Le texte de Prof16 ou la leçon de morale d'un pédago-marxisme officiellement inconnu

Le texte de Prof16 ou la leçon de morale d'un pédago-marxisme officiellement inexistantpar Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson) La  pseudonymée "Prof16" intervenait activement sur le forum Education de France2, il y a quelques années.Prise au premier degré, c'était une enseignante active, convaincue, et, en toute modestie, efficace, se dévouant dans les classes des milieux défavorisés.Au second degré, la ressemblance entre ses propos et les bonnes intentions utilisées par la propagande officielle pour paver le chemin de l'enfer posaient bien des questions.Après avoir été qualifiée de « stakhanoviste par l'exemple », Prof16 a disparu du paysage. Il en a été de même de son petit chef d'oeuvre reproduit ci-après, intitulé « Halte aux ânerie sur les ZEP ». Sans doute était-il devenu compromettant dans un contexte de montée de l'esprit critique.

Le texte de Prof16 ou la leçon de morale d'un pédago-marxisme officiellement inexistant
par Ortograf-FR (Louis Rougnon Glasson)

 

La  pseudonymée "Prof16" intervenait activement sur le forum Education de France2, il y a quelques années.

Prise au premier degré, c'était une enseignante active, convaincue, et, en toute modestie, efficace, se dévouant dans les classes des milieux défavorisés.

Au second degré, la ressemblance entre ses propos et les bonnes intentions utilisées par la propagande officielle pour paver le chemin de l'enfer posaient bien des questions.

Après avoir été qualifiée de « stakhanoviste par l'exemple », Prof16 a disparu du paysage. Il en a été de même de son petit chef d'oeuvre reproduit ci-après, intitulé « Halte aux ânerie sur les ZEP ». Sans doute était-il devenu compromettant dans un contexte de montée de l'esprit critique.

Heureusement, la naïveté de l'époque a valu à ce texte d'être cité pour ses vertus édifiantes sur le blog Ortograf Nouvelobs, grâce à quoi il a été sauvegardé (mai 2007).

Le commentaire élogieux qui le suit sur ce blog montre le degré de « finlandisation » obtenu par les pédago-marxistes, avec la secrète et solide complicité de leur soi-disant « adversaire capitaliste »

 Halte aux ânerie sur les ZEP !

( texte posté par "prof16" sur le forum éducation de France2 le 9 mai 2007.)


Circulent régulèrement des âneries sur les Zep.

Il faudrait les supprimer.

Elles seraient créatrices des inégalités.

Elles colleraient de méchantes étiquettes sur les élèves.

Elles seraient parfaitement inefficaces.

Et quoi encore???

Comme je n'ai, de ma vie, qu'enseigné en Zep ou lycée 'difficile', comme je ne crains nullement les classes les pires, et comme j'ai eu affaire plus souvent qu'à mon tour 'aux racailles' qui font peur aux braves gens, je me sens autorisée à parler aussi du sujet. 

Les Zep ne créent pas l'échec. 
Elles contrent comme elles peuvent l'échec programmé. 

On va au sauvetage - on récupère les élèves un par un - et si on n'arrive pas à récupérer tout le monde, le fait est qu'on récupère l'énorme majorité des élèves qui entrent en classe. 

On leur permet de rêver à d'autres métiers que dealers ou p.utes ( en l'occurrence, la belle langue serait une insulte à ce que sont les vies des petites amenées à ça). 

Les Zep croulent sous les manques de moyens. Les Zep ont les pauvres livres récupérés on ne sait où, dont les pages tombent.

Les Zep ont des classes surchargées, et oui, pour pouvoir avoir quelques classes à effectifs réduits ( pour les terribles des terribles ). 

Les Zep ont les plafonds qui tombent et les peintures qui s'écaillent. 

Les Zep ont des élèves battus par leurs parents. Abandonnés trois semaines. Laissés à l'abandon, laissés à eux-mêmes, ils ne regardent pas la télé et ne jouent pas trop aux jeux vidéos. 

Les Zep ont des élèves dont les mamans sont femmes de ménage et qui viennent vous expliquer qu'elles ne peuvent pas aider leurs enfants. 

Les Zep ont des élèves dont les parents n'ont pas fait d'études. 

Les Zep ont des élèves dont les familles n'achètent jamais de livres. 

Et alors? 

Il faudrait le même traitement pour tous???? 

Il faudrait insulter ces familles? Leur reprocher de ne pas être des gens biens et cultivés? 

Il faudrait prendre tous ces mômes et les mettre dans des foyers? Qui a déjà travaillé avec des mômes mis en foyer? 

Qui peut témoigner de leur bonheur, à ces mômes placés? 

Les Zep ont des gens qui apprennent à devenir enseignants et c'est la meilleure école possible.

Les Zep ont des profs qui restent parce qu'ils savent ce qu'ils font là. 


Et qui se moquent des querelles pédagogiques - on fait ce qui marche, et le fait est que la pédagogie de Meirieu marche en Zep, avec les terribles des terribles - parce qu'on n'a pas de programmes, qu'on a peu d'élèves et qu'on a du temps avec eux. 

Cela arrive trop tard dans une vie, c'est tout. 

Qu'il y ait des sottises dans la pédagogie moderne, c'est une évidence. Qu'il y ait une prétention effroyable dans l'enseignement actuel du français, c'est une évidence aussi. 


Ce qui est aussi évident, c'est qu'obliger les enseignants à réfléchir à leurs notations, à leurs cours, c'est bien. C'est indispensable. 

Et si les Zep peuvent servir aux profs à comprendre que tout le monde n'adore pas les livres et la culture, et que c'est là qu'il faut être inventif et passionné, et bien tant mieux et qu'on fasse 'stage de Zep' pour tout le monde, ça changera la donne. 

Mais qu'on ne les supprime pas. 

Qu'on les aide. Qu'on leur donne ce qu'on leur a promis. Qu'on comprenne ce qu'elles sont, et, si on est sérieux et employé de l'EN, qu'on cesse cette guerre imbécile entre modernes et anciens, il y a des poutres dans tous les yeux, quand on regarde bien. Et pour ces mômes-là, ceux qui ont besoin de leurs profs, il ne faut pas de politique, de guerres pédagogiques, il faut aller à ce qui marche, sans se planter dans des ornières, quelles qu'elles soient. 

Voilà mon coup de gueule du jour, sur les seuls bahuts qui ont vraiment du prix à mes yeux, parce que là on sait pourquoi on est prof.

 

Une trace de ce fil de discussion est encore visible sur le forum Education de France2 :

«  Il faut sauver la mémoire du soldat  PROF16 »

http://forums.france2.fr/france2/Education/memoire-prof16-soldat-sujet_10406_1.htm

Autre article :

« Interrogations sur Prof16, stakhanoviste par l'exemple »

http://www.alfograf.net/ortograf/images/tract/f069-b06-3p-interros-sur-prof-16-stakhavov-tract.pdf

 

Ortograf-fr, F-25500-Montlebon tél: +(33)(0)3 81 67 43 64 louis.rougnon-glasson(à)laposte.net sites: 1°) alfograf 2°) ortograf nouvelobs 3°) ortograf chez free 4°)  blog mediapart louis rougnon glasson

doc f500-d06 juin 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.