Passage à l'ortograf : un scénario clair comme de l'eau de roche

Une présentation globale et actualisée du projet Ortograf-FR a été demandée par divers interlocuteurs, y compris sur Médiapart et c'est un plaisir d'y répondre ici.Le présent article est également disponible en version pdf,  cinq pages A – La réforme très facileJanvier 2013, les indices se multiplient selon lesquels la marche vers la vraie réforme de l'orthographe est en bonne voie, alors qu'au contraire celle-ci a toujours été présentée comme étant « impossible »,.Le présent article ambitionne de montrer comment cette nécessaire mutation va être très facile et comment elle n'apportera que des avantages à toutes les étapes de sa mise en application.

Une présentation globale et actualisée du projet Ortograf-FR a été demandée par divers interlocuteurs, y compris sur Médiapart et c'est un plaisir d'y répondre ici.

Le présent article est également disponible en version pdf,  cinq pages

 

A – La réforme très facile

Janvier 2013, les indices se multiplient selon lesquels la marche vers la vraie réforme de l'orthographe est en bonne voie, alors qu'au contraire celle-ci a toujours été présentée comme étant « impossible »,.

Le présent article ambitionne de montrer comment cette nécessaire mutation va être très facile et comment elle n'apportera que des avantages à toutes les étapes de sa mise en application.

Elle serait réalisée depuis longtemps si le Mammouth n'avançait pas comme un âne qui recule. Si nos écoliers sont obligés d'apprendre l'orthographe la plus bête du monde, ce n'est pas du tout par un malheureux effet du hasard.

Le tract intitulé : « 7 batailles contre l'exploitation intellectuelle » (une page) montre tous les blocages qui ont été identifiés en huit ans depuis le début de l'opération Ortograf et comment ceux-ci ont été anéantis ou comment ils sont en voie de l'être.

Le seul de ces blocages qui résiste encore et qui cache tant bien que mal l'anéantissement de tous les autres, c'est la censure des médias et une incroyable manipulation sur les divers sites et forums internet consacrés à l'éducation.

Le sabotage de l'information et celui de la formation se conjuguent dans un même obscurantisme pour tenir les enfants des classes moyennes et populaires à l'écart des savoirs fonctionnels, qui, eux et eux seuls, sont synonymes de pouvoir. L'apprentissage de notre orthographe n'est ainsi que le plus astucieux des prétextes pour que la formation des jeunes français soit la plus médiocre possible

Mauvaise information, mauvaise formation, régression sociale :

le journal de 20 heures et les programmes scolaires

sont les deux mamelles de la soupe populaire

 

B – L'entourloupe des années 1970

L'astuce la plus habile des marchands d'orthographe pour bloquer la situation date d'une quarantaine d'années seulement.

Depuis toujours, une savante manipulation nous fait croire qu'une écriture phonétique du français serait inconcevable, qu'elle serait égale à l'abomination de la désolation. Or, curieusement, vers 1975, ces mêmes manipulateurs n'en ont pas moins eu tout le loisir de faire adopter le plus officiellement du monde une écriture … phonétique du français ! Elle sert à indiquer la prononciation normale des mots français.

Comme par hasard, cette écriture phonétique du français est conçue pour ne jamais pouvoir fonctionner correctement. Le très mauvais choix de ses lettres la rend illisible pour le grand public, et l'inventaire des sons rendus avec cette écriture n'a même pas été fait correctement.

On a adopté par la ruse un outil fait de toute évidence pour ne pas marcher ? Qu'importe ! Pour camoufler l'escroquerie, l'alphabet en question est habillé par la désignation prestigieuse API : alphabet phonétique international. Sans aucune explication ni débat, on le ressortait des tiroirs poussiéreux où il avait été oublié après son invention, à la fin du dix-neuvième siècle par quelques professeurs Nimbus.

Sur Wikipédia, vous ne risquez pas de trouver la moindre critique à son sujet, ni la moindre mention de la « bataille des alphabets ». En revanche, Google vous sort sans problème :

« Interdiction de l'API demandée au ministre pour nos écoles, lycées, collèges » (doc d155 du POLYCOP ORTOGRAF 2010)

ou encore :

« Bataille des alphabets : AFF contre API : la comparaison qui accuse »

ou encore les deux premiers textes écrits avec l'alphabet phonétique français AFF: le premier,  et   le deuxième

 

Suite à cette adoption honteuse mais officielle de l'alphabet API, certains dictionnaires vous indiquent la prononciation normale du français de la manière suivante : 

chanson   [ ʃ ɑ̃ s ɔ̃ ]                       le poteau  [ l ə    p ɔ t o ] 

le chemin  [ l ə    ʃ ə m ɛ̃ ]             pinson  [ p ɛ̃ s ɔ̃ ]   

moulu [ m u l y ]                           zoomer  [ z u m e ]

le jugement  [ l ə    ʒ y ʒ m ɑ̃ ]      le houblon     [ l ə    u b l ɔ̃ ]

Pour ne prendre qu'un exemple, avec cet outil de goujats, les prononciations nettement différentes utilisées pour « des paix séparées », et pour « des pets séparés » sont confondues derrière une seule et même écriture :

[ d e     p ɛ    s e p a r e ]

Cette confusion de deux prononciations normales nettement différentes derrière une même écriture phonétique du français utilisée le plus officiellement du monde confirme une analyse donnée par ailleurs dans un article intitulé :« C'est une gestion complètement godiche de la langue française qui est la cause de son déclin »

c'est par exemple sur lesite makyavel 2013

 

C – Ce qui va se passer quand l'orthographe et la grammaire françaises ne seront plus gérées par des voyous

 

1°) Quand l'orthographe et la grammaire française ne seront plus gérées par des voyous, les écritures entre crochets ci-dessus seront remplacées respectivement par les graphismes suivants:

f398-d01-5p-2-colones-dessin-pdf.jpg

 

La différence entre les prononciations normales pour « des paix séparées », et pour « des pets séparés » est cette fois bien rendue par une différence entre les orthographes phonétiques. Elles deviennent respectivement :

 

[ d é     p ê     s é p a r ées ]

et

[ d é     p ɛ     s é p a r é ]

 

La suite du scénario de la réforme coule de source :

 

2°) grâce à l'abandon de l'API, outil adopté officiellement pour la bonne raison qu'il ne pourra jamais marcher correctement, le public le plus large disposera de l'outil le plus commode qui soit pour connaître la prononciation normale de n'importe quel mot de manière rigoureuse et nuancée.

Un coup d'arrêt sera ainsi donné facilement à la déliquescence de la prononciation. Premier avantage.

 

3°) deuxième avantage : le système d'écriture en question, appelé « système alphabet-U-AFF », ou "alphabet-U (universel) pourra immédiatement être utilisé dans des méthodes d'apprentissage de la lecture avec la méthode syllabique. Voir le mini-tract intitulé :

« Utilisez l'écriture Alfograf avec vos enfants »

C'est dans lepolycop Ortograf 2010

 

4°) troisième avantage : ces nouvelles pratiques n'apporteront aucun risque de déstabilisation des usagers, parce que l'orthographe actuelle sera intégralement conservée en attendant d'être remise au musée sans avoir subi le moindre bricolage.

Ce sera exactement le contraire de ce qui s'est passé avec la réforme de 1990, dite réforme Rocard, dont les auteurs savaient d'avance qu'elle ne réglerait rien. Voir : « l'orthographe : la vieille voiture et les charlatans »

 

5°) quatrième avantage : une fois que l'usage de la nouvelle orthographe se sera généralisé, la simple lecture de n'importe quel mot découvert au hasard des informations données sous la forme écrite donnera automatiquement sa prononciation normale exacte, ce qui n'est pas le cas avec l'orthographe actuelle.

Et bien sûr, inversement, la simple connaissance de la prononciation normale d'un mot fera automatiquement connaître son orthographe.

On pense à un raccourci célèbre de la pensée de l'époustouflant Paul Guth, Vaillant Défenseur de l'Orthographe devant l'Eternel :

Cinquante fautes par page dans la meilleure copie d'une classe ! (…) Heureusement que notre orthographe est un des exercices les plus vigoureux de musculation de l'esprit !

Les français redécouvriront ainsi une évidence qui leur a été cachée depuis quatre siècles par les détenteurs du savoir : une écriture phonétique rigoureuse contient exactement la même information que le message oral correspondant, donc, elle ne peut en aucune sorte occasionner un appauvrissement de la langue

 

D – Conclusions

 

1°) Au final, la réforme nécessaire pourra donc être adoptée sans problème au terme d'une coexistence entre l'ancienne et la nouvelle orthographe dont la durée reste à définir.

Pour une vue élargie sur les avantages véritablement sociaux qui découleront de cette réforme, voir par exemple :

« Orthographe et santé : l'exploitation intellectuelle nuit gravement à la longévité », une page

 

2°) Le gouvernement qui prendra l'initiative de plancher sur l'organisation concrète du processus de réforme peut être assuré qu'il en tirera un regain de popularité.

Le lobby des marchands de béquilles de l'échec scolaire peut toujours nous jouer le coup du bras de fer avec le gouvernement tant que ce cinéma se joue en petit comité, mais son autorité serait immédiatement anéantie s'il s'opposait publiquement à un projet de réforme  qu'il n'a plus le pouvoir de cacher ni de dénaturer.

Dès le premier signal du gouvernement qui voudra bien franchir le pas, le public enfin correctement informé verra dans cette initiative une première réponse crédible à la fausse fatalité d'un déclin programmé par une bande de voyous

Michel Rocard, dans la réforme ratée de 1990 qui porte son nom et qui lui a été extorquée par les mêmes marchands de béquilles de l'échec scolaire (l'AIROE de Nina Catach et Philippe Cibois), n'avait pas cette chance. Voir le tract : « l'orthographe, la vieille voiture et les charlatans », dans le POLYCOP ORTOGRAF 2010

 

Pour info, voir sur le site Makyavel 2013, à la date du 22 octobre 2012 :

« Lettre ouverte adressée au ministre Vincent Peillon : le moment est venu d'actualiser l'alphabet et de refonder l'orthographe »

 

A côté de la piste d'une réforme qui serait décidée par le gouvernement, il en existe deux autres qui mènent également à l'indispensable mutation de l'orthographe, ou, si l'on veut, au gué soi-disant infranchissable mais qui sera simplement franchi d'un bond quand on le voudra.

3°) la première piste alternative, c'est la multiplication d'écritures préphonétiques, faisant appel aux nouvelles lettres de l'alphabet-U, dans les divers affichages publics et les enseignes commerciales.

On a là des possibilités de créations d'états de faits propres à narguer et à défier à la fois tous les blocages de l'appareil-pédago-marxiste de l'Education Nationale et ceux de son fameux complice le soi-disant « adversaire capitaliste »

Voir par exemple l'article intitulé :

« publicités préphonétiques et prononciation soignée du français »

ou encore :

« Publicités préphonétiques: les fleurs pour le dire »

ou encore : « Dopons le Téléthon »

 

4°) la dernière et troisième piste pour le passage à l'ortograf, c'est le fait que, dans son propre intérêt, l'industrie informatique devrait logiquement adopter quelque chose qui ressemblera fort à l'alphabet-U (universel).

Précieux avantage en effet, cet alphabet universel permettra aux usagers une mise en oeuvre très facile de toutes les lettres propres à n'importe quelle langue utilisant l'alphabet grec ou l'alphabet latin, pour les besoins de la communication internationale.

Voir « alphabet gréco-latin universel » dans l'encyclopédie contributive Larousse en ligne

 

Ortograf-FR sites : 1°) http://alrg.free.fr/makyavel-2013/ 2°) Alfograf 3°) Ortograf chez free

4°) blog ortograf .nouvelobs 6°) mediapart LRG : http://www.mediapart.fr/blog/193651

doc f398 d01 janvier 2013

.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.