Pour le parti de Gauche 

Pour la première fois je suis tout à fait d'accord avec vous; parti de Gauche ! Et je dois dire que vous avez totalement raison de participer à cette manifestation comme vous le faites, avec un itinéraire différent des officiels.

Contrairement à mes camarades qui n'y seront pas et qui argumentent à tout va sans avoir à l'esprit ni la nuance nécessaire ni le sens des proportions; entre d'abord la présence de ces officiels, puis les tentatives de récupération de cette manifestation par Hollande et Valls et enfin ces terroristes qui avec de tels actes et massacres veulent imposer à toute une société la peur d'abord puis le retournement sur soi et bien sûr la méfiance de tous contre tous. Infester le tissu social comme ces mêmes terroristes ont réussi à le faire ailleurs.

Avec tout ce que l'on peut reprocher légitimement à ses gouverneurs de la planète qui seront présent à la manif, l'heure et le moment sont avant tout d'être présents nombreux le plus possible aux côtés des familles des victimes, car plus nous serons nombreux plus peut-être cela leur procurera un peu de consolation et "Dieu sait" que l'on ne guéri jamais totalement de ce genre de traumatisme que je connais personnellement.

Être présent pour aussi dire que rien au monde n'est aussi monstrueux, barbare, méprisant et révoltant que de tels actes.

Quant à nos gouverneurs, enfin, d'ici ou d'ailleurs, forcément le moment viendra où c'est peut-être parmi ces milliers et milliers de manifestants d'aujourd'hui qui leur diront demain ce qu'est réellement leur responsabilité à tous et chacun sa part dans tout cela.

Donc à mes camarades rangés par leur sectarisme que rien ne justifie face à cet intégrisme aveugle, je leur dit, à travers vous, qu'il y a des moments, événements et situations où l'on peut et doit marcher, aller au charbon s'il le faut, y compris "avec le diable et sa grand mère"...

Et cette manifestation d'aujourd'hui en fait amplement partie !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.