Lucien Atencia
Abonné·e de Mediapart

259 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 déc. 2021

Une proposition communiste donc d'intérêt commun.

Martin Blachier, depuis le début de l’épidémie, est un des rares épidémiologistes qui prône la recherche de l’immunité naturelle grâce à la circulation du virus. Quand Emmanuel Macron fit son fameux pari de janvier 2021, contre l’avis du Conseil scientifique, Martin Blachier fut le seul à le soutenir.

Lucien Atencia
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Sur ce même blog, j'écrivais le 28 aôut dernier, que l'épidémiologiste Martin Blachier déclarait qu'Emmanuel Macron, en janvier "avait sauvé des dizaines de milliers de vies". J'ajoutais que "ce n'était pas l'opinion du regretté professeur Axel Kahn".

Le même professeur, sur LCI, face à David Pujadas, a précisé qu'à Noël, le pic de l'épidémie serait dépassé, que l'on serait dans sa décrue et donc que la dramatisation du pouvoir sur cette date avait un caractère artificiel.

Martin Blachier, depuis le début de l’épidémie, est un des rares épidémiologistes qui prône la recherche de l’immunité naturelle grâce à la circulation du virus.

C’est le choix qu’avait fait la Suède au départ puis elle l’a assez rapidement abandonné, devant la multiplication des cas graves.

Il est le seul recours des pays pauvres qui ne disposent pas de vaccins. Quand leur population est jeune, comme en Afrique du Sud, il ne se traduit pas par l’explosion de formes graves mais favorise l’émergence de variants. La propagation du dernier s'étend dans le monde entier, ce qui est une loi du genre que n'est capable d'arrêter aucun mur.

Quand Emmanuel Macron fit son fameux pari de janvier 2021, contre l’avis du Conseil scientifique, Martin Blachier fut le seul à le soutenir. Il avait reconnu un changement de stratégie sanitaire du Président et son recours forcé à l’immunité naturelle face, à l’époque, à la pénurie de doses de vaccins.

Les commentateurs, occupés à dresser les louanges du génial président, n’en avaient dit mot. Pas ce blog, dès le pari présidentiel.

Aujourd’hui, la question se pose pour les enfants

On peut préférer le choix de l’immunité naturelle à la vaccination si l’on considère qu’ils ne risquent pas les formes graves. C’est ce que préconise l’OMS qui raisonne à l'échelle de la planète privée, dans trop de pays, de vaccination. Pour cause de recherche de profits des laboratoires pharmaceutiques.

Mais les formes graves, avec les variants, se multiplient chez nous chez les enfants d’autant plus qu’ils sont bien plus nombreux à être atteints que les adultes protégés, eux, par la vaccination. C'est un constat établi sur des millions de cas aux Etats-Unis et en Israël. Ce n'est pas une opinion.

Il intervient alors que les urgences pédiatriques sont déjà saturées par les maladies saisonnières et donc en grandes difficultés pour accueillir des enfants atteints de formes graves du Covid.

Le Président retarde le moment du choix, sans pour autant rejeter la vaccination des plus jeunes mais sans avancer la date des vacances. Les mamans et les papas peuvent ainsi continuer, par leur travail, à enrichir le capital privé.

A ce propos, je me permets de suggérer au candidat du parti communiste qui, marxiste, sait que seul le travail produit de la richesse, qu'il revendique pour ces parents, contraints par le Covid à rester auprès de leurs enfants car refusés à l'école,  le paiement de leurs salaires par des patrons qui toute l’année leur extorquent la plus-value produite par leur travail.

Une très bonne occasion communiste, c'est à dire dans l'intérêt de tous, de se distinguer, cette fois, de ses adversaires et concurrents.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Le maire écologiste de Grenoble fait voter l’autorisation du burkini sous les invectives
Lundi soir, malgré les pressions et après un conseil municipal interminable, Éric Piolle a fait adopter, sur le fil, un changement du règlement intérieur des piscines municipales. Les militantes qui se sont battues pour pouvoir porter le burkini reviennent, pour Mediapart, sur la genèse de leur combat. 
par Pauline Graulle et David Perrotin
Journal
Libertés fondamentales : Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal
À Bobigny, les manœuvres de l’académie pour priver des enseignants d’un stage antiraciste
La direction académique de Seine-Saint-Denis a été condamnée en 2020 pour avoir refusé des congés formations à des professeurs, au prétexte de « désaccords idéologiques » avec Sud éducation. D’après nos informations, elle a retoqué de nouvelles demandes en tentant de dissimuler, cette fois, ses motivations politiques. Raté.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre