A propos du financement des Center Parcs de Bourgogne Franche Comté

P&V vient de communiquer sur ses projets de Center Parcs en Bourgogne Franche Comté. Au terme du Débat Public une réponse devait être apportée au plus le 3 Fév. : la décision de s'installer ou non est reportée. P&V indique vouloir mener des études complémentaires suite aux recommandations du Débat public, mais aussi vouloir une réponse claire sur les engagements du CR-BFC.

 La Région Bourgogne Franche Comté aurait-telle décidé de ne pas répondre aux exigences financières de Pierre & Vacances Center Parcs (PV-CP) ?

L’entreprise vient en effet d’annoncer au terme du délai de trois mois après le Débat Public qu’elle attendait " [d’]obtenir du nouvel exécutif de la Région Bourgogne Franche-Comté confirmation du soutien au projet et des modalités du montage économique."

Les opposants aux Center Parcs s’étaient, il y a peu, adressé à la nouvelle majorité régionale pour l’inviter à ne pas accorder au promoteur immobilier de tourisme les « cadeaux » que celui-ci avait obtenu en 2014 des anciennes Régions et des Départements 71 et 39 (cf. par exemple courrier de l’association SCA à Marie-Guitte Dufay).

Ils rappelaient aux élus l’annonce récente par PV-CP du bouclage financier de son projet de Center Parcs proche de la Bavière grâce au Fond privé EUROSIC qui y investissait 255 M€.
Question au CR BFC : pourquoi cette formule valable en Allemagne ne le serait-elle pas en France où le montage a, au contraire, prévu de s’appuyer quasi exclusivement sur les apports des Collectivités locales ?

SCA soulignait également les distorsions sur la notion de Partenariat Public Privé (PPP) que PV-CP met en avant dans le cadre de ces projets au Rousset et Poligny. Les « PPP » acceptés précédemment par les régions et départements étaient extrêmement favorables au promoteur par rapport à ce qui se fait généralement dans ce genre d’opérations.

Ces remarques auraient-elles été entendues au point que PV-CP voit moins d’intérêt aux projets s’il doit se comporter en véritable promoteur, c’est-à-dire en finançant ses propres projets sans faire reposer les risques sur les budgets publics déjà bien malmenés par l’austérité générale ?

PV-CP annonçant que sa décision est retardée, la vigilance reste de mise du côté des opposants qui espèrent que les nouveaux élus sauront sans faillir garantir les intérêts du Public.

Savoir Comprendre Agir (SCA)
sca@styblog.net

 Lettre à la Présidente de la Région BFC : Vous avez dit "vigilance économique" !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.