l

petites questions pleines de ressources en fin d'une ITW radio avec un ex premier ministre

Observation d’un effet de manchette

 

Ce mercredi 7 avril , en zappant de France Culture à France inter autour de 8h 50, je tombe sur une question apparemment anodine mais profonde de Lea Salamé à Edouard Philippe en conclusion à une ITW que je n’ai donc pas écoutée.

La question était : «  aujourd ‘hui quel type de bouton de manchettes avez-vous mis ? »

Petite hésitation de l’ex-Premier…on sent qu’il explore comme un joueur d’échec toutes les possibilités de pièges que cette question sous-entend et répond : : « ...ils représentent une marque de bière que j’aime particulièrement…. »

Le choix était-il spontané ce matin dans sa salle de bain lorsque Monsieur Philippe s’est habillé ? on peut le croire, ne pensant pas qu’on attirerait son attention sur cet objet souvent camouflé, un peu désuet mais demeurant un signe d’élégance, de classe, au sens de « la classe » . Ou bien était-ce un choix mûrement réfléchi qui enverrait comme message à l’observateur fin dont il espérait qu'il serait entouré :  je suis un homme du peuple, j’aime la bière, j’honore les cadeaux que l’on me fait, et en même temps je montre mon appartenance à l’élite, à la classe dirigeante, j’envoie à ceux qui règnent sur l’économique un message parallèle, le luxe c’est la France , l’élégance, c’est l’apanage d’une classe sociale, qu’il faut maintenir dans sa position actuelle, « quoi qu’il en coûte… ». …ça fait étrangement penser à «  Ni…ni » ou à « Et..et » 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.