Lucie Delaporte
Journaliste
Journaliste à Mediapart

4 Billets

1 Éditions

Billet de blog 6 nov. 2017

Violences sexuelles: le JDD en pleine schizophrénie

L’hebdomadaire qui publiait ce dimanche une tribune appelant le président à se saisir de la question des violences faites aux femmes, laissait paraître à quelques pages d’intervalle un édifiant article, monument de sexisme ordinaire.

Lucie Delaporte
Journaliste
Journaliste à Mediapart

C’est pratiquement une prouesse, un miracle dominical. Le Journal du Dimanche a, en effet, réussi le tour de force de faire coexister dans ses colonnes une tribune appelant Emmanuel Macron à se saisir de la question des violences sexuelles que subissent les femmes et un article sur le skipper de la Transat accusé de viol, charriant les clichés journalistiques les plus éculés dans ce type d’affaire.

Le titre « Imbroglio sexuel avant la Transat »(page 17) laisse entendre, pour commencer, qu’il s’agit d’une bien sombre affaire. Les faits au moment où le JDD narre cette histoire sont pourtant assez simples: un skipper qui devait prendre le départ ce dimanche de la Transat Jacques Vabre est soupçonné d’avoir violenté et violé une jeune femme.

Où est donc « l’imbroglio » ? Certes, comme le rapporte le journaliste, les pompiers ont bien été appelés par une femme en détresse « frappée au visage », présentant « plusieurs côtés cassées » et expliquant avoir été contrainte de pratiquer une fellation au skipper. Mais voilà, l’affaire se complique pour le JDD dans la mesure où, selon les premiers éléments donnés par la police « les deux se connaissaient et, exploitation des téléphones à l’appui, la jeune femme se serait montrée très entreprenante ».

Comment une femme peut-elle accuser quelqu’un de viol alors qu’elle s’est montrée « très entreprenante » par texto, s’interroge entre les lignes, le fin limier du JDD. Une version à peine plus subtile du « Mais elle portait une mini-jupe ». Quant au visage tuméfié et aux côtes cassées de la victime, ils sont sans doute à rapporter à une relation un peu trop passionnelle. Du genre de celle qui peut advenir entre personnes qui « se connaissent ».

Le journaliste spécialisé en fait divers et qu’on pourrait espérer un peu au fait du droit, se contorsionne pour ne par parler de viol. Le skipper se retrouve ainsi « soupçonné d’agression sexuelle - un délit - alors qu’une fellation forcée relève bien du viol, ce qu’il rappelle finalement mais presque à contre-cœur(« Des faits qui, s’ils sont avérés, peuvent être qualifiés de viol »).

Si le journaliste, que le témoignage de la jeune femme laisse visiblement circonspect, redouble de conditionnels et de précautions pour rapporter son témoignage, c’est qu’un doute l’assaille. Violer une jeune femme « avant la Transat », est-ce bien crédible ? Ce timing ne laisse-t-il pas plutôt imaginer qu’il s’agisse d’une sinistre machination pour éliminer un concurrent ? Aucun élément ne vient étayer un tel soupçon mais qu’importe. La vraie inquiétude de notre fait-diversier du dimanche est bien celle-ci, résumée dans la chute du papier : « Est-ce que Fahad Al-Hasni, qui devait être épaulé par le Français Sidney Gavinet, pourra prendre le départ de la Transat Jacques Vabre prévu à 13H35 ? ».

Telle est bien la question. Il serait quand même bien triste qu’une obscure histoire de gonzesse, qui plus est « entreprenante », prive un de nos compatriotes d’un bel exploit sportif.

L’exploit journalistique, lui, méritait d’être salué.

PS: Dimanche soir, le site du JDD préférait reprendre une dépêche AFP pour expliquer que le skipper accusé de viol avait été mis en examen et placé en détention provisoire. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie
Le courage des Afghanes face aux talibans : « Manifester est bien plus risqué qu’il y a un an »
Un an après leur retour en Afghanistan, les talibans ont mis au pas et invisibilisé les femmes et, pour elles, manifester est de plus en plus risqué, comme on l’a vu ces derniers jours. Entretien sur ce sujet mais aussi sur la grave crise sociale et économique que traverse le pays, avec Hervé Nicolle, codirecteur du centre sur les migrations Samuel Hall.  
par François Bougon
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm