Lucien Atencia
Abonné·e de Mediapart

226 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 nov. 2021

Ce week-end, en Corrèze, le candidat du PS, c'était François Hollande.

Répétant à tout bout de champ : "Anne Hidalgo est social-démocrate".

Lucien Atencia
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Anne Hidalgo est prisonnière du choix fait par son parti qui se refuse à admettre que la social-démocratie connaît une profonde crise dans le monde.

En France, elle lui interdit d'envisager sérieusement la gagne pour la deuxième fois consécutive à l'élection présidentielle, la plus importante pour nos concitoyens.

Anne Hidalgo, parce qu'elle est la maire de Paris, a été choisie pour passer ce tour de chauffe et porter le fardeau. Consciente de ses handicaps, elle a d'abord tenté de changer de costume et de se présenter comme une provinciale écologiste, dans un pré, parmi un troupeau de vaches et en faisant du vélo.

Telle n'était pas l'ambition des éléphants de son parti qui eux voulaient s'efforcer de sauver ce qu'ils croyaient pouvoir encore l'être de cette social-démocratie moribonde.

En Corrèze, c'était François Hollande qui était le candidat du PS, répétant à tout bout de champ : "Anne Hidalgo est social-démocrate". Le pire des boulets à traîner, incarné par le pourfendeur de la finance qui avait installé à l'Elysée la créature de cette dernière.

Ce n'est pas à la France et aux Français qu'il pensait mais à son avenir et à celui de sa formation politique. Jusqu'à faire courir de gros risques à la maire de Paris, lors des prochaines élections municipales.

Ce même dimanche, Arnaud Montebourg est venu compléter la métaphore du canard auquel on a coupé la tête avec sa saillie directement issue du magasin des horreurs de Z. Je vois dans cette mélasse quelques similitudes avec ce que connaît mon parti, le PCF et aucune perspective pour les femmes et les hommes qui ont conservé les valeurs progressistes au plus profond d'eux mêmes. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal — Médias
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Migrations
Dans le sud de l’Espagne, ces Algériens qui risquent leur vie pour l’Europe
En 2021, les Algériens ont été nombreux à tenter la traversée pour rejoindre la péninsule Ibérique, parfois au péril de leur vie. Le CIPIMD, une ONG espagnole, aide à localiser les embarcations en mer en lien avec les sauveteurs et participe à l’identification des victimes de naufrages, pour « soulager les familles ».
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille