Bilan de l'année 2017 : on l'a échappé belle !

En décortiquant les propos de la députée actuelle de Laurent Wauquier chargée du projet de la droite pour l'école, il est facile de prouver à quoi nous aurait mené l'effrayante nullité de ce projet si elle était devenue la ministre de François Fillon

Remarque:  pour info, cet article a déjà été envoyé par courriel à près de 1500 destinataires différents, pour éviter des déchirements cornéliens à tout personne chargée d'une manière ou d'une autre de censurer Mediapart: c'est la méthode de prédiffusion SOULMANTAU

Au début de l'année 2017, nous allions à grande vitesse vers une explosion sociale comparable à celle de mai 68, en infiniment pire

En cette fin d'année, après avoir frôlé le désastre, des articles analogues à ceux qui ont failli le provoquer continuent d'apparaitre sur internet. Un public trop confiant risque fort de prendre des vessies pour des lanternes, plus précisément il risque fort de prendre pour des alertes sincères ce qui n'est rien de plus que des opérations matuvu

Pour ce qui se cache derrière ce genre de manoeuvre, voir : « La protestation matuvu super gentille: géniale pour tromper des publics trop confiants », pdf, une page :

http://alrg.free.fr/PLCP-2016-06-MME-ORTHOGRAPHE/g296-h05-1p-fly-protestation-matuvu-super-gentille-pour-tromper-son-public-c-tract.pdf

Il montre divers exemples où, chaque fois,

- une protestation sert à faire croire qu'avec l'alternance politique, quelque chose va changer pour de bon,

- mais où, en réalité, la très grande gentillesse de la protestation garantit à coup sûr que rien ne changera

Contre l'excès de confiance ou la naïveté qui fait l'immaturité politique française, on va ici essayer de tirer la leçon de l'histoire

 

A – Fin 2017, les opérations matuvu continuent de plus belle

On trouve ainsi sur internet :

 

a) « Le regard d'Annie Genevard sur l'Education et son ministre », interview par Jean-Paul Brighelli, dans Valeurs Actuelles, 4 octobre

https://www.valeursactuelles.com/societe/le-regard-dannie-genevard-sur-leducation-et-son-ministre-89300

Pour être bref, un commentaire de ce dernier article est valable aussi pour tous les autres :

« Eh oui, cette membre du Parti Les Républicains cherche à nous faire accroire que s'ils étaient au pouvoir ça ne se passerait pas comme ça

Mais ils ont été au pouvoir pendant la grande majorité du temps durant ces 30 dernières années, et ils se sont toujours couchés devant les "idées" de gauche

Nul doute qu'ils continueraient si nous les élisions à nouveau ! »

Ce n'est pas 30 années qu'il faut compter, c'est 60, ce qui nous ramène à la révolution pédagogique des années 1960, dans les débuts de la Cinquième République, et, dans cet intervalle de temps, il y a la légendaire explosion de mai 68, il va juste y avoir 50 ans au printemps prochain

 

b) « Question au gouvernement : écriture inclusive », 29 novembre, sur son site :

http://www.anniegenevard.fr/2017/11/29/ecriture-inclusive-question-au-gouvernement/

 

c) « Apprentissage de la lecture : L’état d’urgence est déclaré », 5 décembre, sur son site

http://www.anniegenevard.fr/2017/12/05/apprentissage-de-la-lecture-letat-durgence-est-declare/

 

 

B – Rappel pour une donnée historique : personne n'avait vu venir la révolte étudiante de mai 68, alors qu'elle arrivait grosse comme un camion, une dizaine d'années après l'arrivée au pouvoir du général de Gaulle.

Elle était due à la réforme ratée de Christian Fouchet pour les universités, entrée en vigueur à la rentrée universitaire précédente. Cette peau de banane avait été concoctée CONJOINTEMENT par le gouvernement du général De Gaulle ET par l'appareil communiste qui avait pris le contrôle de l'Education Nationale à la Libération. Un journalisme vendu, également sous contrôle communiste, n'en avait fait que des éloges

Mêmes causes, mêmes effets : la recette du tandem Fillon-Genevard comportait les mêmes ingrédients :

- secrète complicité avec le pseudo-adversaire que Le Nouvel Obs appelle désormais « Les assassins de l'école »,

- parfaite complicité d'un journalisme vendu

 

Au moment des élections, j'avais diffusé tant bien que mal une première alerte concernant le désastre qui se préparait.

Pour rassembler les preuves que le risque annoncé n'était pas du bidon, il suffit de décortiquer les déclarations d'Annie Genevard elle-même dans le premier article où elle se mettait en piste pour devenir ministre et fer de lance de la droite, en novembre 2015.

C'est une interview par Jean-Paul Brighelli dans Le Point, intitulée :

« Brighelli - Programmes scolaires : "Nous avons subi l'emprise idéologique du ministère" »

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-programmes-scolaires-nous-avons-subi-l-emprise-ideologique-du-ministere-04-11-2015-1979243_1886.php

 

C – Les mesures annoncées par l'ex-future ministre

Dans cette interview par JP Brighelli, Annie Genevard indique les trois premières mesures qu'elle entendait prendre une fois nommée ministre par Fillon : citations :

« Je réformerais de toute urgence la formation des enseignants.

Un bon professeur fait de meilleurs élèves, c'est « l'effet maître » (...)

Je réformerais ensuite la fonction de chef d'établissement qu'il faut former et investir d'un rôle reconnu de « chef d'orchestre » (…)

La troisième mesure consisterait à stopper immédiatement ce qui ne marche pas. C'est le bon sens même, trop oublié de nos dirigeants actuels qui se sont ingéniés plutôt à arrêter ce qui a fait ses preuves »

 

D – D'abord l'illusion

Dans cette prétention à stopper immédiatement ce qui ne marche pas, Annie Genevard « oublie » un premier point essentiel : le ministre ne fait pas le poids en face de ceux que le Nouvel Obs appelle maintenant : « les assassins de l'école ». Elle n'aura donc pas les moyens de stopper immédiatement ce qui ne marche pas

 

E – Formation des enseignants : la députée trompe son public

En réalité, la nouvelle « formation des enseignants » qu'elle annonçait vouloir mettre en place aurait été concoctée par l'équipe théoriquement adverse, et Annie Genevard n'en aurait été rien de plus que la caution, servant à tromper ses propres électeurs. On a eu la même chose avec la réforme Fouchet à l'origine de mai 68

Cette formation des enseignants, façon Annie Genevard, aurait eu, dans un premier temps, l'avantage d'avoir toutes les louanges des médias et de satisfaire tout le monde :

- l'électorat de droite, en lui donnant l'illusion du changement,

- et les éminences grises de l'Education Nationale, en leur laissant tout leur pouvoir de nuisance, avec, en plus, la possibilité de rejeter sur la droite la responsabilité de ses désastres

La désillusion collective arrivant ensuite aurait alors créé le terrain favorable à une empoignade généralisée où chacun, à défaut d'y voir clair, aurait été capable de taper sur n'importe qui, sauf sur les vrais responsables de la situation

 

F – Renforcement de l'autorité du chef d'établissement sur les profs : parlons en !

Toujours avec les phrases citées plus haut, Annie Genevard s'applique à faire croire à son public qu'elle va sauver l'école en restaurant l'autorité : celle du chef d'établissement sur les profs, celle du prof sur les élèves

« Je réformerais ensuite la fonction de chef d'établissement qu'il faut former et investir d'un rôle reconnu de « chef d'orchestre », à même d'impulser des dynamiques d'équipes avec des objectifs régulièrement évalués et disposant d'une liberté d'initiative partagée avec son équipe »

Le seul point où les chefs d'établissements peuvent être d'accord là-dessus, c'est le fait qu'ils ont au-dessus d'eux le pouvoir des syndicats. C'est un héritage du vieil objectif de la dictature du prolétariat

Sur ce fait que l'appareil syndical dicte sa loi au chef d'établissement, on pouvait être sûr qu'elle ne ferait jamais rien, étant donné la complicité sans faille de son propre parti avec ses pseudo-adversaires

Les chefs d'établissement sont les premiers témoins du sabotage du système éducatif, mais leur fonction les contraint à l'obligation de réserve. Sinon, ils déclareraient ceci : dans leur volonté de « libérer les énergies », ils est hors de question pour eux de vouloir remplacer celle de tous leurs collaborateurs par la leur propre

 

G – Un discours de perroquet des salons mondains

La pensée unique actuelle de la droite concernant la politique éducative fonctionne avec les deux maitres mots

1°) donner plus de pouvoir aux autorités

2°) privatiser pour faire jouer la concurrence

Le journal de 20 heures de David Pujadas s'est déjà remarquablement chargé de promouvoir ces deux idées en même temps. Voir :

« Précarisation-asservissement des enseignants: un 20 heures à vomir sur la 2, le 04 09 2014 »

« Tremblez! enseignants. Le terrorisme à l'état pur est en place dans la présentation française du modèle américain »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/040914/precarisation-asservissement-des-enseignants-la-tele-en-accusation

On vient de le voir, Annie Genevard trompe son public en brandissant un renforcement de l'autorité. Mais elle évite soigneusement d'annoncer la couleur sur ce deuxième point des soi-disant avantages de la privatisation. Il faut dire qu'elle ne risque pas de combattre cette idée étant donné d'abord que ce serait renier son propre camp. Mais surtout, si elle la combattait, elle perdrait elle-même automatiquement la complicité de ses faux adversaires

 

H – Concernant plus précisément son intention de redonner de l'autorité au prof : pour présenter avantageusement sa peste, la députée LR la compare au choléra!

Elle déclare :

« Un bon professeur fait de meilleurs élèves, c'est « l'effet maître » que les ministres socialistes s'obstinent à nier.

Lorsqu'on me rapporte que l'on enseigne aux professeurs à parler le moins possible aux élèves en classe, j'enrage à l'idée que l'on prive ainsi le maître de ce qui fonde sa légitimité, la transmission des savoirs. Je ne crois pas à l'idée selon laquelle « l'élève construit son savoir » comme je l'ai entendu dire d'un inspecteur »

Elle cite ensuite Montaigne pour faire de l'érudition, et ainsi justifier la pub d'un certain Mickaël Fonton: « disant en janvier dernier qu’elle avait « la culture de l’éducation ». Elle ferait bien aussi de relire Rabelais : « On ne cesse de crailler à nos oreilles, comme qui verserait dans un entonnoir ».

Pour justifier « l'effet maître que les ministres socialistes s'obstinent à nier », la ruse de la députée de Wauquiez consiste à opposer à son projet nul une pratique de la même nullité: la loufoquerie pédagogique selon laquelle « l'élève construit son savoir ». La présentation de la peste devient avantageuse quand on lui opppose le choléra!

Ce qu'elle ne risque pas de dire :

1°) ceux qui ont fait perdre leur autorité aux profs sont ceux qu'elle appelle avec juste raison  les pédagogistes. Leur motivation était héritée de la lutte des classes, elle visait, et vise encore, à casser toutes les formes d'autorité, sauf, cela va de soi, celles qui donnent du pouvoir au courant révolutionnaire

2°) ils ont eu pour cela la complicité de son propre parti : la droite héritée du gaullisme

3°) historiquement, dans un premier temps, ils ont eu le grand mérite de combattre des brutalités pédagogiques inacceptables et des techniques de manipulations un peu trop faciles,

4°) un point particulièrement gênant : ces faux ennemis mais vrais alliés de Madame Orthographe ont multiplié les peaux de bananes au niveau des programmes scolaires et au niveau des méthodes pédagogiques, ceci en parfaite connaissance de cause, et en bénéficiant de la totale complicité de la droite et des médias, comme on peut le voir dans quantité d'articles signés Ortograf-FR, dont l'existence même est cachée par les médias

Ce sont ces peaux de bananes qui ont fait perdre toute autorité aux profs chargés des basses besognes d'un enseignement antisocial

D'autre part, comme beaucoup d'articles signés Ortograf-FR le montrent déjà, ce sont ces mêmes peaux de bananes qui nous ont fabriqué l'école française de la délinquance et du djihad. Elles ont été mises en place en parfaite connaissance de cause par les bien nommés assassins de l'école

Voir par exemple :

« Les jeunes, le djihad, et les techniques de tromperie de la députée Annie Genevard »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/290616/les-jeunes-le-djihad-et-les-techniques-de-tromperie-de-la-deputee-annie-genevard

« En s'en prenant à l'enseignement de l'arabe à l'école, Annie Genevard se positionne comme chevalière de l'anticommunautarisme

Mais, en dépit des alertes qui n'ont pas manqué de lui parvenir, elle n'a pas vu que l'apprentissage de l'orthographe française n'avait pas besoin de l'enseignement de l'arabe pour faire basculer des français de souche dans le djihadisme »

Résumé pdf sur une page pour rediffusion facile :

http://alrg.free.fr/PLCP-2016-06-MME-ORTHOGRAPHE/g135-g06-fly-jeunes-djihad-et-tromperie-d-annie-g-courriel-tract.pdf

H - Première conclusion

- Formation des enseignants,

- renforcement de l'autorité du chef d'établissement sur les profs,

- redonner de l'autorité au prof sur les élèves : chacun des remèdes proposés par Annie Genevard n'était rien de plus qu'un cautère sur un jambe de bois

Si ça lui permettait d'illusionner ses lecteurs, c'est grâce à la complicité systématique des médias

Cette complicité se joue à deux niveaux :

- complicité pour la faire mousser en multipliant des articles courts rapportant ses actions. Sa méthode la plus courante de participation est alors la fameuse technique de la protestation matuvu super gentille, où la protestation sert à tromper ses propres troupes, alors que la super gentillesse de cette protestation sert à ménager ses faux-adversaires-mais-réels-complices

- complicité pour censurer toutes les informations gênantes. La députée aussi bien que les médias utilisent alors  la technique du souverain mépris ou « stratégie du silence ».

Vous avez donc là, résumés aussi brièvement que possible,  tous les ingrédients qui faisaient et qui font encore l'effrayante nullité du projet de la droite pour l'école:

a) le niveau en dessous de zéro des remèdes proposés concernant 1°) la formation des enseignants, 2°)  le renforcement de l'autorité du chef d'établissement sur les profs et 3°) le renforcement de l'autorité du prof sur les élèves,

b) la censure garantissant indéfiniment l'absence de toute interrogation sur les peaux de bananes qui ont commencé depuis longtemps de faire l'école française du djihad

 

I - Deuxième conclusion

Il y a un an, on était sûr que la droite gagnerait les présidentielles haut la main

Après que François Fillon ait gagné les primaires de la droite, on était sûr qu'il deviendrait président, avec Annie Genevard comme ministre

En raison de ce qui vient d'être dit, toutes les conditions auraient alors été réunies pour une explosion de mécontentements et une déstabilisation du pays comparable à celle de mai 68

Grâce au Pénélopegate et à la magie d'Emmanuel Macron, ce scénario a été évité

On l'a échappé belle

FIN DE L'ARTICLE

Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) docg378-h12-C décembre 2017 Bilan de l'année 2017 : on l'a échappé belle ! (C)

 

 

J – Autres articles

 

Concernant la censure qui sert à laisser le champ libre à tous les errements de la politique en général et de la politique éducative en particulier, voir le tout récent :

« Mediapart  accusé. Derrière l'accusateur Charlie Hebdo se cache une attaque d'envergure contre la liberté d'expression (E) »

« Y a pas photo : derrière Charlie Hebdo se cache une attaque de grande envergure contre la liberté d'expression et au service de la droite des Fillon, Genevard, Sarkozy, des marchands de canons et autres affairistes »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/091217/mediapart-accuse-petit-apercu-des-complices-de-laccusateur

 

Voir aussi :

« Série d'articles voués aux oubliettes du forum sur l'éducation de France2 »,

et :

« Les pièces à conviction de la corruption sont en train de disparaître à grande vitesse » :

Le premier de ces articles date de juillet 2013, le second de juin 2017. Avec le premier, on s'avançait à petits pas vers la suppression pure et simple du forum qui est devenue effective le 30 juin 2017. Avant de tuer son chien, on lui a donné la rage

Les liens pour ces deux articles :

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/030713/serie-darticles-voues-aux-oubliettes-du-forum-sur-leducation-de-france2

et :

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/240617/des-pieces-conviction-de-la-corruption-sont-en-train-de-disparaitre-la-hate

 

« Radicalisation des musulmans installés en France : ses penseurs, leurs complices, et les complices des complices »

http://alrg.free.fr/PLCP-2016-06-MME-ORTHOGRAPHE/g326-h07-fly-1p-radicalisation-ses-penseurs-leurs-complices-et-les-complices-des-complices-c-tract.pdf

En bref,

- les penseurs de cette radicalisation sont les affairistes, « marchands de canons » et autres « capitalistes », pour qui les situations conflictuelles sont des occasions de faire des affaires,

- leurs complices sont la nouvelle cinquième colonne, c'est à dire des intellectuels de culture communiste, qui sont passés au service de leur célèbre adversaire capitaliste à partir des années 1980,

- et les complices de ces complices, c'est justement une certaine droite des Fillon, Genevard, Sarkozy, Pécresse,  se réclamant du gaullisme dans une complicité solide et secrète avec une certaine gauche intellectuelle, où elle profite de la naïveté de ses électeurs

« La gaffe d'un fabricant officiel de crétins, ou l'aveu involontaire de ses véritables intentions par un pédago-marxiste : fabriquer des crétins pour dynamiser la France! », pdf, une page, actualisé décembre 2017

http://alrg.free.fr/DEMASKYAVELISME/g020-f12-fly-recette-secrete-ecole-fse-du-djihad.pdf

« Ortograf.NET et Prof16 : des peaux de bananes géniales de l'école française du djihad » pdf, une page, juin 2015

http://alrg.free.fr/SOULMANTAU-2015-A/f909-f05-fly-orto-net-peau-de-banane-ecole-du-djihad.pdf

L'effet peau de banane, c'est le fait qu'un public trompé et mis en échec sans savoir d'où ça vient risque fort de réagir par l'incivisme et par la violence aveugle en tapant sur n'importe quoi et en montrant haut et fort qu'il ne croit plus à rien

« Orthographe = chômage des jeunes »

« Orthographe = délinquance »

« Comment la dictée de Pivot a fabriqué nos voyous »

« Comment la dictée de Pivot a fabriqué nos djihadistes »

« API et dyslexie : la preuve d''un sabotage en bande organisée, c'est l'enfumage qui le cache »

« Interdiction de l'API demandée pour nos écoles, lycées, collèges »

« Madame Orthographe et les entreprises : un mariage contre nature, juste le temps des photos »

« Les réformes ratées à répétition du système éducatif français sous la Cinquième République »

« Années 1960 : et pourtant le pari des pédagos était jouable »,

« Les excellentes raisons de l'excellence finlandaise »

http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/les-excellentes-raisons-de-l-45496

et :

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/d520-810-1p-cercle-vertueu-finland-tra.pdf

 

« Ecole française et délinquance : penser aussi à l'effet peau de banane »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/260515/ecole-francaise-et-delinquance-penser-aussi-leffet-peau-de-banane

 

« Sauver l'école en restaurant l'autorité » : un des discours de perroquets qui servent à tromper les français », 1 p.

http://alrg.free.fr/2016-PLCP-ET-SITE-BATAY-DE-L-INFO/g096-g04-fly-autorite-a-l-ecole-pour-tromper-les-francais-c-tract.pdf

 

« Un organigramme d'orientation scolaire fait pour asservir les français »

https://blogs.mediapart.fr/louis-rougnon-glasson/blog/170513/un-organigramme-dorientation-scolaire-fait-pour-asservir-les-francais

 

« Annie Genevard a des défenseurs actifs, et c'est très bien ainsi », pdf, 9 pages

http://alrg.free.fr/PLCP-2016-06-MME-ORTHOGRAPHE/g196-g10-9p-tres-bien-si-annie-g-a-des-defenseurs-actifs-c-tract.pdf

 

« Politique éducative : ce que les médias ne diront pas à la rentrée 2014 »

http://alain-genestine.over-blog.org/2014/08/politique-educative-ce-que-les-medias-ne-diront-pas-a-la-rentree-2014.html

 

« Eclairages interdits sur mai 68 », pdf, 5 pages :

http://alrg.free.fr/2014-pdf-lrg/paj-400-804-eclairages-interdits-mai-68-f-tract.pdf

 

« Mai 68 : la propagande officielle vous a caché l'essentiel », pdf, une page :

http://alrg.free.fr/makyavel-2013/f275-c04-1p-mai-68-propagande-officielle-tract.pdf

 

Il se trouve que la machine de guerre de l'information française a adopté pour ces articles ce que le professeur Henri Joyeux appelle « la stratégie du silence ». Merci de les rediffuser spontanément pour défendre le droit de chacun à l'information

 

Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) docg378-h12-C décembre 2017 Bilan de l'année 2017 : on l'a échappé belle ! (C)

.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.