Lucie Delaporte
Journaliste
Journaliste à Mediapart

4 Billets

1 Éditions

Billet de blog 21 sept. 2019

Mediapart blacklisté par la Manif pour tous

La Manif pour tous a refusé d’accueillir Mediapart pour l’université de rentrée de «Marchons enfants» qui a lieu ce 21 septembre à Port-Marly (78). L’événement était officiellement «ouvert à tous». Un boycott qui en dit long sur ce qu’est ce mouvement.

Lucie Delaporte
Journaliste
Journaliste à Mediapart

« Cela ne va pas être possible ». Ce vendredi, la responsable presse de la Manif pour tous nous passe un coup de fil plutôt embarrassé. Le lendemain, nous devions nous rendre aux aurores à Port-Marly(Yvelines) pour assister à l’université de rentrée de « Marchons enfants », le grand raout des opposants à l’ouverture de la PMA. « Nous allons vous rembourser », tient d’emblée à préciser l’attachée de presse, plutôt mal à l’aise.

Après avoir fait une demande d’accréditation sur le formulaire de contact presse de la Manif pour tous en début de semaine – restée sans réponse – le journal avait accepté de payer son écot- 39 euros- pour que je puisse participer à cette journée de débats, présentée aussi comme un moment de préparation pour la grande manifestation du 6 octobre. Car, après tout, le site précisait bien que « le samedi 21 la journée est ouverte à tous de 10 heures à 23 heures ».

Mon billet nominatif était imprimé et j’attendais juste que me soit communiqué - au dernier moment - le lieu précis des festivités.

Et puis, la douche froide.

« C’est une réunion de travail », avança pour commencer l’attachée de presse alors que je lui rappelais la mention « ouverte à tous » figurant sur les affiches de la manifestation. « Mais il y aura bien des journalistes ? », m’enquérais-je. « Oui… ». Mais des journalistes triés sur le volet manifestement.

« Vous comprenez que vous m’empêchez de faire mon travail », protestais-je. La jeune femme au téléphone promis de se renseigner et de me rappeler.

Un nouveau refus m’est signifié vendredi dans l’après-midi, avec, cette fois un autre argument.

« Vous vous êtes inscrite comme participante, ce n’est pas très agréable », m’explique-t-on. J’explique à nouveau avoir envoyé une demande d’accréditation restée lettre morte. Et que n’ayant à aucun moment dissimulé mon identité, il est ridicule d’imaginer que j’ai voulu jouer les infiltrés dans une réunion ouverte au public. Le refus est, cette fois, définitif. « Nous ne pourrons vous accueillir », me dit-on poliment.

Ma déception fut grande car l’affiche était belle. L’université de rentrée de « Marchons enfants » qui regroupe selon leur site « une vingtaine d’associations » avait annoncé « un débat exceptionnel » sur le thème « Transhumanisme, biotechnoilogies, robotique… l’histoire est-elle écrite ? ». Le médecin médiatique Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo et qui pense que les inégalités sociales s’expliquent par les inégalités génétiques devait débattre avec et la philosophe et essayiste Bérénice Levet, connue pour vouloir « libérer les femmes du féminisme ».

Etait aussi annoncée la philosophe Chantal Delsol, qui considère que le mariage pour tous est le signe du nihilisme de nos sociétés et que les migrants « avant d’être une richesse, sont une menace culturelle ».

L’avocat d’extrême droite Gilles-William Goldanel devait aussi éclairer la journée de ses lumières en matière de bioéthique. Alliance vita devait aussi dépêcher sa « directrice des études », Blanche Streb pour cette grande journée au slogan explicite : « Liberté, égalité, PATERNITÉ ».

Ce sera donc sans nous. Aujourd’hui, dans le paysage politique français, seul le Rassemblement national boycotte des journalistes en fonction de leur ligne éditoriale. Que la Manif pour tous, qui avait acquis le statut de parti politique en 2015, sombre dans de telles dérives, en dit long sur la nature de ce mouvement.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat