louis rougnon glasson
Opération Ortograf. Justification scientifique des chauffages par cogénération pour diminuer les pertes entropiques. Démaskyavélisme
Abonné·e de Mediapart

264 Billets

1 Éditions

Billet de blog 24 nov. 2018

2018, Ortograf-FR,  3 / 5 : découverte de : « N'attisez pas la haine ! »

Fille d'immigrés algériens ayant passé sa jeunesse à Saint Claude, dans le Jura, et travaillant comme assistante sociale à Besançon-Planoise,  Nassera Frugier a l'immense mérite de nous apporter des témoignages et analyses en tant que femme de terrain, indépendante de tout à priori politique

louis rougnon glasson
Opération Ortograf. Justification scientifique des chauffages par cogénération pour diminuer les pertes entropiques. Démaskyavélisme
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Drôle d'année 2018 pour Ortograf-FR,  3 / 5 : découverte du livre intitulé : « N'attisez pas la haine ! », de Nassera Frugier

C'est le hasard d'un entrefilet de L'Est Républicain annonçant une conférence au Centre diocésain à Besançon qui nous a fait découvrir l'auteure et son livre

Fille d'immigrés algériens ayant passé sa jeunesse à Saint Claude, dans le Jura, et travaillant comme assistante sociale à Besançon-Planoise,  Nassera Frugier a l'immense mérite de nous apporter des témoignages et analyses en tant que femme de terrain, indépendante de tout à priori politique

Le résultat n'est pas piqué des vers, c'est le moins qu'on puisse dire :

a) concernant les communautarismes et les zones de non-droit, qui minent de plus en plus dangereusement la société actuelle, 

- les alertes de Nassera Frugier rejoignent celles des partis d'extrême droite, mais elles ne peuvent pas être diabolisées parce que, contrairement aux partis des pestiférés, elle refuse catégoriquement leur exploitation à des fins conflictuelles, ce qui est évident avec le titre « N'attisez pas la haine » qu'elle a donné à son livre

b) Nassera Frugier déjoue ainsi les calculs de ceux qui ont délibérément mis en place les communautarismes à partir des années 1980

- A cette époque, des gestionnaires se sont mis à regrouper, par immeubles, des communautés entières caractérisées chaque fois par la même origine géographique, la même langue, la même religion, créant ainsi les conditions idéales pour un repli identitaire, avec rejet de l'identité du pays d'accueil

- A la même époque, un tract distribué à Bourg-en-Bresse revendiquait un refus de « l'acculturation » des immigrés installés en France

L'utilisation du nouveau mot « acculturation » et le refus affiché de l'acculturation en question sont très révélateurs : ils prouvent que les regroupements identitaires révélés par Nassera Frugier sont bel et bien le résultat d'un calcul délibéré de miner la société française en y installant des communautés qui rejettent en bloc la culture traditionnelle du pays d'adoption

- Pour rappel : une autre astuce de cette mise en place délibérée des communautarismes est par ailleurs dénoncée de plus en plus vigoureusement depuis 2005 par Ortograf-FR : c'est celle des difficultés surabondantes de l'apprentissage du français et des peaux de bananes qui jalonnent le cursus scolaire de l'école française

La reconnaissance pour ainsi dire officielle de ce sabotage délibéré est dans le qualificatif « assassins de l'école », donné par le Nouvel Obs à leurs auteurs

Ortograf-FR Louis rougnon Glasson doc g494-i11 novembre 2018

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française