Lucas Peltier-Séné
Etudiant en Histoire et en Arabe.
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 mars 2021

Nous sommes la génération doublement sacrifiée: le besoin d'Ecologie Sociale

«Peur du lendemain, par la faim, et peur des lendemains, les nôtres, pour notre avenir». Discours sur notre jeunesse et sur la nécessité de s'emparer de notre résilience.

Lucas Peltier-Séné
Etudiant en Histoire et en Arabe.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous sommes la génération doublement sacrifiée.

Ce 19 mars, nous avons marché. Et aujourd'hui, nous paraderons de nouveau. Nous, la jeunesse, pour notre avenir. Pour notre Résilience, commune mais diverse.

Notre génération est aujourd'hui dévastée. Dans la 6e puissance économique mondiale, 2nde à l'échelle européenne, et dans une des Unions les plus abouties, les files alimentaires s'allongent, l'angoisse du lendemain s'épanouit, l'isolement et l'exclusion sociale sévissent.

Peur du lendemain, par la faim, et peur des lendemains, les nôtres, pour notre avenir.

Nous, la jeunesse mobilisée, avons la démonstration même que ce ne sont pas les hauts-revenus d'un pays qui prouvent son efficacité sur le plan social et environnemental, mais bien la redistribution de ces revenus. Nous sommes les habitant-es d'un pays riche, mais si peu solidairement humain envers ses enfants, si divers que nous sommes. Pensons à nos frères et sœurs étudiant-es étrangér-ères qui doivent dorénavant payer leurs frais d'inscription, qui connaissent une violence administrative et légale que nous expérimentons déjà lorsque nous recherchons de l'aide ou des ressources. Pensons aux peuples-frères, qui, confrontés aux ravages climatiques et environnementaux seront condamnés très prochainement à la peine capital qu'est l'Exil.  Souvenons-nous de nos adelphes qui ont déjà dû subir ce supplice dans les zones de guerre et de crises perpétuelles gérées en sous-main par l'Occident et l'Argent, les Dictateurs et les violents.

Souvenons-nous de cette année qui nous a été volée, broyée, par des logiques capitalistes, libérales et individualistes, alors que cette pandémie venait de prouver les limites biologiques, écologiques et sociales de ce système.

C'est dorénavant à nous d'investir les espaces, d'élever la voix. Soyons sur tous les fronts. Pour un avenir écologique et social -- voire écosocialiste.

Nous sommes une génération doublement sacrifiée. Sur le plan social et écologique.

Nos aïeux nous ont emprunté les terres sur lesquelles nous vivons aujourd'hui. Regardez ce que leurs dirigeants en ont fait. Regardez ce que les puissants en font encore aujourd'hui. Nous, nous le savons: le Vivant ne nous appartient pas. Mais son avenir qui est aussi le nôtre, nous le contrôlons.

Luttons pour réformer le pouvoir. Dans le même temps luttons pour créer une alternatives aux institutions sourdes.

A la fois rebâtissons notre République Sociale et faisons d'elle l'aboutissement Écologique et Démocratique auquel nous aspirons, et dans le même temps soutenons les initiatives autogestionnaires et écologistes: Z.A.D., occupations de terres, appels des collectifs et syndicats blocages, grèves...

Imposons-nous. La convergence, c'est nous.

Souvenons-nous de nos luttes. Nous avançons. N'oublions pas de mobiliser tous les moyens qui sont à notre portée: diversité des tactiques, recours au droit de vote, actions démonstratives, révolte...

Ne laissons pas ces incapables mener le Vivant vers l'écocide total.

Vive la lutte, le commun, la jeunesse et le Vivant.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal
Verlaine Djeni, le drôle d’« ami » de Marine Le Pen et Rachel Khan
La candidate du RN et l’écrivaine macroniste ont déjeuné ensemble au domicile de la première, en avril 2021. Les deux femmes ont été mises en relation par ce blogueur d’extrême droite, ancien militant LR, condamné pour détournement de fonds publics.
par Michel Deléan
Journal — Migrations
Un passeur algérien raconte son « business » florissant
En 2021, de nombreuses personnes ont tenté de quitter l’Algérie et rejoindre l’Europe par la mer, débarquant à Almeria, Carthagène ou aux Baléares. Dans le sud de l’Espagne, Mediapart s’est s’entretenu longuement avec un de ces « guides » qui déposent les « harraga » (exilés) en un aller-retour. 
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes