Mariage pour tous : mais à qui donc profite la corrida ?

.Mariage pour tous : mais a qui donc profite la corrida ?Le présent article peut être chargé au format pdf, 6 pages, en cliquant ici.On ne va pas analyser ici la très grande richesse du débat occasionné par la mise en place du mariage pour tous, mais seulement en éplucher l'aspect politicien.L'évidence qui s'impose est celle d'un mariage qui divise les français.On va voir les arguments qui tendent à démontrer que c'est là sa principale raison d'être avec une autre raison d'être dont le public est déjà parfaitement conscient : faire diversion par rapport à la régression sociale et à son absurdité, étant donné la merveilleuse révolution des techniques que nous connaissonsEn bref, pour ceux qui dirigent la politique française depuis l'étage situé au dessus de celui des médias, et qui est lui-même situé au-dessus de celui de la classe politique, la bataille du mariage pour tous avait deux énormes avantages:1°) reconstituer la division politicienne droite contre gauche,2°) mettre du piment dans le menu quotidien du journal de 20 heures, chargé de fonctionner suivant la règle :le journal de 20 heures et les programmes scolairessont les deux mamelles de la soupe populaire Si vous êtes déçu de ne pas avoir eu de suspense pour aboutir à la conclusion de cet article, vous allez pouvoir vous consoler grâce aux considérations interdites qui vont suivre:A – Une division des français qui commençait à manquerB – François Hollande, le premier piégé par le mariageC - Des arguments d'un humanisme peu convaincantD - Une faute d'orientation politiqueE - Quelques bonnes raisons de croire à une manipulation haut de gammeF - Exemple d'une manipulation presque parfaite : la fausse pétition de SOS-Education fin 2011G - Conclusion

.

Mariage pour tous : mais a qui donc profite la corrida ?

Le présent article peut être chargé au format pdf, 6 pages, en cliquant ici.

On ne va pas analyser ici la très grande richesse du débat occasionné par la mise en place du mariage pour tous, mais seulement en éplucher l'aspect politicien.

L'évidence qui s'impose est celle d'un mariage qui divise les français.

On va voir les arguments qui tendent à démontrer que c'est là sa principale raison d'être avec une autre raison d'être dont le public est déjà parfaitement conscient : faire diversion par rapport à la régression sociale et à son absurdité, étant donné la merveilleuse révolution des techniques que nous connaissons

En bref, pour ceux qui dirigent la politique française depuis l'étage situé au dessus de celui des médias, et qui est lui-même situé au-dessus de celui de la classe politique, la bataille du mariage pour tous avait deux énormes avantages:

1°) reconstituer la division politicienne droite contre gauche,

2°) mettre du piment dans le menu quotidien du journal de 20 heures, chargé de fonctionner suivant la règle :

le journal de 20 heures et les programmes scolaires

sont les deux mamelles de la soupe populaire

 

Si vous êtes déçu de ne pas avoir eu de suspense pour aboutir à la conclusion de cet article, vous allez pouvoir vous consoler grâce aux considérations interdites qui vont suivre:

A – Une division des français qui commençait à manquer

B – François Hollande, le premier piégé par le mariage

C - Des arguments d'un humanisme peu convaincant

D - Une faute d'orientation politique

E - Quelques bonnes raisons de croire à une manipulation haut de gamme

F - Exemple d'une manipulation presque parfaite : la fausse pétition de SOS-Education fin 2011

G - Conclusion


A – Une division des français qui commençait à manquer

Pour les éminences grises qui décident de nos comportements, la réactivation de la division politicienne droite contre gauche était indispensable pour continuer d'asservir les français suivant la célèbre formule « diviser pour régner ».

En effet, le spectacle de Polichinelle de nos campagnes électorales s'était mis à souffrir d'un cruel manque de crédibilité compte tenu du fait que les vrais questions qui y sont escamotées, à tel point que son rituel n'arrivait même plus à nous donner l'illusion de l'alternance démocratique.

Une fois passé le temps des promesses électorales, on savait d'avance que les grands médias, véritables maitres du jeu, ne manqueraient pas de nous resservir les mêmes fausses fatalités des délocalisations, de l'échec scolaire, du chômage des jeunes, de la régression sociale, de la fragilisation des classes moyennes, de la menace arabo-islamique, que ce soit avec Nicolas Sarkozy ou quelqu'un de ses émules, ou avec François Hollande ou quelqu'un de ses émules

Il fallait donc redonner un coup de peinture à l'héritage historique de la division politicienne de la France en deux camps, sans toucher au veau sacré de l'économie.

L'utilisation dans ce but de la provocation morale était absolument géniale.

L'organisation de la corrida avait toutes chances de dépasser tous les espoirs, avec échauffourée du public descendu dans l'arène, ce qui allait constituer, par rapport à la morosité quotidienne, le top de la diversion, un magnifique spectacle dépassant très largement les rêves ordinaires des grands voyous et les performances habituelles de leurs savoir-se-vendre du journalisme

 

B – François Hollande, le premier piégé par le mariage

La manière dont François Hollande lui-même a été piégé fait partie du spectacle

Sur le site de Elle, dans un article intitulé : « François Hollande et les femmes de sa vie », Laurence Riatto précise que, dans son union avec Ségolène Royal qui a duré près de 28 ans :

« Contre le mariage, (sic) ils vivent en union libre et auront quatre enfants ».

Le comportement contradictoire du Président par rapport au mariage a d'ailleurs été souligné dès son accession à la présidence par divers documents circulant sur internet, qui notaient :

« François Hollande, 4 enfants avec une femme, en union libre avec une autre qui en a eu trois, jamais marié, veut offrir le mariage aux homosexuels »

Ce refus du mariage pour sa propre personne est en plus souligné par des articles se rapportant à la femme dont la liaison en dehors de tout cadre légal a fait d'elle la première dame de France.

(Le ciblage des attaques concernant Valérie Trierweiler est fiscal . Dans le cadre de la situation actuelle, le coût des dispositions prises à son égard n'a pas à être pris en charge par le contribuable. D'autre part, si cette situation était régularisée d'une manière ou d'une autre, le couple présidentiel serait passible d'une imposition beaucoup plus forte car portant sur l'ensemble des deux fortunes personnelles)

Toute cette remarque pour souligner la contradiction qui nous intéresse ici : François Hollande s'était engagé dans sa campagne électorale à offrir aux homosexuels un mariage, alors qu'il le refuse dans toute la mesure du possible pour lui-même.

Quelle a pu être alors l'opération de lobbying capable prendre François Hollande au piège du mariage pour tous, alors que, fin renard, il avait si bien su éviter ce piège pour lui-même ?

Manifestement, il a été missionné pour agiter le chiffon rouge, et les sondages portant sur sa popularité montrent qu'il s'est fait expédier cul par dessus tête par le taureau traditionaliste.

Comme si cela n'avait pas été évidemment prévisible dès le départ! c'est à dire dès la fameuse promesse électorale à ce qui est peut être, sans même qu'on en soit sûr, le lobby des LGBT

En toute logique, il a dû subir un sacré forcing

« Honteux comme un renard qu'une poule aurait pris » dirait le bon monsieur La Fontaine

Dans les blogs Mediapart, un thuriféraire du mariage pour tous avançait qu'en 1999 la mise en place du PACS n'avait eu que des avantages et avait fait progresser les mentalités. Je lui ai fait remarquer qu'aux présidentielles suivantes, la gauche avait été battue dès le premier tour des élections. Il n'a pas tardé à supprimer son article. La considération apportée par le commentaire était-elle si gênante ?

 

C - Des arguments d'un humanisme peu convaincant

Après l'interrogation sur le comportement contradictoire de François Hollande, une deuxième interrogation concerne cette fois les témoignages généreusement relayés par les médias, selon lesquels le mariage pour tous apporterait par lui-même une réponse nécessaire et attendue aux souffrances des homosexuels, compte tenu de l'exclusion intolérable dont ils sont trop souvent l'objet.

Beaucoup d'autres témoignages semblent montrer le contraire.

Par exemple « Depuis l'annonce du projet de loi sur le mariage pour tous, les appels au centre « Le Refuge » (réseau de maisons d'accueil pour adolescents homosexuels rejetés par leurs familles) ont doublé en quelques mois »

http://videos.tf1.fr/jt-we/ils-ont-grandi-avec-des-parents-homosexuels-temoignages-7770325.html

Cet effet contreproductif en rappelle un autre, lui aussi entouré d'une montagne de bonnes intentions, mais se rapportant à l'opération Ortograf. Il s'agit du militantisme mal ciblé, irresponsable, et ségrégationniste sans en avoir l'air, de pseudo-partisans d'une réforme de l'orthographe. Ceux-ci bénéficiaient et bénéficient encore de soutiens importants de la part des pédagos et de Wikipédia

Là aussi, l'effet contre -productif produit était parfaitement prévisible. D'où, à la fin 2008, une attaque du mouvement Ortograf.NET par le mouvement Ortograf-FR, qui a montré que le mouvement Ortograf.NET était en réalité téléguidé par une clique de marchands de béquilles de l'échec scolaire, pour qui le maintien de l'orthographe actuelle est le meilleur moyen de garantir les choux gras

L'effet contre-productif prévisible du mariage pour tous en matière de respect des personnes pose donc, comme pour le mouvement Ortograf.NET, une interrogation sur les objectifs réels de l'opération.

Mais, à côté de ses bonnes attentions annoncées, le mariage pour tous allait en outre à contre courant de ce qu'il serait souhaitable de faire au niveau de l'Etat

 

D - Une faute d'orientation politique

Historiquement, l'Etat a repris l'institution mariage à l'Eglise lors de la Révolution Française. Le mariage était alors un repère basique garantissant une solidarité sociale fondée sur le lien du sang.

« Ce n'est qu'au XIème siècle en Occident que l'Église institue un rite spécifique du mariage religieux. L'échange des consentements pouvait se faire à la porte de l'église avant la bénédiction nuptiale et la messe. Puis au XIIème le tout se fait dans une même cérémonie »

(cybercuré, diocèse de Nanterre, http://92.catholique.fr/faq/mariage_sens.htm#spécifiques )

« C'est au IVe concile du Latran en 1215 que le mariage est intégré dans la liste officielle des sept sacrements de l'Église »

(Wikipédia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Sacrement_de_mariage )

Actuellement la situation et les mentalités ne sont plus du tout les mêmes.

Devant la diversité des situations concrètes auxquelles la collectivité a l'obligation de répondre, la mise en exergue, au niveau de l'Etat, de l'institution « mariage » n'a que des inconvénients, si ce n'est augmenter la richesse produite grâce à l'industrie du divorce. Le cadre juridique du mariage ne peut que créer des distorsions entre ceux qui sont mariés et ceux qui vivent en union libre, que ce soit au niveau du divorce, de l'imposition sur les revenus, de l'immigration du conjoint.

En outre, l'institution-mariage peut être un des moyens les plus commodes pour servir des intérêts frauduleux au niveau de l'esclavage moderne ou de la prostitution.

On est donc dans une situation où une politique avisée tendrait à diminuer le poids légal du mariage traditionnel, au lieu d'instrumentaliser l'Etat au service de causes inventées pour la circonstance ou se prêtant par nature à la pêche en eaux troubles


E - Quelques bonnes raisons de croire à une manipulation haut de gamme

Les français sont bien conscients du fait qu'ils sont manipulés de manière sordide par les médias, mais ils ne peuvent pas voir toute l'étendue de cette manipulation, parce que, justement, le génie de leurs manipulateurs est dans le camouflage, dans un professionnalisme inspiré du fameux Machiavel, dont on leur a caché jusqu'à l'existence

Une surabondance d'exemples de manipulation, constatés, certains dans le suivi minutieux de l'actualité, d'autres dans le cadre de l'opération Ortograf, d'autres enfin, à propos de la politique énergétique, dans le cadre de la bataille de l'entropie, va montrer que les échauffourées du match du mariage pour tous ne pouvaient pas être l'effet du hasard

1°) Un exemple tout récent de mensonge journalistique est décrit dans l'article intitulé : « Grève du 12 février 2013. Quand un mensonge des médias cache une coucherie des syndicats »

Ce mensonge consistait à faire croire au public que les syndicats d'enseignants avaient vigoureusement protesté lors de la suppression des cours du samedi matin par le gouvernement Sarkozy en 2008. En réalité, au contraire, les syndicats en question étaient complètement vendus. L'ensemble de l'histoire est résumé dans une mini-tract d'une demie page intitulé :

« Mensonges éhontés des médias sur la semaine scolaire, début 2013 » 


Ce premier exemple fait apparaître les trois principaux ingrédients qui font l'immaturité politique française :

- une guéguerre de façade entre seigneurs de droite et seigneurs de gauche, qui donne l'illusion du débat démocratique et qui sert en même temps à diviser les français

- une coucherie constante dans les coulisses, entre les mêmes seigneurs, sur le dos des mêmes français

- des journalistes savoir-se-vendre pour sécuriser ce jeu

 

2°) Cette entente au sommet pour manipuler le peuple n'est pas nouvelle. Elle nous a notamment déjà donné le raté remarquable de mai 68 :

L'explosion de mai 68 n'aurait jamais pu avoir lieu sans l'entrée en vigueur de la réforme Fouchet pour les universités à la rentrée de l'automne 67. Or, cette réforme ratée ne pouvait qu'avoir été concoctée CONJOINTEMENT par le gouvernement du général de Gaulle ET par la nomenklatura pédago-marxiste qui commandait l'Education Nationale depuis la Libération

Voir par exemple : « Mai 68 : la propagande officielle vous cache l'essentiel », une page,

et « Eclairages interdits sur mai 68 » six pages

 

3°) Dans le domaine de la politique énergétique, la manipulation infligée aux français consiste à leurs cacher les avantages de la cogénération, c'est à dire de la production combinée de chaleur et d'électricité, qui est le dispositif le plus économe quant aux ressourcess consommées pour le chauffage, très loin devant les chauffages traditionnels aussi bien que devant les pompes à chaleur.

Voir par exemple, sur les blogs Mediapart, les articles intitulés :

- « Les chaudières à gaz avec ou sans condensation: toutes en retard d'une génération »

- «  Rendement énergétique : l'article que je proposerais à Wikipédia si ... »  (avec beaucoup de liens)

- Politique énergétique: confusion obstinée des médias scientifiques concernant le rendement

 

F - Exemple d'une manipulation presque parfaite : la fausse pétition de SOS-Education fin 2011

Dans le domaine éducatif, on a déjà évoqué une manipulation haut de gamme faite par le mouvement pseudo-réformateur Ortograf.NET, on a évoqué aussi un mensonge journalistique servant à cacher une complicité des syndicats avec le gouvernement Sarkozy lors de la suppression des cours du samedi matin dans les écoles primaires.

Mais, de 2005 à aujourd'hui en 2013, l'opération Ortograf nous a fait découvrir une surabondance d'exemples de manipulations.

Pour montrer comment la bataille du mariage pour tous a toutes chances d'être en réalité essentiellement une opération politicienne de division des français et de diversion par rapport à des vrais problèmes qu'on ne veut pas résoudre, on va aussi brièvement que possible décortiquer ici un des exemples les plus géniaux de cette manipulation.

 Il s'agit de la fausse pétition de SOS-Education, lancée fin 2011, environ six mois avant les élections présidentielles.

Une description détaillée en est donnée sur divers sites internet, dont notamment le site Néoprofs sous le titre « L'incroyable manipulation de SOS-Education »

En bref :

Une vidéo d'une trentaine de minutes est encore visible sur le site de SOS-Education en cliquant ici.

http://www.soseducation.com/greve27septembre/

Cette vidéo attise la haine en évoquant fort judicieusement la faillite du système éducatif, pour montrer que des coupes sombres dans l'effectif de l'Education Nationale ne seraient que bénéfiques

Vient alors la proposition d'une pétition, elle, au contraire, complètement anodine et floue, de manière à pouvoir être signée benoitement et sans risque de remords par le plus grand nombre.

Attention, signer ce genre de pétition, ça revient à donner un pourboire au voleur qui vient vous dire où il a vu votre voiture en stationnement!!!

1°) La soi-disant pétition était une fausse pétition, mais une vraie opération de propagande

Selon le discours de la vidéo, la pétition réclamait la suppression de 16000 postes d'enseignants par an pendant cinq ans. Or, à ce moment, le gouvernement Sarkozy avait DEJA décidé la suppression de 14000 postes dès la rentrée 2012.

Donc, SOS-Education faisait là en réalité, à l'insu de son plein gré, haine populiste à l'appui, une opération de propagande dont le résultat ne pouvait être que de cautionner une mesure gouvernementale déjà prise et risquant fort de devenir à l'usage très impopulaire : classes surchargées, absences non remplacées

Qu'un complice déguisé est une douce chose !

2°) Mais attention ! Ne me faites surtout pas dire ce que je n'ai pas dit. Si le gouvernement Sarkozy a reçu là tout innocemment un appui musclé de SOS-Education, haine populiste à la clé, il l'a reçu de toute évidence, lui aussi, à l'insu de son plein gré

3°) Une autre chance géniale était apportée par surcroit au chanoine-président par la divine providence

On sait que le besoin de quelque « agresseur capitaliste » est une constante chez les syndicats d'enseignants.

Grâce à cette fausse pétition, l'agresseur qui serait logiquement offert à la vindicte de l'enseignant de la base serait SOS-Education elle-même, cataloguée extrême droite comme on peut le constater sur internet

De toute évidence, donc dans cette opération, celui qui en était le bénéficiaire ne pouvait en aucune sorte en être le commanditaire, puisque elle s'était faite à l'insu de son plein gré !!!

D'autre part, SOS-Education, le réalisateur de la basse besogne ne pouvait pas être son complice étant donné que, si le seul résultat possible de son discours ne pouvait que se réduire à un solide coup de pouce électoraliste, c'était encore et là aussi à l'insu de son plein gré !

 

4°) Qu'un DEUXIEME complice déguisé est une sublime chose !

Une autre interrogation concerne maintenant l'absence de toute protestation ou mise au point de la part des organisations syndicales ainsi mises en cause, alors qu'attaquer la démarche en question pour ses invraisemblances aurait été de la plus élémentaire facilité

La seule explication est cette fois dans le fait que lesdits syndicats avaient par ailleurs toutes les garanties qu'il fallait pour pouvoir dormir sur leurs deux oreilles, comme on va le voir : c'est une certaine droite qui fait les beaux jours du bastion pédago-marxiste.

Et ça ne date pas d'aujourd'hui. La dégradation progressive de l'enseignement français depuis les années 1960 est le résultats d'amours secrètes entre une classe dirigeante d'affairistes mafieux et la nomenklatura du Mammouth.

Ces amours secrètes se cachent derrière une guéguerre de façade qui sert à tromper et à diviser les clientèles respectives

Voir par exemple les articles intitulés: 

- « Mai 68: la propagande officielle vous cache l'essentiel » 

- « Les 7 casseroles de Valérie Pécresse »    

- « Fabriquer des crétins pour dynamiser la France »

- « Les deux heures de "soutien" scolaire: un calcul de voyous »

Les postes d'enseignants détachés dans le syndicalisme ou dans le flicage des forums internet étant ainsi indispensables à la tranquillité des gouvernements, ils font l'objet de toutes leurs attentions.

 

Pendant que SOS-Education trompait le public en faisant croire que la suppression chaque année de 14000 ou 16000 postes concernerait des enseignants détachés dans le syndicalisme, à l'opposé, dans les appareils syndicaux, chacun pouvait rire aux éclats à l'idée que les postes supprimés en question allaient bel et bien se traduire en effectifs plus chargés, en absences moins remplacées, ce qui ne pouvait que réactiver les plaintes dont ils ont besoin pour réclamer « plus de moyens ».

 

Le complément de démantèlement du service public, qui avait déjà été boosté quatre ans plus tôt, dans le cadre de la même complicité Sarkozy-syndicats, avec la suppression des cours du samedi matin, allait du même coup pouvoir être utilisé davantage pour galvaniser une base ainsi trompée et pour l'asservir davantage

 

 

G - Conclusion

En conclusion, qu'il s'agisse de la bataille du mariage pour tous ou de tout autre domaine de la politique, les interrogations sur les faits laissent toujours des zones d'ombres.

Pour des manipulations frauduleuses du public, il en va de même que pour des blanchiments d'argent ou pour des financements occulte, c'est à dire que les personnes impliquées ne font pas venir la télé

Il va de soi que la question « à qui profite le crime ? » ne saurait aucunement être une preuve juridique. Mais le fait qu'elle soit posée à bon escient a déjà l'immense avantage de couper l'herbe sous les pieds de ceux qui ont l'art de cultiver sans vergogne l'ignorance et la naïveté populaires


Le présent article peut être chargé au format pdf, 6 pages, en cliquant ici.


Ortograf-fr, F-25500-Montlebon tél: +(33)(0)3 81 67 43 64 louis.rougnon-glasson(à)laposte.net sites: 1°) alfograf 2°) ortograf nouvelobs 3°) ortograf chez free 4°)  blog mediapart louis rougnon glasson

doc f480-d05     mai 2013

.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.