Lucien Atencia
Abonné·e de Mediapart

213 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 oct. 2021

Mélenchon, l'obsession de toutes les composantes de la gauche et de l'écologie.

Je suis peut-être un esprit trop simple mais je ne comprends pas comment affaiblir une de ses composantes, et pas des moindres, redonnerait à notre camp l’attractivité qu’il a perdue auprès du monde du travail et de la culture.

Lucien Atencia
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je ne me gêne pas pour critiquer Jean-Luc Mélenchon ou mon député insoumis Alexis Corbière. Je viens encore de le faire sur les propos que ce dernier a tenus sur l'utilisation qu'a faite Samuel Paty des caricatures publiées par Charlie Hebdo.

Quant au député de Marseille, vouloir plaire à tout le monde sur un sujet aussi grave que la vaccination dans le pays de Pasteur ne saurait avoir mon approbation. Sur le nucléaire, si je suis en désaccord avec mon parti, je ne me range par pour autant derrière la position de Mélenchon, avec l'ambition première, certes la lutte contre le réchauffement climatique, mais dans la sécurité et sans laisser des héritages indélébiles aux générations futures. 

Il est vrai que je n’éprouve pas le besoin de le traiter de "gourou", ce que font volontiers mes camarades, mes arguments me suffisent.

Je n'ai eu besoin de personne pour condamner ses propos infamants et irresponsables contre le parti communiste.. Mais j’ai aussi lu le rapport de Pascal Savoldelli devant le conseil national de ce dernier, au lendemain des dernières élections législatives, dans lequel, bien avant ces propos de Mélenchon, notre candidat à deux élections présidentielles, notre allié pendant dix ans, est devenu, du jour au lendemain, le « gourou » à abattre.

Cela m’a rappelé un autre choix, celui de la rupture avec la stratégie du programme commun, puisque les résultats électoraux, toujours eux, nous montraient qu’elle ne nous favorisait plus. De toutes les façons, en politique, la faute, c’est toujours celle des autres.

C’est ainsi que comme mon parti, les autres composantes de la gauche et de l’écologie ont fait de l’élimination de JLM un de leurs objectifs prioritaires. Elles le disent publiquement. C’est dire le niveau de leurs ambitions pour les prochaines échéances électorales et pour le pays.

Je suis peut-être un esprit trop simple mais je ne comprends pas comment affaiblir une de ses composantes, et pas des moindres, redonnerait à notre camp l’attractivité qu’il a perdue auprès du monde du travail et de la culture.

Plutôt que de courir derrière l’extrême droite, la droite et le télé-président, ces composantes feraient bien mieux, par la qualité de leurs projets respectifs, de tenter de regagner les électeurs qu’elles ont perdus en continuant de les dégoûter de la politique.

Je ne reproche pas à JLM de ne pas être communiste. Je m’en étais aperçu. Mais ça tombe bien, il ne le revendique pas.

Je ne lui reproche pas non plus d’avoir quitté le Parti socialiste avec une argumentation que mes camarades communistes utilisent bien souvent et encore dans l’actuelle campagne électorale, sauf Fabien Roussel.

Peut-être pense-t-il encore aux élections municipales, départementales ou régionales.

Je ne parle pas des élections législatives qui ne sont conçues que pour amplifier le résultat de l'élection présidentielle au seul profit de son vaiqueur. Pour renforcer son pouvoir pesrsonnel contre celui du Parlement.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Traitements contre le Covid-19 : précipitation et prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.