Los Abrazos del Rio, Montgolfière d'Or 2010 !

Montage de Los Abrazos del rio de Nicolas Rincon Gilles © Cinergie Cinergie.be

Los Abrazos del Rio ou l'étreinte du fleuve. Là où sévit "Le Mohan"... Un conte nordique transposé en Amérique Latine ? Dans une brume bleutée, des offrandes sont prodiguées, l'occasion pour le cadreur de s'attarder sur la végétation à fleur d'eau. C'est envoûtant, l'espace de quelques secondes, on jurerait une aquarelle.

 

Une atmosphère voisine de "L'Oncle Boonmee" mais à des fins autrement plus réalistes : Sur "Magdalena", fleuve traversant la Colombie du Sud au Nord, on peut circuler et même pêcher entre les turbulences : car on raconte à demi-mot qu'un ferry se délesterait de curieux poids, rien que d'en parler, les femmes en tremblent... Pas de police. On survit grâce à l'imagination collective.

 

Une situation qui durerait depuis 2002, remonterait même à bien plus loin au dire de personnalités refusant de se taire : en 2001 déjà, les paramilitaires passaient pour être le bras clandestin et illégal de l'Etat et ce depuis plusieurs décennies.

 

Le réalisateur Nicolas Rincon Gille est à la fois journaliste, peintre, sociologue et plus encore... Les spectateurs lisent entre les lignes car l'horreur est évoquée mais de façon amortie, sans pour autant sonner faux.

 

Reste dans les esprits cette petite lumière clignotant sur l'eau noire...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.