Drame à King Edwards Road (la suite du début)

Living Statues Festival © HaroldWilms
Living Statues Festival © HaroldWilms

C'était un récit A NE PAS SUIVRE. Raison de plus pour lui emboîter le pas.

PART One : Bon, le principal, c'était que Plime fût en sécurité. Et que l'employé de la morgue qui n'ayant pas été convaincu par la raison d'Etat ait finalement accepté que sa famille restât en vie (consulter blog de Robert Philipoussi, le billet "J'aime bien écrire des débuts. C'est un genre littéraire à part depuis la Genèse"...).

PART Two : Un marché honorable sans cette fripouille d'Edouard. Non content de m'incendier du regard au Temple, il continua pendant le trajet vers le petit cimetière. Là, il profita d'une carence du pasteur (pris d'une mortelle quinte de toux) pour déclamer une messe en latin, créant une cacophonie indescriptible. Ensuite, il joua le frère modèle qui soutient la veuve d'une main (tout en glissant l'autre sournoisement dans sa poche intérieure gauche). Un très mauvais clown shakespearien.

 

Le soleil déclinait, rasant les roses éparses. On piétinait dans les gravillons, tous pressés d'en finir. Un peu moite, je m'assoupis. Mon voisin ulcéré me réveilla d'un violent coup de coude qui faillit déclencher (c'eût été cocasse !) une balle aussi perdue que sacrilège.

 

Vint la première pelletée de terre. Sofia à genoux, jupe en corolle, la mantille rabattue sur le chagrin. Son collant en profita pour filer.

 

Je vis le croquemort passer le portail et se joindre au convoi in extremis, avec quelques personnalités et force courbettes, car les obsèques étaient nationales.

 

C'est alors que le couvercle du cercueil choisit de faire des siennes : la tremblote d'abord, terre et fleurs mêlées, suivie d'un grincement à fendre l'âme. Les cous se tendirent.

 

Pan ! La bonne vieille tête de Plime jaillit, échevelée, soufflante, au grand dam de son épouse se relevant, ainsi que ses multiples voiles noirs, dans un rire hystérique avant de s'éclipser (merci pour les défunts). L'assistance murmurante se coupa en deux, une file vers les pubs, une autre réclamant des comptes. J'affichai le flegme de l'officier de réserve.

 

Assis, toujours fidèle à lui-même dans son écrin capitonné, Plime expliquait son hommage aux mimes-statues, ces morts-vivants restant des heures immobiles.

 

Las, c'en fut trop pour Edouard son beauf, qui le cribla de plomb.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.