"L'AFFAIRE JULIEN"- SCANDALE DANS LES TRIBUNAUX DE COMMERCE

Lettre signalant la ponction meurtrière faite à l'Economie Française par un réseau du type mafieux inséré dans les Tribunaux de Commerce (pdf, 0 B)« L’AFFAIRE JULIEN » SCANDALE DANS LES TRIBUNAUX DE COMMERCE

Ou Comment s’Enrichir en Détruisant l’Industrie Française

 

I)- Introduction (résumant les importantes implications politico- financières)

 

Pour commencer, je me présente, Ingénieur retraité, ancien Inspecteur des Installations Nucléaires de Base. Je reconnais que j’ai malheureusement, été surtout obnubilé toute ma vie, par les domaines scientifique et technique, et milité pour le développement de la mécanique industrielle…Donc un peu naïf pour tous les autres domaines...

 

En 1998, mon neveu Julien, DAF (Directeur Administratif et Financier) dans une petite société fonctionnant apparemment bien, a vu celle ci mise en règlement judiciaire et a été licencié par l'Administrateur Judiciaire.

Naturellement, je me suis intéressé à ses problèmes... et j’ai, à ma grande surprise, découvert pour la première fois, nos fameux tribunaux de commerce, exception française.

 

Il s’agit d’une toute petite affaire, mais tellement révélatrice de dysfonctionnements, quasi impensables pour le citoyen ordinaire que je suis;  Nous avons rencontré des gens imbus d’eux même, méprisants et utilisant tous les moyens limites de la loi pour s’enrichir sans vergogne,…Cette attitude, assurée par un sentiment d’impunité tellement ahurissant, qu’il leur a fait faire d’énormes « boulettes », que nous enregistrions méthodiquement ;  Ainsi, ils se sont pris les pieds dans le tapis pour essayer de s’en sortir et nous ont dévoilé un bon paquet de leurs magouilles opérationelles...

Je peux vous assurer, dès le départ, que nous sommes parmi les rares personnes à avoir «tenu tête» à ces réseaux du type mafieux, en retournant leurs propres méthodes contre eux mêmes (confirmé par un Arrêt définitif de la Cour d’Appel de Versailles après des péripéties rocambolesques) et sommes même arrivés à les faire payer ; Car pour les grosses affaires, ce réseau est réellement blindé. Comme les gangsters, « Ils » peuvent se payer avec l’argent public détourné, les meilleurs conseils, qui tiennent la dragée haute à nos policiers des Brigades Financières... et ils font multiplier très adroitement les procédures, si l’on se laisse prendre, jusqu'à ruiner leurs opposants.

Nous avons été éclairés ainsi sur une petite classe de « gens » fascisants, s’enrichissant de façon éhontée au détriment de tous les autres citoyens et rappelant l’esprit de la classe néo-libérale actuelle , ayant le mépris des hommes, a la limite des « Nazis » avec leur vision missionnée, les autres étant des « sous-hommes », dont la vie n’a aucune valeur. Le lien avec la politique actuelle des USA, imprégnée par tous les Anciens nazis récupérés après la dernière guerre par l’OSS, ancêtre de la CIA, (réseaux de la Gestapo, Gehlen, etc... bien exfiltrés, par les sinistres « ratlines », ainsi que le réseau « Stay Behind » regroupant tous ceux qui n’ont pas pu fuir, avec les collaborateurs locaux européens, pour former une structure secrète de résistance (organisation, armements , explosifs, etc…) contre une invasion  des soviétiques, était très futé. En effet, il y avait une bonne motivation et surtout, ces personnes étaient bien tenues pour l’obéissance… De plus, par ce biais, nos cousins US pouvaient infiltrer nos services et disposer de moyens énormes pour tenir nos concitoyens en achetant, compromettant, dévoyant, etc…c'est-à-dire toutes les techniques usuelles de la « Basse Police »… 

Ces « gens » ont compris qu’ils ne pouvaient plus y aller franco, comme auparavant, en se tapant sur les « pectoraux » de la race supérieure. Cela s’était terminé par un désastre. Alors, comme « ils » ne sont pas betes, « ils » l’ont joué en finesse ; c'est-à-dire dans le révisionnisme, et dans le jeu de l’argent, (se souvenir que sous leurs bottes, ils ont ratissé les richesses complètes de l’Europe, par exemple), et dans le jeu de la Loi, en y faisant inscrire, mine de rien (quoi de mieux que la Loi dans une démocratie) astucieusement, l’économie outrageusement financiarisée, même dans les Constitutions !!!

Par ailleurs, « ils » disposent maintenant d’outils informatiques extrêmement puissants, leur donnant un pouvoir de contrôle exorbitant (cf. réseau échelon, Prism, etc...) sur les hommes et leurs communications… Ils peuvent s’attendre à ce que tous ces outils si coûteux, deviennent obsolètes dans peu de temps…Le peuple américain si vaillant, est lui-même prisonnier par les agissements de cette petite classe Néo-libérale et doit bien en souffrir.

Pour reprendre « l’AFFAIRE JULIEN », il faut reconnaître que "ces gens" l’ont gardée en travers de la gorge (nous avions au départ de quoi faire mettre en examen une douzaine de beaux cols blanc et même un substitut du Procureur) et c'est probablement la raison de la poursuite actuelle de leur harcèlement, en bloquant les rentrées de mon neveu, en détournant le courrier ainsi que les courriels, en sabotant son véhicule et en l'empêchant de trouver du travail, etc...

Je rappelle que le gangster Al Capone n'est pas tombé sur ses très nombreuses affaires criminelles, mais sur des problèmes de comptabilité d'une petite laverie, si ma mémoire est bonne... Je rappelle aussi, que « l’Affaire Julien » se passe dans les Hauts de Seine, c'est à dire dans le 92, et ce département est réellement particulier, si l’on peut dire… (cf. l'ouvrage, «  92 CONNECTION- Les Hauts de Seine, Laboratoire de la Corruption?  », De Noël PONS et Jean-Paul PHILIPPE, ed. nouveau monde, 2013) qui est très édifiant

Nous avons pourtant essayé d’alerter partout ( journaux, radios, administrations, etc…) et n’avions aucune réponse… sauf des tentatives avortées de remise en ordre (Loi de 1985 et loi Perben) Tout cela sera bien explicité.

Vous verrez donc traiter « l’Affaire Julien » comme un feuilleton, (une à trois fois par semaine), avec les noms bien réels des protagonistes (nous avons toutes les pièces justificatives) qui ouvrent sur des domaines a priori inimaginables, pour le citoyen ordinaire que je suis. Ainsi vous pourrez apprendre beaucoup de choses intéressantes et peu connues, comme par exemple : Comment saisir un Administrateur Judiciaire (dur- dur de trouver un huissier pour ça, car c'est eux aussi leurs clients), le Réseau « Stay Behind » implanté en Europe par nos cousins américains, ou Comment faire disparaître un domaine entier d’activité au niveau national ou par région, ou couler une PME-PMI si vous jetez votre dévolu sur elle et vous enrichir en la rachetant pour un Euro symbolique, par exemple et ensuite en la dépeçant, jetant son personnel au Chômage et en ruinant le patron, surtout s’il y a mis en garantie ses biens propres, sa maison, etc… etc... Pour tout cela, les pièces justificatives seront mises en liens hypertexte.

Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre l'eau à la bouche sur ce domaine très bizarre, qui pour ma part m’a réellement sidéré, lorsque j’ai réalisé l’énorme ponction meurtrière faite à notre économie nationale, durant plusieurs dizaines d’années (au niveau de mes investigations), et tout cela, bien silencieusement, placé sous une chape de plomb, en vous mettant un lien avec ma Lettre du 25 juillet 2003, à M. Michel DIDIER, Directeur de REXECODE(1). Il s'agissait de la très intéressante Journée "Croissance 3%" du 14 mai 2003, sous la présidence effective de Monsieur le Premier Ministre RAFFARIN.

Alors, je vous souhaite de bien vous « cramponner au bastingage » à la lecture de ce feuilleton estival politico-économique, judiciaire et barbouzard, mettant en jeu en 1998, près de 2% du PIB par an, parti en fumée (mais pas perdu pour tout le monde), ainsi que la création de plusieurs centaines de milliers de chômeurs par an….

Ceci vous montrera pourquoi Pôle Emploi rame si péniblement et avec tellement de difficultés…Ceci permettra aussi de comprendre pourquoi notre balance commerciale est actuellement si minable, par rapport à celle de nos voisins allemands et pourquoi nous sommes obligés maintenant d’essayer de tenter de « réindustrialiser » notre pays, après cette destruction systématique, volontaire et/ou par esprit de lucre, durant plusieurs dizaines d’années, …( rappelez-vous Hitler disant : « la France sera le jardin de l’Europe ».

Vous pourrez ainsi suivre par le détail, au passage avec de bonnes études dans ce domaine, comment a été bradée notre industrie, PMI-PME représentant plus de 80% de nos entreprises, fragiles parce qu’elles n’ont pas de fonds propres, puis aussi que nous sommes le seul pays, disons d’Europe pour simplifier, où notre industrie est a plus de 50% sous contrôle de capitaux étrangers, les autres, c’est de 5 à 15 %, sauf l’Irlande à 25%.

En avant donc, à partir d’une affaire d’un montant peu important, mais qui a mis au jour d’étonnantes malversations, pour mettre la lumière sur ces réseaux du type mafieux, insérés dans les Tribunaux de commerce et de leurs origines….(à suivre)

(1) Lettre du 25 juillet 2003 à Monsieur Michel DIDIER, Directeur de REXECODELettre signalant la ponction meurtrière faite à l'Economie Française par un réseau du type mafieux inséré dans les Tribunaux de Commerce (pdf, 0 B)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.