Lyna Gridi
Auteure
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 janv. 2023

Lyna Gridi
Auteure
Abonné·e de Mediapart

Rescapée du développement personnel

J’ai lu un livre de développement personnel dans un moment de perdition regrettable. Je souhaiterais me confesser... Le développement personnel, pseudo-science avortée, fille d'un mariage morganatique entre les flatulences du sens commun et les élucubrations d'un morticole. Il y a tant à dire sur cette littérature, j’y consacrerai donc quelques mots.

Lyna Gridi
Auteure
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Illustration 1

Je tombe donc sur cette « œuvre » de développement personnel, sans en amortir le choc, éructée par un jeune trentenaire… jeune et trentenaire, est-ce encore oxymorique ou pléonastique ?  Il se dit « youtubeur-mentaliste », combinaison professionnelle que l’ère digitale nous vend comme étant une identité disciplinaire à part entière. Dans son exposé, il explique comment gérer son temps, se hasardant deux millénaires après Sénèque à nous éclairer sur la marche des horloges et leur économie. Soit !

Plutôt que d’écrire sur le reste, l’auteur écrit beaucoup sur lui-même, puisant dans le poncif du “génie-oisif”, et comme tout gourou, il commet le péché de l’hagiographie. Outre les pictogrammes d’horloges, particulièrement anxiogènes pour les retardataires chroniques de mon espèce, son texte est parsemé d’une succession d'anecdotes personnelles, voulant proposer un récit riche, il nous inflige un texte piètrement rallongé. D’une page à l’autre, il nous embarque dans les sinuosités de son curriculum vitæ, d'enfant prodige, génie des mathématiques à parachutiste, en passant par serveur, animateur de soirée, magicien, entrepreneur, mentaliste ou encore écrivain, il semble nous présenter l'incarnation humaine du couteau suisse en dressant la somme de ses expériences qui nous soustraient à toute ambition d'éclectisme. 

À l’instar de tous les livres de développement personnel, l’auteur se targue de détenir la solution miracle pour gérer son temps, tout réussir, être heureux,  devenir millionaire, et tout ça… Tout ça, voyez-vous, serait dans le mental, l’affirmation positive. Tout ça, quoi… légitimé par deux, trois études qui concurrencent avec brio la rigueur scientifique d’un pataphysicien. Se voulant didactique, il force un peu trop sur le ton explicatif, allant même jusqu’à éclaircir les rituels les plus élémentaires de la vie moderne comme faire la vaisselle ou lire ses e-mails, si bien que certains passages sont une véritable insulte à nos facultés respectives, nous autres, version aboutie, sublimée du primate, cristallisation du Supérieur, les primitifs transcendants !

Même si je suis venue à bout de cette lecture, et je le dis sans mauvaise foi, je ris encore de cette mouvance contemporaine qui invente le tout-optimisé, transformant l’homme en startup vivante et la vie en une série coordonnée de “process”. Cette littérature du libéralisme spiritualisé s’adresse encore aux individus en leur supposant une totale maîtrise de leur environnement, individualisant « échec » et « succès » avec pour curseur le « rendement », occultant la part de fortune ou de disette qu’échoit à chacun.

Mais au-delà de toutes ces tares,  je dirai que l’impardonnable se situe ailleurs. L’auteur cite, entre deux références para-académiques, Idriss Aberkane, autre collègue neuro-boosté, qui piétine une estrade chez les zélés du disruptif. Ce lâcher de nom spontané donna un tournant décisif à mon diagnostic. Partant pour être qualifiée d’anémie cérébrale, l’auteur dame le pion en faisant de son œuvre une anémie cérébrale intriquée. 

Quant à moi, mon développement... Quant à anticiper l’itinéraire de mes errances, épousseter un désert au pied de son erg me semble être une ambition moins laborieuse. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte