Louise N
Politologue et vidéaste engagée
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 mars 2022

Présidentielle 2022 - N'oublions pas les jeunes !

À chaque élection, des millions de jeunes gens sont systématiquement empêchés d’exprimer leurs aspirations politiques dans les urnes à cause de leur âge. Et si en 2022, la moindre des choses, ce serait de ne pas voter contre eux?

Louise N
Politologue et vidéaste engagée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En 2022, on compte plus de 2,55 millions de personnes entre 15 et 17 ans en France. © Sipa

TRIBUNE - Lors de l'élection présidentielle de 2012, j’avais 17 ans et donc je n'avais pas encore l'âge de voter. Le gouvernement qui allait déterminer les grandes orientations politiques du pays a été choisi sans moi. À un an près. C’est frustrant. Et c’est ce qu’il se passe à chaque élection : une cohorte de jeunes gens sont systématiquement empêchés d’exprimer leurs aspirations politiques dans les urnes.

Pourtant, ces jeunes gens ont beaucoup de choses à dire et ont la capacité d’articuler des opinions politiques précises. Les enquêtes montrent que, de manière générale, la jeunesse est de plus en plus tolérante, ouverte à l'immigration et au multiculturalisme, favorable à l'égalité entre les genres, à l'expression de la différence. Une tranche croissante de cette même jeunesse est de plus en plus favorable à la redistribution sociale, estime que certains secteurs ne devraient pas être soumis à la concurrence et à la compétition économique, que les travailleurs et les travailleuses devraient pouvoir décider des choix dans les entreprises, et qu'il est possible de construire une société plus coopérative et avec une meilleure répartition des richesses et du pouvoir. Si cette jeunesse est plus distante avec la politique électorale , elle s’est mobilisée sur les réseaux sociaux et dans la rue. Cela est particulièrement visible sur l’écologie et le climat.

Il y a évidemment une partie de cette jeunesse qui s’inscrit dans l’ethos libéral et capitaliste, ou dans celui de l’extrême-droite, mais elle ne saurait invisibiliser cette tendance de fond. Une tendance qui nous enjoint à porter un regard critique sur (1) l’idée que la société française serait en constante droitisation/extrême-droitisation et que (2) ce phénomène serait le souhait de la majorité de la population.

Voter pour Macron ou pour Le Pen, c’est mépriser les aspirations de cette jeunesse. Cette même jeunesse qui a tant souffert pour protéger ses ainés durant la pandémie (détresse psychologique et affective, solitude, précarité accrue, rupture scolaire…). Cette même jeunesse qui constitue l’un des publics les plus affectés par les politiques économiques néolibérales, que ce soit sur l’accès à l’emploi, au logement, aux services publics… Quand est-ce qu’on renvoie enfin l’ascenseur ?

Refuser de voter pour les programmes de brutalité sociale et économique portés par la droite et l’extrême-droite, c’est soutenir cette jeunesse qui n’a rien à y gagner et qui sera pourtant empêchée de s’exprimer dans les urnes. Refuser de voter pour la droite et l’extrême-droite, c’est cesser de protéger ce vieux monde qui refuse de mourir et qui freine l’émergence et l’affirmation de ce monde nouveau, que la jeunesse souhaite construire.

En 2022, j’irais voter (à gauche) pour plein de raisons. Et la solidarité envers tous les jeunes qui souhaitent un monde plus juste, plus démocratique, plus respirable et moins violent, en fait partie.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat