Éducation Nationale : TRAVAILLER plus pour gagner MOINS !

Les professeurs contractuels des CFA  de certaines académies sont contraints et forcés, sous peine de licenciement, d'accepter un contrat de travail imposant 25% de travail supplémentaire sans compensation salariale, dégradant ainsi les conditions d'enseignement et leur travail auprès des apprentis.

 

 

Bonjour,

Ci-dessous, la copie d'une lettre d'un groupe de professeurs contractuels de l'académie de Nantes, adressée à Monsieur le Président de la République.

 

Les Professeurs contractuels des UFA Branly
Et Rosa Parks
5 Boulevard Édouard Branly.
85000 La Roche Sur Yon.
Monsieur le Président de la République,
Palais de l'Élysée,
55 rue du Faubourg-Saint-honoré,
75008 Paris
Email : formateurscfa85@laposte.net

 

 

A La Roche Sur Yon, le 01/10/2019

Objet : Éducation Nationale : TRAVAILLER plus pour gagner MOINS !

Monsieur le Président de la République,
Peut-on imposer à un salarié contractuel en CDI et CDD de la fonction publique de travailler 25% de plus sans voir son salaire augmenter ?
Peut-on lui remettre contre signature un nouveau contrat de travail alors que l’article 7 concernant le changement d’indice n’a pas été approuvé par le Conseil d’Administration qui avait lieu quelques jours avant ?
Peut-on imposer des nouvelles conditions de travail qui remettent en cause l’essence même de ce pour quoi il a été recruté : former des jeunes et leur permettre de s’insérer dans la vie active ?
Peut-on mettre ce même salarié devant le fait accompli en ne lui laissant que pour seule alternative le licenciement ?
Peut-on créer des inégalités au sein même de l’éducation nationale en laissant chaque académie gérer un dossier qui est pourtant commun à tout le territoire ?


Et bien oui, Monsieur le Monsieur le Président, c’est tout à fait possible ! Et c’est ce que vos services de l’académie de Nantes sont en train de faire dans le cadre de la fusion Greta/CFA.

Oui, l’activité de face à face pédagogique des formateurs contractuels va augmenter d’un quart temps (passage de 648 h à 810 h) sans compensation de salaire.
Oui, Le directeur du CFA EN 85 à La Roche sur Yon, a reçu tous les formateurs en CDI pour leur remettre leur nouveau contrat malgré la non validation du changement d’indice par le CA.
Oui, imposer des conditions de travail, qui ont été pensées pour un public d’adultes à des jeunes en apprentissage, est complètement inadapté et dégradera la formation et le suivi qui pouvaient jusqu’ici leur être apportés.
Oui, les formateurs en CDI du CFA EN 85 ont un mois pour se décider entre signer un contrat de travail aux conditions inacceptables ou être licenciés. Quant aux CDD ......
Oui, les Académies de Strasbourg, Marseille et Nantes travaillent chacune de leur côté, sans aucune concertation au niveau national puisque vous avez laissé libre choix à chaque recteur de traiter ce dossier comme il l’entend.

Au delà de se demander, Monsieur Le Président, si vos services sont bien dans la légalité, posons nous seulement la question de savoir quelle considération et reconnaissance vous avez, pour le travail accompli par les formateurs des CFA publics en leur imposant une diminution de 25% de leur taux horaire SOIT environ une perte de 6.00 Euros Net de l’heure.
Alors, si à vous aussi cela vous semble, en votre for intérieur inconcevable, veuillez agir dans les plus brefs délais pour arrêter cette absurdité et nous permettre de continuer à travailler en toute sérénité et pour le bien des apprentis.
Nous espérons une réponse rapide de votre part et vous prions de croire, Monsieur Le Président, en notre profond attachement au service public.

Les formateurs contractuels du CFA EN 85 :

Isabelle Baron. Céline Chabot. Thomas Désiré Frisque. Aline Dupont.
Nicolas Désiré Frisque. Véronique Faucheux. Gladys Gnassounou.
Philippe Leoni. Sonia Leroy. Christophe Lescaudron. Sandra Martineau.
Anthony Meziere. Alexandre Perrin. Sylvain Painot. Marilyne Paquereau. Anne Pouclet.
Frederic Razat. Charles Vrignon. Arnaud Chevet.

 

P/O
Les formateurs

 

 

Par Lettre (AR) et mail: Monsieur le Président de la République Française, Madame la Ministre du travail, Madame la Ministre de la justice, Madame la secrétaire d’état, Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale, Monsieur le Ministre de la fonction publique,
Copies : TFI, France2, France3, France info, France inter, BFM, LCI , Europe1, Alouette FM, Parlement Européen, Députés, Sénateurs, Présidente de la région des Pays De La Loire, Le quotidien TMC, UMITH, M. le Maire de la Roche Sur Yon, M. le Recteur de l Académie de Nantes, M. le directeur du DAFPIC, M. le Proviseur du Lycée Rosa Park, M. le Proviseur du Lycée Édouard Branly, M. l’Inspecteur , M. le Coordonnateur UFA Édouard Branly, Le SGEN et SUD ( syndicats), Les Stylos Rouges , Ouest France, Canard Enchainé, Marianne, Le monde, Le Figaro, Le Parisien, Mediapart, L’indépendant, L’humanité, Marianne, Cash Investigation, Café Pédagogique,

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.