encore plus drôle, si l'on peut dire.

Sans être un lecteur assidu de l'Est Républicain, j'y ai vu par deux fois une pleine page de pub avec le gros titre "Adhérez à l'UMP".

J'ai été tenté par cette adhésion, tant le décryptage de certaines fausses bonnes intentions de la gauche m'avait mécontenté auparavant. Les bonnes raisons de ce mécontentement sont justifiées  par le cataclysme électoral que l'on sait.

Heureusement que je n'ai pas adhéré. Ca aurait été manger avec le diable

Derrière ces deux pleines pages de pub, qui, en toute logique, ont dû avoir leur équivalent dans toute la presse nationale, il y avait:

- la question de leur financement

- ET le fait que ce financement servait une opération d'entrisme pour un basculement du pouvoir à l'intérieur de l'UMP

J'ai eu de bons échos selon lesquels une orientation et un filtrage des nouveaux adhérents ont servi à donner une majorité au  tandem Sarkozy-Fillon, plus favorable aux affairistes de tous poils, au détriment du tandem Chirac-de Villepin, jugé un peu trop sacerdotal par les mêmes marchands de canons, ce qui a été prouvé par le refus de s'engager dans la guerre d'Irak derrière W. Bush

Avec cette manoeuvre d'entrisme réussie, quelques mois après son élection, Chirac ne se vantait pas d'avoir perdu le pouvoir à l'intérieur de l'UMP, et Sarkozy partait gagnant pour 2007.

De Villepin a cru pouvoir récupérer le Medef et compagnie grâce à son fameux CPE, Contrat Première Embauche, qui était censé réconcilier l'Université avec les entreprises.

Mais, suivant la recette qui lui a toujours réussi, Sarkozy a eu la meilleure complicité qu'il puisse espérer dans l'appareil intello-stalinien (ne pas confondre avec pédago-marxiste: il faut sortir d'une confusion et d'un enfumage savamment entretenus).

Concrètement, des intellectuels de l'Université ont lancé dans la rue leurs futurs chômeurs d'étudiants, en les faisant protester contre un CPE qui, disaient-ils, les livrait à l'ennemi de classe. Les manifestations à répétition bénéficiaient chaque fois de la sono à haute dose du journal de 20 heures.

En déroulant de cette façon le tapis rouge à Sarkozy contre de Villepin, nos marchands d'orthographe étaient sûrs de pouvoir compter sur des renvois d'ascenseur, au détriment de leurs propres troupes. Ils n'ont pas été déçus.

Outre la fameuse lecture de la lettre de Guy Môcquet, il y a eu notamment

- la suppression des cours du samedi matin dans les écoles primaires à la rentrée 2008,

- et aussi la croisade de Valérie Pécresse mettant en place un enseignement de l'orthographe dans les universités, fin 2010

Pour la manière dont ces initiatives ont porté atteinte à l'image de la profession enseignante et contribué au démantèlement du service public d'éducation, voir:

"Les deux heures de "soutien" scolaire: un calcul de voyous", pdf, une demie page

"Grève du 12 février 2013. Quand un mensonge des médias cache une coucherie des syndicats"

« Mensonges éhontés des médias sur la semaine scolaire, début 2013 », pdf, une demie page

"Marchands d'orthographe, fabricants de haine"

"Les sept casseroles de Valérie Pécresse", pdf, deux pages

Ce dernier tract n'apporte certes pas une réponse pour le financement de la campagne d'adhésions à l'UMP après les présidentielles de 2002, mais les relations privilégiées qu'il rapporte entre la ministre Valérie Pécresse et l'homme d'affaires Ziad Takieddine pourraient constituer une piste d'investigation pour ce qu'a été concrètement l'utilisation des fameuses valises de billets, dont il est question dans l'article d'Edwy Plenel:

« L’affaire Karachi ou la raison d’Etat contre la démocratie »

 

Ortograf-FR 25500-Montlebon sites:

http://blogs.mediapart.fr/blog/louis-rougnon-glasson

http://ortograf.blogs.nouvelobs.com/

http://alrg.free.fr/ortograf/

louis.rougnon-glasson(à)laposte.net

doc F 590-d10

octobre 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.