Ce soir nous avons gagné

Nous l'opposition aux programmes de Marine le Pen ET d'Emmanuel Macron, par nos refus de l'un ET de l'autre -en nous abstenant ou en votant blanc ou nul- avons fait plus -tant en voix qu'en pourcentages- que le lauréat, voire les deux finalistes réunis ! Le Président n'aura donc pas les coudées franches pour ...

Ce soir nous avons gagné.

Car ce soir, nous l'opposition aux programmes de Marine le Pen ET d'Emmanuel Macron, par nos refus de l'un ET de l'autre, en nous abstenant ou en votant blanc ou nul, avons fait plus -tant en voix qu'en pourcentages- que le lauréat, voire les deux finalistes réunis !

Le Président n'aura donc pas les coudées franches pour continuer la destruction des services publics, du Code du travail et du contrat de travail à durée indéterminée, de ce qui reste de nos acquis sociaux -que ce soit en matière de retraites, de Sécurité Sociale,  de durée légale du travail,  ...

Il n'aura pas de chèque en blanc pour poursuivre la déliquescence de nos institutions par l'usage des ordonnances ou du 49-3, de la grande vente aux enchères aux intérêts privés de ce qui reste de notre industrie, de notre patrimoine public,  des biens communs que sont l'air, l'eau et la terre.

Il ne pourra pas brader notre sécurité sanitaire, environnementale, il ne pourra jeter librement le principe de précaution.

Et tant d'autres choses encore ...

 

Il est temps de se mettre en chemin, pour ceux qui voudraient prendre le train en route, celui qui nous permettra de les construire enfin, ces jours heureux dont nous rêvons depuis si longtemps. Et pour cela, la première étape est la préparation des législatives, où nous pouvons faire un raz-de-marée si nous nous retroussons les manches, maintenant que nous avons pu faire la preuve de la justesse de nos analyses, de la cohérence de notre stratégie, de la fidélité à nos convictions, et de la démocratie de notre fonctionnement -dans le respect de l'identité de chacun.e de ceux/celles qui constituent la France Insoumise.

 

Merci Jean-Luc, merci Méluche, merci JLM  de t'être mis en chemin le premier ou l'un des premiers, pour que nous la crééions ensemble cette France Insoumise qui refuse de se plier aux diktats des puissants, qui affirme sa rébellion face aux injonctions paradoxales, doubles liens, ou autres jeux pervers, qui se dresse aujourd'hui debout, fière et entière

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.