Les Balkany dans leur jus de Balkany

Des documents suisses laissent Patrick Balkany sans voix


Interrogée sur la villa Serena par le juge Van Ruymbeke en juillet 2014, Isabelle Balkany avait donné, la main sur le cœur,

des réponses que les dernières découvertes judiciaires font voler en éclats. Deux questions, deux réponses, deux mensonges.

   « Connaissez-vous cette villa ? », avait demandé le magistrat.
—   « Non », avait répondu Isabelle Balkany, par ailleurs première adjointe de la mairie de Levallois.
—   « Êtes-vous ou votre mari le bénéficiaire économique de cette société au Liechtenstein ? », avait insisté le juge.
—   « Non ».  

Sollicité, l’avocat de Patrick Balkany n’a pas souhaité nous répondre.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.