LOZT
www.lozt.fr
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 déc. 2016

LOZT
www.lozt.fr
Abonné·e de Mediapart

De la mélancolie

LOZT
www.lozt.fr
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dürer - Melancholia © wikimedia

Mélancolie et Utopie sont les deux modalités inaugurales du littéraire. Ou encore : l'écriture est une pratique de la mélancolie. Ou encore : l'écriture est un processus d'émergence d'utopies. Ce qui n'est pas sans poser problème aujourd'hui. Quand on navigue au hasard, parmi les pages et les pages des médias sociaux et des blogueurs de tous ordre, geek ou non, on s’aperçoit combien la mélancolie ordinaire des intellectuels s’est diffusée (cette mélancolie des condamnés à l’inaction, les classes moyennes la connaissent bien) démocratisée au point de mettre en danger la notion même d’intellectuel comme classe distincte, au point qu’on les sent très nettement souffrir aujourd’hui du complexe de destitué (si jamais ce complexe existait dans les dictionnaires) : et tout comme il semble vrai aux lettrés d’aujourd’hui que la bêtise gagne chaque jour du terrain, par métamorphose des références, nous sommes maintenant si nombreux à savoir, à pouvoir savoir, à connaître sans pouvoir, que quelques soient les qualités techniques et artistiques des témoignages, il faut bien qu’une part de la littérature et de l’art d’aujourd’hui s’invente au hasard d’un code html ou une base de données. Certes, Burton ricanait déjà en son siècle : à une époque où il suffit que tout un chacun soit d’humeur à se gratter pour vouloir s’afficher et désirer célébrité et honneurs (…) nous publions tous, doctes et ignares… etc… On pourrait en faire reproche aujourd’hui et de la même façon aux publiés du web. Habitués confondant parfois et l’outil et la fin, adolescents qui vieilliront, fils et filles de professeurs, d’instituteurs, d’ingénieurs, d’employés, d’ouvriers ou de qui d’autres encore, tous publient, commentent, participent, parfois hallucinés, parfois obnubilés par leur propre impuissance à peser sur l’Histoire, cette Histoire qui se fait et qui continue de se faire, en dehors d’eux. Aux heures des vérités statistiques, personne d’entre nous n’échappe à ce sentiment d’impuissance, et chacun fait valoir son "impouvoir". On ricane collectivement. Car ce ne sont pas nos démocraties qui nous sauvent : nous pouvons battre le pavé, jamais ne perce le sentiment de possiblement peser sur la destinée humaine, quel que soit le jugement qu’on en ait. Des adrénalines de substitution se mettent en place, des divertissements étranges, massifs, des expériences artistiques anonymes, des littératures et des musiques de contrebande. Et peut-être que certains d’entre nous ne perçoivent-ils encore le monde que comme simple détail de ce qu’ils voient, « une mouche volante » : peut-être que la plupart ne viennent sur la toile que pour se divertir. Mais ils lisent aussi, apprennent continument, réagissent. Et si l’idée que le monde présent peut être considéré avec tristesse est une des caractéristiques natives de toute Utopie, alors il est possible qu’une Utopie diffuse se créé, là, en permanence, par mondes virtuels, par affinités, par contagion ou réverbération – sans voisinage – en déclinant bizarrement la philiae grecque, cette antique notion qui a fondé nos expériences de partage par le langage : l’amitié.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget
Journal — Gauche(s)
Congrès du PS : l’union avec les Insoumis en pomme de discorde
Derrière Olivier Faure, Hélène Geoffroy et Nicolas Mayer-Rossignol, trois équipes se disputent la direction du Parti socialiste. Mi-janvier, les adhérents les départageront sur la base de « textes d’orientation » aux stratégies bien distinctes.
par Fabien Escalona
Journal — Gauche(s)
Au PCF, l’opposition à Fabien Roussel fait entendre sa voix
Après un Conseil national tendu, le projet de la direction du parti communiste pour le prochain congrès n’a obtenu que 58 % des suffrages exprimés. Un appel signé par trente-cinq cadres critique une perte de boussole idéologique. Un événement, dans un parti aux habitudes légitimistes. 
par Mathieu Dejean
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
L’art nous empêche-t-il de construire un monde meilleur ?
L'art peut-il être un outil politique pour surmonter les crises environnementales et sociales que nos sociétés traversent ? A-t-il vraiment le pouvoir de créer de nouveaux récits pour amener une mutation profonde et nécessaire ? Non. Car dans un monde profondément individualiste, l'art est fondamentalement du côté des forces réactionnaires.
par Sébastien Piquemal
Billet de blog
Sans couronne se relever
Au cours de sa formation théâtrale, Suzanne de Baecque répond à un travail d’immersion en s’inscrivant au concours de Miss Poitou-Charentes. Avec Raphaëlle Rousseau pour complice, elle narre son expérience à partir des coulisses, observant ses concurrentes, les racontant pour mieux donner naissance à « Tenir debout », docu-fiction entre rire et larmes, premier spectacle magnifique.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Avec Francesca Woodman et Vivian Maier, « Traverser l’invisible »
Chacune à sa façon, les deux photographes, comme l'écrit Marion Grébert, « ont mené leur existence en échappant à la moindre possibilité d’être saisies. »
par Jean-Claude Leroy
Billet de blog
Jean-Charles Richard et autres héros du jazz
Sur l’album L’Étoffe des Rêves, le saxophoniste Jean-Charles Richard converse avec le pianiste américain de jazz Marc Copland. La vocaliste Claudia Solal et le violoncelliste Vincent Segal les rejoignent. L’entente des deux leaders, le talent apporté par leurs renforts, façonnent un univers harmonique enchanteur. Et délivre, cet automne, un concert réel comme un songe.
par BRUNO PFEIFFER